Hippodrome de Chantilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 11′ 30″ N 2° 28′ 30″ E / 49.1917, 2.475

Hippodrome de Chantilly
TribunesHippodromeChantilly01.jpg
Construction initiale 1834
Forme actuelle depuis 1879
Capacité 2300 places assises
Type de courses plat
Adresse 16, avenue du Général Leclerc
60500 Chantilly
Principales courses Prix du Jockey-Club
Prix de Diane

L'hippodrome de Chantilly fut inauguré en 1834. Il se situe en bordure de forêt à proximité du château de Chantilly et couvre 65 hectares. C'est là que se tiennent depuis 1836 le Prix du Jockey-Club pour les mâles et femelles, et depuis 1843 le Prix de Diane pour les femelles. Ces deux épreuves sont des courses de plat. S'y déroulent 23 réunions par an.

Propriété de l'Institut de France, il est géré par France Galop pour l'entretien des pistes et les jours de courses. La gestion des salles et la location des espaces commerciaux sont quant à elles gérées par la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly de l'Aga Khan.

Les pistes[modifier | modifier le code]

Après le premier tracé datant de 1834, le tracé des pistes actuelles date de 1879. Celles-ci sont à l'origine toutes en herbe et mesurent 25 à 30 mètres de large. La ligne d'arrivée mesure 600 mètres d'arrivée en montée (10 m de dénivelé sur les 800 derniers mètres) ce qui la rend particulièrement sélective[1]. On distingue :

  • Une grande piste (ou piste du Jockey Club) de 2 400 mètres (ligne d'arrivée de 600 mètres, dénivelé de 10 mètres en montée sur les 800 derniers mètres, parcours de 1 600 à 4 800 mètres),
  • Une ligne droite de 1 200 mètres (parcours de 1 000 à 1 200 mètres),
  • Une moyenne piste de 2 150 mètres (ligne d'arrivée de 550 mètres, dénivelé de 10 mètres en montée, parcours de 1 600 à 2 600 mètres),
  • Une piste ronde, parcours de 1 400 mètres à 2 400 mètres
  • une piste en sable fibré de 1 900 mètres (ligne d'arrivée de 550 mètres et largeur de 20 mètres), la première aménagée sur un des hippodromes parisiens, à l'automne 2011.

Il existe au total 13 points de départ possibles.

Les tribunes[modifier | modifier le code]

Grandes tribunes de l'hippodrome
Tribune du comité, ancienne tribune du Prince

L'hippodrome peut accueillir actuellement 30 000 visiteurs dont 2 300 dans les tribunes en place assises. L'hippodrome accueille chaque année 40 000 visiteurs par an[2].

Suite à de premières tribunes construites provisoires installées en 1835, le duc d'Aumale, propriétaire du terrain, fait construire deux nouvelles tribunes de style anglo-normand en 1847 par son architecte Jean-Louis Victor Grisart. Ces tribunes sont reconstruites par Honoré Daumet, architecte du château de Chantilly en 1881. Le bâtiment de pesage est pour sa part construit en 1891 par Charles Girault, élève de Daumet. La tribune du comité, ancienne tribune du prince, est reconstruite en 1911 par l'architecte Saint-Ange. L'ensemble est inscrit Monument historique[3].

Rénovations et aménagements[modifier | modifier le code]

En 1994, France Galop connaît de grosses difficultés financières et envisage la fermeture de l'hippodrome (en même temps que celui de Maisons-Laffitte)[4] : la réaction est vive et le projet est ajourné. Face à cette menace, un Groupement d'intérêt public appelé "Initiative pour un Développement Durable de Chantilly" (IDC), est créé en 1998, réunissant France Galop, la Communauté de communes de l'aire cantilienne, l’Institut de France, l’État, le Conseil régional de Picardie, le Conseil général de l'Oise, la ville de Chantilly et l'Aga Khan Development Network. Des travaux sont menés aux abords de l'hippodrome et dans les tribunes, 24 millions d'Euros sont investis sur le site. La grande tribune est entièrement rénovée, épaissie et un restaurant panoramique y est installé, l'ensemble est inauguré le 28 mai 2004. En 2006-2007, la route des aigles qui passe derrière les tribunes est reculée dans la forêt de manière à pouvoir y déplacer le rond de présentation et y installer un nouveau bâtiment de pesage, ainsi qu'un nouveau parking[5].

France Galop fait réaliser en 2011 une piste en sable fibré, la seule des hippodromes parisiens. Longue de 1 900 mètre, elle permet d'étendre la saison des courses à l'automne et au début du printemps ainsi que la tenue de courses à n'importe quelle saison, permettant passer ainsi à 36 réunions par an. Elle a coûté 4,4 millions d'euros, dont 3 millions à la charge de France Galop et 1,4 millions par la communauté de communes. Elle est achevée en décembre 2011 et la première course s'y déroule en mars 2012[6].

Principales courses[modifier | modifier le code]

Vue du rond de présentation le jour du Jockey Club

La saison des courses se déroule de fin avril à fin juillet puis de fin août à mi-octobre

  • Prix du Jockey Club (Groupe 1) : en juin, 2 100 m pour les chevaux de 3 ans
  • Prix de Diane (Groupe 1) : en juin, 2 100 m pour les pouliches de 3 ans
  • Prix Jean Prat (Groupe 1) : début juillet, 1 600 m pour les chevaux de 3 ans
  • Prix du Gros-Chêne (Groupe 2) : mai/juin, 1000 m pour les chevaux de 3 ans et plus
  • Prix de Sandringham (Groupe 2) : mai/juin, 1 600 m pour les pouliches de 3 ans
  • Grand Prix de Chantilly (Groupe 2) : mai/juin, 2 400 m pour les chevaux de 4 ans et plus
  • Prix Allez France (Groupe 3) : en mai, 2 000 m pour les juments de 4 ans et plus
  • Prix de Guiche (Groupe 3) : en mai, 1 800 m pour les mâles de 3 ans
  • Prix de Royaumont (Groupe 3) : en juin, 2 400 m pour pouliches de 3 ans
  • Prix du Chemin de fer du nord (Groupe 3) : en juin, 1 600 m, pour chevaux de 4 ans et plus
  • Prix Paul de Moussac (Groupe 3) : en juin, 1 600 m pour chevaux de 3 ans
  • Prix d'Arenberg (Groupe 3) : en septembre, 1 100 m pour chevaux de 2 ans
  • Prix d'Aumale (Groupe 3) : en septembre, 1 600 m pour pouliches de 2 ans
  • Prix Eclipse (Groupe 3) : septembre/octobre, 1200 m pour chevaux de 2 ans

Autres utilisations de l'hippodrome[modifier | modifier le code]

Concours de saut international en juillet 2010
  • Les pistes servent à l'entraînement des chevaux de courses tous les mardis. Il s'y déroule 2 000 galops par an pour 800 chevaux.
  • Jumping de Chantilly[7] : deux réunions de concours de sauts d'obstacles organisées chaque année sur l'hippodrome :
    • le Grand national en avril
    • le Concours de Saut International (CSI) cinq étoiles (*****) en juillet.

En 2010, Chantilly intègre le Global Champions Tour et gagne ainsi sa cinquième étoile, devenant ainsi le 2e CSI de France avec Cannes. Pour cette occasion, une piste d'herbe fibrée de 150 m sur 100 m est aménagée de façon permanente au centre des pistes de courses, à l'ouest de l'hippodrome[8].

  • Il sert par ailleurs régulièrement de terrain (ou « spot ») pour la pratique du cerf-volant[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Guide pratique de l'Association des entraîneurs de galop, édition 2008
  2. « Découvrir Chantilly aujourd'hui », sur Ville de Chantilly (consulté le 28 juillet 2009)
  3. « Notice no PA00135574 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. "Chantilly retrouve une allure princière", Challenges, 31.05.2007
  5. Compétences dans le hippisme de la CCAC
  6. David Blanchard, « CHANTILLY Premières foulées sur la piste en fibré », Le Courrier picard,‎ 17 décembre 2011 (lire en ligne)
  7. Site officiel du Jumping
  8. « Communiqué de presse : Chantilly rejoint le Global Champions Tour en 2010 ! », sur Jumping de Chantilly,‎ 6 août 2009 (consulté le 11 novembre 2009)
  9. Site de pratiquants de cerf-volant à l'hippodrome