Aurélie Konaté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Konaté.

Aurélie Konaté

Nom de naissance Aurélie Konaté
Naissance 27 septembre 1976 (37 ans)
Savigny-sur-Orge, Île-de-France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Actrice
chanteuse
danseuse
Séries notables Chante ! (2009 - 2010)
Camping Paradis (depuis 2013)
Site internet www.aurelie-konate.com

Aurélie Konaté, née le 27 septembre 1976 à Savigny-sur-Orge dans l'Essonne, est une actrice, chanteuse et danseuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aurélie Konaté est née d’une mère bretonne directrice d'école maternelle à Grigny et d’un père guinéen travaillant au CNAM d'Évry comme technicien[1],[2]. Elle grandit au sein d'une fratrie composée de Gaël, Barbara et Stéphanie.

À quatre ans, elle commence comme danseuse de moderne jazz, danse classique et claquettes. Elle aime alors la musique de Chantal Goya, et quand elle était adolescente, elle écoutait des artistes comme Destiny's Child, Aretha Franklin, Michael Jackson, Mariah Carey et Alicia Keys.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

En 1996, grâce à un casting, elle est choisie pour former un trio de filles nommé Foxies. Leur premier single, L'amour est un mystère, passe en radios telles NRJ et les radios FM régionales. Il sort pendant l'été 1997 et reste deux mois dans les bacs. Elles font une apparition télévisée à l'émission 40° à l'ombre. Ensuite, elles tournent deux clips. Le groupe prépare deux autres singles, Sous ton soleil et Si belle, qui passent en radio, mais ne sont pas édités.

En 1999, à 23 ans, elle signe un contrat solo dans une nouvelle maison discographique sous le pseudonyme d'Eden Ly. Le single Changer les mots, écrit par Mickaël Winter et produit par Nicolas Neidhart passe en radio dont Europe 1, France Inter, NRJ, RTL. Après avoir enregistré d'autres chansons, qui ne plaisaient pas au PDG, sa maison discographique est désintéressée et rompt son contrat. En 2001, elle est sélectionnée pour la seconde édition de Star Academy qui débute le samedi 31 août 2002 sur TF1. Le chorégraphe Kamel Ouali, la sollicite pour des chorégraphies périlleuses pour ce programme. Elle fait une tournée avec le programme, du 1er mars au 21 juin 2003 et enregistre un nouveau disque. Aurélie Konaté sort Quitte ou double, un single solo classé 21e en France et 14e en Belgique[3],[4]. Elle anime de 2006 à 2008 le magazine musical La Spéciale, diffusé sur Fun TV.

Carrière d'actrice[modifier | modifier le code]

Sélectionnée par le producteur Gérard Louvin, elle interprète en 2003 et 2004 un des trois rôles principaux dans la comédie musicale Belles Belles Belles. Premier jukebox musical français, celle-ci est consacrée à Claude François et représentée à l'Olympia. De ce spectacle, sort en single le titre J'attendrai par Les filles, c'est-à-dire Aurélie Konaté, Joy Esther et Liza Pastor. La face B est Danse ta vie interprétée par Pascal Sual et Aurélie Konaté[N 1],[5]. J'attendrai atteint la 15e place des classements français et belge ainsi que la 65e place du classement suisse des meilleures ventes[6]. Les filles interprètent le 2e single Comme d'habitude paru le 27 janvier 2004[7]. Il se classe no 10 (tip) en Belgique francophone et no 50 en France[8]. Distribué par Universal Music, un album en est extrait. TF1 Vidéo édite un DVD. La jeune femme essonnienne est élève comédienne d'Oscar Sisto, Thierry Pietra et Ned Grujik.

En 2006, Aurélie Konaté intègre le projet de comédie musicale Salut Joe[2], s’entraîne et répète dans ce but. Elle se retire avant la première. En 2007, elle interprète Les Monologues du vagin d'Eve Ensler dans une mise en scène de Caroline Loeb[9]. La même année, elle joue le rôle de protagoniste de Joséphine Baker, dans Jo et Joséphine, dirigée par Jacques Pessis, avec Grégori Baquet. Avec cette pièce musicale, la comédienne est nommée pour le Marius de la meilleure interprétation féminine dans un rôle principal[10]. Aurélie Konaté interprète en 2008 le rôle principal de Carmen Diaz dans la comédie musicale Fame[11]. En 2009, elle participe en tant que le rôle principal et avec Mélina Mariale en alternance au spectacle musical Tismée[12]. Mis en scène par Rubia Matignon, avec la compagnie Rubia Matignon, Frédéric Portut et Alien Cast, il est soutenu par l'association Luc Besson. Le spectacle musical reçoit le Prix DiaspAura arts et culture[13].

En la même année, elle est choisie pour incarner Audrey, un rôle récurrent de la deuxième saison de la série télévisée musicale Chante !, diffusée sur France 2. Elle prolonge l'expérience en 2010 pour la troisième ainsi que pour la quatrième et dernière saison. Elle apparaît sur les DVD et albums de la sérié édités par Jive Epic et France Télévisions Distribution[14],[15],[16],[17].

Entre 2010 et 2012, elle participe à la comédie théâtrale Mission Florimont[18], créée et dirigée par Sacha Danino et Sébastien Azzopardi, avec la compagnie Sébastien Azzopardi. La pièce est nommée à la Nuit des Molières « Meilleure pièce comique 2010 »[19]. En 2011, elle est Roxane Roussel dans Le juge est une femme[20].

Elle tient le premier rôle de Sister Act en alternance avec Kania de septembre 2012 à juin 2013[21],[22]. Édité par Warner Music France, un album en est extrait[23]

Dans la série Camping Paradis, elle interprète Aurélie, un rôle récurrent depuis avril 2013[11].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédienne[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Single[modifier | modifier le code]

  • 2004: Quitte ou double, classé 21e en France et 14e en Belgique[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le titre original chanté par Claude François est Danse ma vie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. S. E., « Aurélie Konaté : la scène dans la peau », sur afriquemagazine.com,‎ 22 février 2011 (consulté le 2 septembre 2013)
  2. a et b « Bios > Aurélie Konaté », sur Première (consulté le 2 septembre 2013)
  3. a et b « Aurélie Konaté - Quitte ou double (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 1er septembre 2013)
  4. a et b « Aurélie Konaté Quitte ou double », sur chartsinfrance.net (consulté le 4 septembre 2013)
  5. « Les Filles (3) – J'Attendrai », sur discogs.com (consulté le 1er septembre 2013)
  6. « Les filles - J'attendrai », sur lescharts.com (consulté le 1er septembre 2013)
  7. « Comme d'habitude », sur fnac.com (consulté le 1er septembre 2013)
  8. « Les filles - Comme d'habitude », sur ultratop.be (consulté le 1er septembre 2013)
  9. Léa Rozenta, « Aurélie Konaté – Osez Joséphine… », sur regardencoulisse.com,‎ 1er novembre 2007 (consulté le 1er septembre 2013)
  10. Stéphane Ly-Cuong, « Nominations pour les Marius annoncées », sur regardencoulisse.com,‎ 8 juillet 2008 (consulté le 1er septembre 2013)
  11. a et b « Aurélie Konaté dans « Camping Paradis » », sur Le Parisien,‎ 12 avril 2013 (consulté le 1er septembre 2013)
  12. « Tismée », sur Première (consulté le 1er septembre 2013)
  13. « DiaspAura 2010: Et les lauréats sont... », sur respectmag.com,‎ 6 décembre 2010 (consulté le 1er septembre 2013)
  14. « Chante : Saison 2 - Acte 1 », sur Amazon.com (consulté le 1er septembre 2013)
  15. « Chante BO : Saison 4 », sur Amazon.com (consulté le 1er septembre 2013)
  16. « Chante BO : Saison 5 », sur Amazon.com (consulté le 1er septembre 2013)
  17. « Chante, saison 2 », sur Amazon.com (consulté le 1er septembre 2013)
  18. Dimitri Denorme, Marie-Céline Nivière, « Mission Florimont - Critiques presse », sur Première (consulté le 1er septembre 2013)
  19. « Nominations - Molières 2010 », sur lesmolieres.com (consulté le 1er septembre 2013) [PDF]
  20. « Aurélie Konaté », sur AlloCiné (consulté le 1er septembre 2013)
  21. « La Star Ac m'a appris la discipline », sur Le Parisien,‎ 17 décembre 2012 (consulté le 1er septembre 2013)
  22. Jacques Chanteau, « Sister Act. Aurélie, reine de Mogador », sur Le Télégramme,‎ 2 février 2013 (consulté le 1er septembre 2013)
  23. « Sister Act », sur Amazon.com (consulté le 1er septembre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]