La Cigale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cigale (homonymie).

La Cigale

Description de cette image, également commentée ci-après

La Cigale en 2008

Surnom La nouvelle Cigale
Type Salle de concert
Lieu 120 boulevard de Rochechouart, Paris 18e
Coordonnées 48° 52′ 56″ Nord 2° 20′ 24″ Est / 48.882359415293, 2.3401308059692 ()
Inauguration 1887
Capacité 1389
Direction artistique Corinne Mimram
Site web lacigale.fr

La Cigale est une salle de spectacle parisienne.

(M) Ce site est desservi par les stations de métro Anvers et Pigalle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Située sur le boulevard de Rochechouart, dans le quartier de Pigalle, la salle de café-concert a été construite en 1887 à l'emplacement du Bal de la Boule noire (édifié en 1822)[1]. D'une capacité d'environ 1000 places, elle se spécialise immédiatement dans la revue. Elle est agrandie en 1894 par l'architecte Henri Grandpierre, avec un plafond peint par Adolphe Léon Willette. Elle accueille les spectacles de Mistinguett, Maurice Chevalier, Yvonne Printemps, Gaston Ouvrard, Arletty, Raimu, ou Max Linder. Gina Palerme y fait ses débuts, en 1910.

Après la Première Guerre mondiale, on y joue des opérettes, des vaudevilles, et les soirées futuristes de Jean Cocteau. Un cabaret s'installe au sous-sol de l'établissement en 1924. Mais le caf'-conc. ferme ses portes en 1927. Il est remplacé temporairement par un petit music-hall baptisé La Fourmi.

Dans les années 1940, La Cigale devient une salle de cinéma[2], un moment spécialisée dans les films de Kung-fu, puis dans les films classé X.

En 1987, réouverture de La Cigale avec les Rita Mitsouko, grâce à Jacques Renault et Fabrice Coat, deux anciens brocanteurs, et cofondateurs de la boite de nuit « Les Bains Douches ». La salle, transformée en salle de spectacle polyvalente, est modernisée et décorée par Philippe Starck. La direction artistique et commerciale est confiée à Corinne Mimram. En janvier 2007, la Cigale signe un partenariat avec SFR et s'appellera pour deux ans La Cigale SFR.

Depuis janvier 2011, elle est dirigée par Jean-Louis Menanteau qui en est le nouveau directeur général.

La salle est en relation avec la Boule noire et le Trabendo. Le vestibule et salle de l'ancien café-concert fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 8 décembre 1981[3].

La Cigale a ouvert en septembre 2013 le restaurant "La cantine de la Cigale". Le restaurant jouxte la Cigale et est dirigé par le célèbre chef basque, Christian Etchebest. Il n'est pas rare de croiser les artistes jouant à la Cigale à la Cantine de la Cigale, l'après-midi ou le soir après les concerts.

Programmation[modifier | modifier le code]

Le Festival des Inrockuptibles se déroule depuis 20 ans à la Cigale, de même que le festival Factory.

La salle a également accueilli Indochine, Muse, White Lies, Superbus, The Allman Brothers Band, Status Quo, Jeff Beck, Johnny Winter, Iggy Pop, Pierpoljak, Charles Trenet, Johnny Hallyday, Bonnie Tyler, Kim Wilde, Jango Edwards, Kylie Minogue, Noir Désir, Dido, Dub Incorporation, Renaud (pour un concert gratuit et privé de 6 heures le 29 septembre 2007), Oasis, Julie Zenatti, Radiohead, Blur, Page & Plant, Prince, Claude Nougaro, Paddy Kelly, Red Cardell Jamel, Panic! at the Disco, -M-, Louise Attaque, Manu Chao, Norah Jones, Les Rita Mitsouko, Les Wampas, Jenifer, Red Hot Chili Peppers, Placebo, Franz Ferdinand, The Servant, Les Wriggles, Kokia, Dandy Warhols, Europe, Glorious, Mark Ronson, Vincent Delerm (à 46 reprises), Gaspard Proust, Eric Clapton, Metronomy, Hubert-Félix Thiéfaine, Coldplay, Kenza Farah, Arctic Monkeys, Kyary Pamyu Pamyu Litfiba et °C-ute.

Superbus au Wow Tour 2007 à la Cigale
Superbus en concert à la Cigale

Pierre Palmade a reçu un Molière en 1993 pour son spectacle Passez me voir à l'occasion à La Cigale.

La salle[modifier | modifier le code]

La salle peut accueillir 1389 personnes maximum (pour les concerts où le public est debout) ou 954 personnes (pour les spectacles avec public assis). Le sol de l'orchestre est doté d'une plateforme modulable qui peut s'incliner et s'élever grâce à un système hydraulique.

Spectacles enregistrés[modifier | modifier le code]

Parmi les concerts ou spectacles enregistrés à la Cigale, on peut citer notamment :

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le café situé à côté de La Cigale s'appelle La Fourmi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Caradec et Alain Weill, Le Café-concert
  2. Cf. photo sur parisenimages.fr, consulté le 18 juillet 2009.
  3. « Notice no PA00086739 », base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (fr+en) « Le site du restaurant "La cantine de la Cigale" », sur Le site du restaurant "La cantine de la Cigale"