France 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 50′ 20″ N 2° 16′ 17″ E / 48.8389, 2.27139

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la chaîne de télévision française. Pour les autres significations du nom France 2, voir France II et F2.
Image illustrative de l'article France 2

Création 7 septembre 1992 (France 2)
21 décembre 1963 (2e chaîne)
Propriétaire France Télévisions
Format d'image 16:9, 576i et 1080i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste nationale publique
Ancien nom Deuxième chaîne de la RTF (1963-1964)
Deuxième chaîne de l'ORTF (1964-1967)
Deuxième chaîne couleur de l'ORTF (1967-1975)
Antenne 2 (1975-1992)
Siège social Paris
Site web www.france2.fr
Diffusion
Diffusion TNT, satellite, câble, IPTV et Web.
Chronologie
Précédent Antenne 2

France 2 est une chaîne de télévision généraliste française de service public, qui succède à Antenne 2 le 7 septembre 1992 et fait partie du groupe France Télévisions. Sa couleur d'identification au sein du groupe de télévision public est le rouge et se retrouve sur tout son habillage d'antenne.

Deuxième chaîne nationale, elle figure derrière TF1, y compris en termes d'audience. Elle est disponible sur la TNT, le câble, le satellite, la télévision par xDSL et Internet.

Historique de la chaîne[modifier | modifier le code]

De RTF Télévision 2 à la fin d'Antenne 2[modifier | modifier le code]

La deuxième chaîne de la Radiodiffusion-télévision française émet pour la première fois de façon expérimentale le 21 décembre 1963. La diffusion d'un programme quotidien, complémentaire de celui de la première chaîne, démarre le 18 avril 1964. Le 27 juin 1964, à la suite de la création de l'Office de radiodiffusion télévision française (ORTF), elle gagne en autonomie. Elle est la première chaîne à passer à la couleur le 1er octobre 1967. À la suite de l'éclatement de l'ORTF fin 1974, elle laisse la place le 6 janvier 1975 à la nouvelle société nationale de programme Antenne 2, rebaptisée France 2 en 1992, pour marquer son adhésion au groupe France Télévisions.

France 2 (depuis 1992)[modifier | modifier le code]

Ancien logo du groupe France Télévision.

Hervé Bourges, président commun d'Antenne 2 et FR3 depuis fin 1990, souhaite « redresser, rapprocher, regrouper »[1] les deux chaînes publiques pour plus de cohésion face à l'hégémonie de TF1. Il entend également « réaffirmer le rôle et les valeurs de la télévision publique à travers une nouvelle signalétique »[1] afin de reconstruire un pôle public fort à l'identité bien marquée. Cette nouvelle identité de la télévision publique se traduit dans une marque commerciale commune sans valeur juridique, France Télévision, qui, par cohérence, amène à un changement de nom des deux sociétés nationales de programme placées sous cette marque-ombrelle. Ainsi, Antenne 2 devient France 2 le 7 septembre 1992 à h 30 juste avant Télématin[2] et FR3 devient France 3[3]. Un nouvel habillage est mis à l'antenne pour l'occasion.

France 2 a la mission de divertir le public tout en respectant ses missions de service public. Le nouveau président commun de France 2 et France 3, Jean-Pierre Elkabbach, nommé fin 1993, décide d'affronter TF1 sur le terrain du divertissement et fait venir sur France 2 de jeunes animateurs/producteurs à la rentrée 1994, comme Nagui, Arthur ou Jean-Luc Delarue. Leurs émissions séduisent le public, mais créent la polémique à cause des contrats exorbitants qui leur ont été consentis pour les attirer sur la chaîne. Leur dénonciation par le député Alain Griotteray à l’Assemblée nationale provoque le départ du président Jean-Pierre Elkabbach en 1996. Son remplaçant Xavier Gouyou-Beauchamps solde les comptes avec les départs de Nagui et Arthur durant l'été 1996.

En juillet 2005, Patrick de Carolis devient président de France Télévisions et insuffle à l'antenne une ligne plus culturelle.

France 2 est diffusée en HD sur le multiplex R5 de la TNT, le câble et l'ADSL dès octobre 2008.

La loi no 2009-258 du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision[4] organise le transfert à la société France Télévisions de l’ensemble des biens, droits et obligations des sociétés France 2, France 3, France 4, France 5 et Réseau France Outre-mer dans le cadre d’une fusion-absorption réalisée du seul fait de la loi, prenant effet à la date du 4 janvier 2010. Cette loi rend effective, sur le plan juridique, la transformation du groupe France Télévisions en entreprise commune. La société nationale de programme France 2 est dissoute de droit pour devenir une simple entité de France Télévisions SA. L'article 28 de cette même loi instaure la disparition de l’essentiel de la publicité commerciale sur les antennes entre 20 heures et 6 heures du matin, effective dès le 5 janvier 2009. Le programme de début de soirée débute alors à 20 h 35.

Fin 2011, France 2 abandonne le mode de diffusion analogique comme les 4 autres chaînes hertziennes.

En 2014, France 2 fête ses 50 ans.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Depuis 1992, l'identité visuelle de France Télévisions a été confiée à l'agence de design Gédéon qui nʼa cessé dʼaccompagner France 2 en créant différentes générations dʼhabillages[5]. Celui de 1992, basé sur les couleurs nationales françaises, conserve pour France 2 la couleur rouge qui a accompagné la chaîne dans quelques-unes de ses identités visuelles précédentes[6].

Logo à l'occasion de ses 50 ans (2014)

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1999 : « France 2, partageons plus que des images »
  • 2007 : « L'air est plus vif sur France 2 »
  • 2008 : « Tous les jours, tous les genres, tous les publics : France 2 »
  • 2009 : « L'événement nous rassemble »
  • septembre 2011 : « France 2, la 1re chaîne publique »
  • septembre 2012 : « France 2, à l'image de la vie »
  • septembre 2013 : « France 2, c'est bien »[8]

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

Du 7 septembre 1992 au 4 janvier 2010, France 2 était une société nationale de programme publique détenue à 100 % par l'État français. Depuis cette date, France 2 a perdu son statut de société pour devenir une part intégrante de l'entreprise commune France Télévisions SA dont le capital est détenu à 100 % par l'État français.

Mission[modifier | modifier le code]

Seule chaîne exclusivement généraliste du service public, France 2 offre une programmation diversifiée, destinée à atteindre un large public. Cette position lui « assigne l'ambition de jouer dans les domaines de l'information nationale et internationale, de la création, du divertissement et de l'événement, un rôle d'entraînement en matière de qualité et d'innovation pour l'ensemble du secteur audiovisuel »[13].

C'est aussi la chaîne de télévision publique la plus tournée vers l'information. Sa rédaction recourt au principe de protection des sources d'information des journalistes mais se heurte parfois aux principes déontologiques du journalisme, comme dans l'émission de reportages Les Infiltrés, qui a suscité un débat à l'origine de la reformulation d'un des principaux codes de la déontologie du journalisme.

Sièges[modifier | modifier le code]

Le premier siège de France 2 est installé au 22 avenue Montaigne dans le 8e arrondissement de Paris.

Le 15 août 1998, France 2 intègre le nouveau siège de France Télévisions au 7 esplanade Henri de France dans le 15e arrondissement de Paris.

Programmes[modifier | modifier le code]

Dès septembre 1992, France 2 met en œuvre sa mission de divertir le public tout en respectant ses missions de service public avec de nouveaux programmes, culturels comme Le Cercle de minuit, de divertissement comme Frou-Frou, ou de service comme Savoir plus santé. Durant l'été 1993, la chaîne connaît un grand succès avec sa saga de l'été Le Château des Oliviers. La rentrée voit l'arrivée des animateurs/producteurs comme Nagui, Arthur ou Jean-Luc Delarue dont les émissions N'oubliez pas votre brosse à dents, Les Enfants de la télé ou Ça se discute remportent un franc succès auprès du public. France 2 connaît plusieurs changements à la rentrée 1998. Sophie Davant présente C'est au programme après Télématin et Thierry Ardisson arrive pour animer le talk-show Tout le monde en parle le samedi soir. Patrick Sébastien lance l'un des grands succès de la chaîne le samedi soir : Le Plus Grand Cabaret du monde. Enfin, Michel Drucker remplace Jacques Martin le dimanche après-midi avec Vivement dimanche. En 2000, Christophe Hondelatte lance l'émission de faits divers Faites entrer l'accusé, et Laurent Ruquier arrive à 19 heures avec On a tout essayé. La rentrée de 2001 est marquée par plusieurs modifications dans les JT. David Pujadas est recruté à LCI pour présenter le 20 heures, et Daniel Bilalian remplace Gérard Holtz à 13 heures. KD2A devient l'émission jeunesse de la chaîne. Début 2002, le jeu Pyramide est déplacé en fin de journée, remplacé par Le Juste Euro à midi. Il revient avant le journal de 13 heures trois semaines plus tard, et ce jusqu'en août 2003. En 2004, France 2 diffuse la série américaine FBI : Portés disparus, puis Cold Case l'année suivante. En 2005, le nouveau président Patrick de Carolis prône une ligne plus culturelle en mettant à l'antenne Chez Maupassant et Secrets d'histoire. Yves Calvi présente l'émission politique Mots croisés. En 2006, Nagui lance Tout le monde veut prendre sa place à midi. L'émission ne devait rester que durant l'été, mais elle est confirmée devant son succès. En 2007, France 2 réussit un grand coup en acquérant les droits du Championnat de France de football et lance France 2 Foot présenté par Denis Balbir. L'émission remplace Chanter la vie de Pascal Sevran le dimanche midi, mais ne restera qu'un an à l'antenne, le championnat étant passé à Canal+. En 2010, Laurent Ruquier passe à 18 heures avec On ne demande qu'à en rire. Les rendez-vous d'information de 13 heures proposés par Élise Lucet la semaine et Laurent Delahousse le week-end enchaînent des records d'audience[14],[15],[16],[17].

Émissions[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Émission diffusée sur France 2.

Émissions pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

Dans les années 90, France 2 aurait diffusé une vingtaine d'émissions jeunesse, ce qui est un record dans l'histoire de la télévision française.

Titre Année de diffusion Présentation Horaire
Giga 1990-1995
Hanna Barbera Dingue Dong 1990-1996 Luq Hamet
Debout Les Petits Bouts 1991-1993
Cékanon 1992-1993
Sparadrap 1992-1993
Télévisator 2 1993-1994 Cyril Drevet
Les Matins de Saturnin 1993-1995
Chalu Maureen 1994-1996
Couleur Maureen 1994-1996
Mercredi'mat 1994-1996
Sam'di mat 1994-1996
La Planète de Donkey Kong 1996-2000
Anime ton week-end 1998-2000
DKTV stars 1998-2001
Anim + 1999-2000
Kaz'Manga 2000-
DKTV.cool 2000-2001
CD2A, TD2A et KD2A 2001-2009 Jérémy Ganneval
Yoann Sover

Informations[modifier | modifier le code]

Avec huit éditions par jour, France 2 est la chaîne généraliste française diffusant le plus de journaux télévisés.

  • Les journaux du matin
Article détaillé : Télématin.

Du lundi au vendredi, ils sont diffusés à 6h30, 7h, 7h30, 8h et 8h55 dans le cadre de Télématin, et sont présentés par Nathanaël de Rincquesen et Sophie Le Saint. Les journaux de 6h30 et de 8h55 sont traduits en langue des signes (présentateurs remplaçants Julien Benedetto et Sophie Gastrin, entre autres).

Le samedi, ils sont diffusés à 7h, à 8h et à 9h20 et sont présentés par Isabelle Bouloc et à 7h30 et 8h30 par Sophie Gastrin dans le cadre de Télématin, le samedi (présentateurs remplaçants : Valérie Gaget, entre autres).

Le dimanche, un journal, le JT "Thé ou Café" est diffusé à 7h10 au sein de Thé ou Café et est présenté par Isabelle Bouloc (présentateurs remplaçants : Valérie Gaget, entre autres).

  • Le Journal de 13 heures
Article détaillé : Journal de 13 heures de France 2.

Présenté par Élise Lucet du lundi au vendredi (présentateurs remplaçants : Sophie Le Saint ou Nathanaël de Rincquesen) et par Laurent Delahousse (trois week-ends sur quatre) ou Marie Drucker (un week-end sur quatre), le samedi et le dimanche (présentateurs remplaçants : respectivement Marie Drucker et Julian Bugier).

  • Le Journal de 20 heures
Article détaillé : Journal de 20 heures de France 2.

Présenté par David Pujadas du lundi au jeudi (présentateur remplaçant : Julian Bugier) et par Laurent Delahousse (trois week-ends sur quatre) ou Marie Drucker (un week-end sur quatre), le vendredi au dimanche (présentateurs remplaçants : respectivement Marie Drucker et Julian Bugier).

  • Le JT nuit

Journal tout en images diffusé aux alentours de minuit jusqu'en juin 2013. Ce journal était présenté par : Jean-Claude Renaud, Florence Duprat, Ève Métais, Laurence Ostolaza

Magazines[modifier | modifier le code]

  • 13 h 15, le samedi : magazine de la rédaction de France 2 présenté par Laurent Delahousse. Il donne, sur un ton dynamique et décalé, un regard sur l’actualité, l’air du temps et la politique… Diffusé le samedi à 13 h 15 après le 13 heures. Il a pour slogan « C’est le samedi, à 13 h 15. Et ça tombe bien, car ça s’appelle « 13 h 15, le samedi »… ».
  • 13 h 15, le dimanche : magazine de la rédaction de France 2 présenté par Laurent Delahousse. Chaque dimanche, après le journal de 13 heures, deux personnalités, une politique et une du domaine artistique (cinéma, chanson, écriture…), s'expriment sur l'actualité de la semaine écoulée.
  • Alcaline, le mag : Magazine musical diffusé le jeudi à 23h20.
  • C'est au programme : présentée par Sophie Davant, diffusé tous les jours de 9h50 à 10h50.
  • Comment ça va bien : magazine présenté par Stéphane Bern, diffusé du lundi au vendredi de 15h40 à 16h50.
  • Complément d'enquête : émission de société sous forme d’enquêtes, de reportages et de témoignages. Diffusé 3 jeudi par mois, en deuxième partie de soirée. Présenté par Nicolas Poincaré anciennement par Benoît Duquesne.
  • Consomag : magazine télévisé des consommateurs, diffusé du lundi au vendredi à 13h45.
  • Dans quelle étagère ?, Monique Atlan questionne deux fois par jour un auteur qui fait l'actualité littéraire. Émission diffusée du lundi au vendredi à 9h05.
  • D'art d'art : émission prenant la forme d'un programme court, consacré aux arts plastiques, présenté par Frédéric Taddeï, diffusée sur France 2 depuis 2002 et produite par Froggies (Tim Newman).
  • Des paroles et des actes : émission politique sous forme d'un face-à-face ou sous la forme d'un grand débat d'actualité, autour d'un invité. Diffusé un jeudi par mois à 20 h 35. Présenté par David Pujadas.
  • Envoyé spécial : émission d'actualité sous forme de reportages et entretiens. Diffusé 2 jeudi par mois à 20 h 35. Présenté par Françoise Joly et Guilaine Chenu depuis 1990.
  • Grand Public, émission culturelle hebdomadaire présentée par Aïda Touihri qui reçoit chaque semaine des invités du monde culturel. Diffusé le jeudi soir à 23h15, puis le samedi après-midi.
  • Mots croisés : émission d'actualité sous forme de débats sur le plateau. Diffusé tous les lundis en deuxième partie de soirée à 22 h 50. Présenté par Yves Calvi.
  • On n'est pas couché : émission hebdomadaire présentée par Laurent Ruquier depuis le 16 septembre 2006 en fin de soirée le samedi soir.
  • Télématin : magazine d'information et de services, créé et présenté par William Leymergie, diffusé chaque jour de 6h30 à 9h00.
  • Thé ou café, présentée par Catherine Ceylac.
  • Toute une histoire, présentée par Sophie Davant, diffusé tous les jours de 14h à 15h20.

Divertissements[modifier | modifier le code]

Jeux[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Émissions disparues[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Voici une liste de séries emblématiques qui sont ou ont été diffusées sur France 2.

Drapeau de la France Séries françaises
Drapeau des États-Unis Séries américaines
Drapeau de l'Allemagne Séries allemandes
Drapeau du Royaume-Uni Séries britanniques
Drapeau du Canada Séries canadiennes
Drapeau de l'Autriche Séries autrichiennes
Drapeau de l'Italie Séries italiennes
Drapeau de l'Australie Séries australiennes

Retransmissions sportives[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

Natation[modifier | modifier le code]

Rugby[modifier | modifier le code]

Tennis[modifier | modifier le code]

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Anciens présentateurs ayant officié sur la chaîne[modifier | modifier le code]

Voix off des bandes annonces[modifier | modifier le code]

  • Bianca Holst
  • Nicolas Rey
  • Sylvie Bariol
  • Emmanuelle Pailly
  • Catherine Lans
  • Botum Dupuis
  • Ophélie Doll
  • Lemmy Constantine
  • Gaëlle Zylberberg

Journalistes[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Lors de ses premières années en tant que France 2, la chaîne rassemblait environ 1 téléspectateur sur 4 en moyenne. En 2014, en rassemblant aux alentours de 14 % de l'audience (soit 1 téléspectateur sur 7), France 2 reste la deuxième chaîne la plus regardée en France.

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Moyenne annuelle
1992 24 %
1993 24,7 %
1994 25 %
1995 23,8 %
1996 23,9 % 27,3 % 23,3 % 24,2 % 24,1 % 24,5 % 24,8 % 24,2 %
1997 23,2 % 23,9 % 24,7 % 24,7 % 23,6 % 22,9 % 26,7 % 22,4 % 22,9 % 22,2 % 23 % 23,7 % 23,7 %
1998 22,7 % 23,7 % 22,9 % 22,5 % 22,5 % 22,9 % 24,2 % 21,9 % 21,1 % 21,5 % 21,7 % 21,6 % 22,5 %
1999 22,1 % 21,8 % 22,2 % 22,6 % 22,1 % 22,6 % 24,4 % 21,6 % 22,4 % 21,5 % 21,7 % 21,6 % 22,3 %
2000 22,2 % 23,2 % 22,2 % 21,8 % 21,4 % 22,3 % 23,5 % 20,8 % 22,5 % 22,2 % 22,2 % 21,5 % 22,1 %
2001 20,6 % 20,4 % 20,5 % 21,1 % 20 % 21 % 23,1 % 20 % 21,5 % 22,7 % 22,1 % 21 % 21,1 %
2002 20,9 % 21,5 % 21,7 % 21,2 % 20,2 % 19,1 % 23,2 % 18,9 % 20,5 % 20,5 % 21,5 % 20,2 % 20,8 %
2003 20,1 % 20,4 % 21,2 % 21 % 20,4 % 20,2 % 22,6 % 20,3 % 20 % 19,8 % 20,9 % 19,5 % 20,5 %
2004 19,7 % 20,5 % 20,8 % 19,9 % 20,2 % 20,9 % 23,2 % 21,9 % 19,6 % 20 % 20,3 % 19,9 % 20,5 %
2005 19,7 % 19,7 % 19,5 % 19,8 % 19,2 % 20,1 % 23,1 % 18,8 % 19,3 % 19,2 % 19,9 % 19,7 % 19,8 %
2006 19,1 % 19,8 % 20 % 19,6 % 19,4 % 18 % 20,2 % 18,4 % 18,9 % 19 % 19,5 % 18,8 % 19,2 %
2007 18,3 % 19,2 % 18,8 % 18,2 % 17,8 % 18,1 % 20,6 % 16,8 % 16,9 % 17,6 % 17,8 % 17,3 % 18,1 %
2008 18,3 % 18,3 % 17,7 % 17,6 % 17,3 % 17,3 % 19,6 % 17,7 % 16,3 % 16,6 % 16,5 % 16,2 % 17,5 %
2009 16,7 % 16,4 % 16,4 % 16,2 % 16,8 % 16,9 % 19,1 % 15,4 % 16,1 % 16,3 % 16,6 % 16,4 % 16,7 %
2010 16,1 % 16,7 % 15,8 % 15,7 % 16,4 % 16,3 % 18,9 % 14,7 % 15,2 % 15,5 % 15,9 % 15,9 % 16,1 %
2011 15,3 % 15,3 % 15,3 % 15 % 15,3 % 15,2 % 17 % 13,1 % 13,5 % 14,1 % 15 % 14,5 % 14,9 %
2012 14,7 % 15,1 % 14,7 % 14,4 % 15,1 % 14,6 % 16,5 % 17,1 % 14,2 % 14,7 % 14,5 % 13,9 % 14,9 %
2013 14 % 13,9 % 13,9 % 13,6 % 14,2 % 15,1 % 16,1 % 12,9 %** 13,5 % 13,2 % 14,1 % 13,6 % 14 %
2014 14 % 15,6 % 13,4 % 13,5 % 14% 13,5 % 15,8% 13,3 % 14,2 %

Source : Médiamétrie[18]

Légende :

** Minimum historique
* Maximum historique
Fond vert : meilleur score mensuel de l'année.
Fond rouge : moins bon score mensuel de l'année.

Diffusion[modifier | modifier le code]

France 2, a été diffusée au standard UHF SÉCAM L sur le deuxième réseau national analogique hertzien, composé de 3620 points d’émission ou réémissions, du 7 septembre 1992 au 30 novembre 2011, date de l'arrêt de la télévision analogique en France. La chaîne fut intégralement diffusée au format 14/9 sur son réseau terrestre analogique à partir du 7 avril 2008. À partir de 1975, Antenne 2 fut diffusée en Italie (régions de Toscane, Latium, Émilie-RomagneBasse-Vénétie et des parties de Lombardie et Ligurie) au standard SECAM puis en PAL de 1983 jusqu'en 2003, lorsque les fréquences ont été vendues à divers réseaux de télévision comme Canale Italia et Gruppo Editoriale L'Espresso. Elle fut aussi diffusée en Tunisie en lieu et place de la RTT 2 de 1989 jusqu'à fin octobre 1999.

France 2 est aujourd'hui disponible sur la Télévision numérique terrestre en France, en Andorre et dans la Vallée d'Aoste, les réseaux câblés français, belge, luxembourgeois, monégasque, suisses romands et allemands, les bouquets satellite français et mauricien, ceux de télévision IP en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse romande. Depuis le 7 avril 2008, elle est entièrement diffusée au format 16/9 sur tous ces réseaux et est disponible en HD (MPEG-4) depuis le 30 octobre 2008 sur tous les supports. En tant que chaîne publique, tous les câblo-opérateurs, bouquettistes satellites et FAI ont l'obligation de la reprendre dans le service de base de leurs réseaux.

La plupart de ses émissions sont aussi relayées dans le monde entier par le biais de TV5Monde.

Hertzien numérique[modifier | modifier le code]

En France

France 2 est diffusée en clair au standard UHF PAL MPEG-2 (SDTV) sur le multiplex R1 (SGR1) de la TNT par TDF, Towercast et OneCast depuis le 31 mars 2005 et au standard UHF PAL MPEG-4 (HDTV) sur le multiplex R5 (MR5) de la TNT depuis le 30 octobre 2008. Elle est également diffusée au standard UHF PAL MPEG-4 (SDTV) sur le multiplex ROM 1 de la TNT outre-mer par TDF depuis le 30 novembre 2010.

En Andorre

France 2 est diffusée en clair au standard PAL MPEG-2 (SDTV) sur le multiplex du canal UHF 45 de la télévision numérique terrestre (TDT) de la Principauté d'Andorre par Andorra Telecom depuis le 25 septembre 2007.

En Italie

France 2 a été diffusée sur la télévision numérique terrestre italienne à partir du 11 décembre 2006, puis a été remplacée par France 24 (Radio France internationale pour un temps long seulement à Rome) depuis le 7 juin 2007. France 2 est maintenant uniquement disponible dans la région Vallée d'Aoste, autonome et bilingue italien/français, en raison de lois italiennes sur l'autonomie gouvernementale. Depuis les années 1970, la chaîne française était diffusée au standard italien depuis les émetteurs de la Pointe Helbronner (canal UHF PAL-G 30), de la Tête d'Arpy et du Pavillon du Mont-Fréty (en amont de Courmayeur). La Rai capte le signal de la chaîne à la Tête d'Arpy et le diffuse en clair sur son multiplex numérique hertzien valdôtain Digitale Mux 1.

Câble[modifier | modifier le code]

France 2 est diffusée sur les réseaux câblés français (Numericable, Zeop et SPM Télécom), belge (Numericable), VOO et Telenet), luxembourgeois (Numericable), monégasque (Monaco Télécom), suisses (Cablecom, Naxoo et City TV) et allemands (Kabel Deutschland et Unitymedia). Les réseaux Numéricable France et Monaco Télécom distribuent aussi France 2 HD.

Satellite[modifier | modifier le code]

France 2 fut diffusée dès son lancement sur le bouquet satellite Canalsat, puis aussi sur TPS dès juin 1996. À la suite de la fusion de TPS et CanalSat en avril 2007, elle est maintenant diffusée sur le bouquet satellite Canalsat et ses déclinaisons ultramarines et africaine (CanalSat Caraïbes, CanalSat Calédonie, CanalSat Réunion et CanalSat Horizons), la TV d'Orange et la TV d'Orange Caraïbe, BIS Télévisions, Parabole Réunion et Tahiti Nui Satellite. Elle fait également partie de l'offre gratuite FRANSAT (en SD et en HD via Atlantic Bird 3) et TNTSAT (en SD et en HD via Astra 1) qui permettent de recevoir les chaînes de la TNT par satellite, sans abonnement, dans les zones non couvertes par la TNT.

France 2 est aussi diffusée sur le bouquet satellite Parabole Maurice, mais également sur l'opérateur belge et luxembourgeois TéléSAT.

Télévision sur IP[modifier | modifier le code]

France 2 est diffusée en Haute définition sur les bouquets de télévision IP par ADSL et FTTH en France (Freebox TV, la TV d'Orange, le Bouquet TV de SFR, BBox TV, Dartybox, Box Mediaserv, OnlyBox et Izi TV), en Belgique (Belgacom TV), au Luxembourg (la Télé des P&T) et en Suisse romande (Swisscom TV).

Controverses[modifier | modifier le code]

Selon Michel Bouvard, député UMP de Savoie, l'existence de France 2 en tant que chaîne de service public n'est pas justifiable. Un certain nombre de députés de l'ancienne majorité prône notamment la privatisation de la chaîne, au regard de ce qu'elle coûte aux Français en impôts (cf. article sur la redevance audiovisuelle) et de la similitude croissante de ses programmes avec ceux des autres chaînes privées. Selon d'autres opinions, la France, comme tous les pays européens se doit de conserver un service public ambitieux et de qualité. La BBC au Royaume-Uni demeure un service public fédérateur et produisant de nombreux programmes de bonne facture, dans un pays au demeurant très libéral.[réf. nécessaire]

Deux jours après la soirée consacrée au premier tour de la campagne présidentielle de 2012, France 2 a été réprimandée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour avoir diffusé jusqu'à 21 heures 40 des sondages indiquant que Marine Le Pen avait obtenu 20 % des voix[19], alors que tous les sondages montraient dès 20 heures 30 qu'elle serait proche de son score final, 17,9 %, la Liste de sondages sur l'élection présidentielle française de 2012 indiquant par ailleurs qu'un seul institut donnait Marine Le Pen à 20 % à 20 heures. Le jour même du vote, alors que les électeurs commençaient seulement à voter, le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait également communiqué pour reprocher à France 2 d'avoir diffusé 9 secondes d'images de Jean-Luc Mélenchon, présentées comme un interview[19]. Loïc de la Mornais, envoyé spécial de la chaîne, avait tendu son micro au candidat du Front de gauche, dans un restaurant du 10e arrondissement de Paris, sans lui dire que l'image serait diffusée le jour même. « Sans parler politique, êtes-vous serein ? », avait demandé le journaliste. « Oui on passe quelques instants tranquilles entre amis, on va blaguer et mettre tout ça un peu à distance avant de plonger dans le four ce soir », avait répondu le leader du Front de Gauche. Le CSA avait alors déclaré à France-Soir : « il est trop tôt pour dire s'il y aura une sanction », propos immédiatement repris sur le site du quotidien[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Si le logo sans effet de 2002 a bel et bien disparu de l'antenne en 2008, il reste le logo officiel en "print", c'est-à-dire sur toutes les surfaces imprimées[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Citations tirées du préambule de la charte graphique de France Télévision, signé par Hervé Bourges.
  2. Début de l'émission Télématin du 7 septembre 1992 avec la naissance de France 2, Dailymotion.com
  3. Naissance de France Télévision le 7 septembre 1992 sur ina.fr.
  4. Loi n° 2009-258 du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision sur Legifrance.gouv.fr
  5. Habillages d'antenne de France 2 depuis 1992 sur gentv.be.
  6. France Télévision(s) a 20 ans, Lenodal.com
  7. Charte Graphique de France Télévisions, Gédéon, Septembre 2009 (Page 11)
  8. http://medias.lenodal.com/video.php?id=15695
  9. « Jean Réveillon, directeur de France 2 », Le Figaro, 2 avril 2012.
  10. « La directrice des programmes de France 2 écartée », Le Figaro, 28 septembre 2012.
  11. (fr) « Officiel: Thierry Thuillier, directeur de l'info, devient le nouveau patron de France 2 », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 21 octobre 2013 (consulté le 24 octobre 2013)
  12. Direction commune des rédactions de France 2 et France 3 national.
  13. CSA - Textes juridiques - Cahier des missions et des charges de France 2
  14. « Records en série pour les rendez-vous d'information de France 2 », Ozap.com.
  15. « Elise Lucet bat son record au 13 heures de France 2 », Toutelatele.com.
  16. « 20 heures : David Pujadas titille Laurence Ferrari », Toutelatele.com.
  17. « Nouveau record historique pour Laurent Delahousse », Toutelatele.com.
  18. Médiamétrie, mesure d'audience, Mediametrie.fr
  19. a et b Fabienne Schmitt, « Le CSA tacle France 2 », Les Échos du 25 avril 2012.
  20. « Mélenchon : France 2 a-t-elle enfreint le code électoral ? », France Soir, 22 avril 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]