Michèle Laroque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michèle Laroque

Description de cette image, également commentée ci-après

Michèle Laroque au festival de Cannes 2011.

Naissance (53 ans)
Nice, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Site internet www.michelelaroque.com

Michèle Doïna Catherine Laroque, née le à Nice, est une comédienne française, également scénariste, productrice et humoriste.

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Elle naît le mercredi , à la clinique Santa Maria de Nice dans les Alpes-Maritimes. Fille de Doïna Trandabur[1], danseuse et violoniste roumaine et d'un père français, le docteur Claude Laroque (Pierre Laroque est son grand-oncle)[2]. Elle vit alors dans le quartier des Musiciens[3]. Elle suit des études de sciences économiques et d'anglais tout en prenant des cours de comédie à Antibes et en effectuant un séjour aux États-Unis sur le campus d'Austin dans l'État du Texas[4]. En 1979, en compagnie de sa meilleure amie, elle a un terrible accident de voiture qui les conduit toutes les deux en clinique pendant deux ans. Durant cette période, elle subit une douzaine d’opérations, deux ans de lit et une longue convalescence. C'est à la suite de ce grave traumatisme psychologique qu'elle décide de devenir comédienne.

Remise de son accident en 1981, elle monte à Paris et enchaîne les rôles de comédienne de théâtre pendant sept ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

Michèle Laroque et son garde du corps.

En 1988, elle fait ses débuts à la télévision dans l'émission à sketchs humoristiques La Classe de Fabrice tous les soirs sur FR3 où elle rencontre Pierre Palmade, Muriel Robin et Jean-Marie Bigard.

En 1989, elle trouve son premier rôle au cinéma dans Suivez cet avion de Patrice Ambard puis enchaîne des petits rôles avec Le Mari de la coiffeuse de Patrice Leconte en 1990 ou Une époque formidable de Gérard Jugnot en 1991.

En 1992, elle explose dans la comédie dramatique La Crise puis dans son rôle de bourgeoise coincée dans Pédale douce en 1995, film pour lequel elle est nommée en 1997 pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Parallèlement, l'actrice rejoint la bande des Enfoirés (où elle est présente depuis 1997 sauf en 2003, en 2007 et en 2012) de Coluche pour les tournées de spectacles galas des Restos du Cœur et parraine l’association Enfance et Partage de Normandie.

Michèle Laroque au festival de Cannes 2001.

En 1996, elle excelle avec Pierre Palmade dans le spectacle humoristique Ils s'aiment et la suite Ils se sont aimés de Muriel Robin, pièce pour laquelle elle est nommée aux Molières en 1997.

En 1999, Michèle Laroque signe le scénario de Doggy Bag qu'elle interprète en compagnie de Didier Bourdon, film qui ne connaît pas le succès.

En 2002, elle a notamment prêté sa voix au personnage du Capitaine Amélia dans le dessin animé La Planète au trésor, un nouvel univers.

En 2007, elle apparaît à la télévision, pour la publicité du jeu Programme d'entraînement cérébral avancé du Dr Kawashima : Quel âge a votre cerveau ? sur Nintendo DS.

En 2013, elle lance une campagne de financement participatif pour un projet de film nommé Jeux Dangereux, qui aboutit puisqu'elle réunit plus de la somme nécessaire ; le tournage aura lieu fin 2013.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est divorcée du metteur en scène et adaptateur Dominique Deschamps[5].

Elle a une fille prénommée Oriane, née le 12 juillet 1995. Oriane a également joué aux cotés de sa maman pour le film Comme t'y es belle ! Elle y jouait Laura.

Dans son roman Le livre de Joseph, Bernard Dan fait référence à l'émission de M6 Qui êtes-vous vraiment? qui lui est consacrée.

Depuis l'été 2008, Michèle Laroque est en couple avec l'homme politique François Baroin[6]. En 2010, elle met fin à son « exil fiscal » aux États-Unis, son compagnon devenant ministre du Budget[7].

Filmographie au cinéma[modifier | modifier le code]

Filmographie à la télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Adaptation
Comédienne

Nominations[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://newspapers.nl.sg/Digitised/Article/freepress19590515.2.69.aspx
  2. (en) Chris Kaltenbach, « In `Closet,' Laroque finds well-suited role », The Baltimore Sun, 16 juillet 2001.
  3. [PDF] « Michèle Laroque : Nice, son chez soi… », Proximité, p. 17, mai 2006. Consulté le 8 mars 2009.
  4. http://www.nrj.fr/artistes-michele-laroque.html
  5. (fr) Propos recueillis par Delphine Germain, « Je suis enfin en accord avec moi-même », Gala, Janvier 2008.
  6. Ludovic Vigogne, « Villepin, un soir à Paris », L'Express, 13 mars 2009.
  7. Michèle Laroque met fin à son exil fiscal, Le Monde, 4 mai 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :