Pink Martini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martini.

Pink Martini

Description de cette image, également commentée ci-après

Pink Martini en concert

Informations générales
Pays d'origine Portland, Oregon, États-Unis
Genre musical Jazz, latino, lounge music, classique, autres
Années actives 1994 -
Labels Wrasse, Heinz
Site officiel www.pinkmartini.com
Composition du groupe
Membres China Forbes
Thomas Lauderdale
Storm Large
Robert Taylor
Gavin Bondy
Paloma Griffin
Brian Davis
Derek Rieth
Martin Zarzar
Phil Baker
Timothy Nishimoto
Maureen Love
Anciens membres Doug Smith
Jonas Tauber
David Eby
John Wager
Richard Rothfus

Pink Martini est un groupe américain de douze musiciens de Portland (Oregon) caractérisé par un style musical mêlant influences rétro, jazz, latino, lounge (musique), classique, ainsi que par des textes chantés en anglais, espagnol, français, italien, portugais, japonais et même en arabe, en napolitain, en croate, en mandarin, en roumain et grec moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé en 1994, le groupe se produit en concert tout autour du monde pendant ses trois premières années d'existence. Leur premier album (Sympathique) sort en 1997 et obtient un double disque d'or en France, où leur single Je ne veux pas travailler fut utilisé lors d'une campagne publicitaire. Fort de ce succès, le groupe ne cesse de donner des concerts aux quatre coins du monde ; le second album, Hang on Little Tomato, après avoir été maintes fois repoussé, date d'octobre 2004.

  • La chanteuse China Forbes, diplômée cum laude de Harvard en Arts Graphiques, a obtenu le prix Jonathan Levy en tant qu'actrice, et qui s'est fait connaître du grand public en interprétant la chanson du générique de la série télévisée Clueless, tirée du film du même nom. Depuis 1998, elle vit à Portland, et est mariée avec Creg Valline, un opticien dont la boutique sert également de galerie d'art ;
  • Le pianiste Thomas M. Lauderdale, diplômé lui-aussi cum laude de Harvard, en littérature et en histoire, est fondateur, directeur artistique et arrangeur du groupe.

Plusieurs des musiciens du groupe ont le français pour langue maternelle, ou s'expriment parfaitement en français. Une des deux grand-mères de China était française et China a appris le français dès l'enfance, Thomas Lauderdale a appris le français dans le cadre de ses études universitaires de littérature et d'histoire, Jonas Tauber (l'un des contrebassistes) est suisse, et Claude Giron (l'une des violoncellistes) est française.

Style et influences[modifier | modifier le code]

Composé de chansons originales et de reprises dans plusieurs langues, le répertoire du groupe est difficile à rattacher à un genre musical précis car il s'affranchit des « barrières » entre les musiques[1]. La presse l'a décrit comme un « melting-pot musical » et un « juke-box d'influences et de passions multiculturelles »[2]. Le pianiste et compositeur Thomas Lauderdale définit les musiciens comme « des “archéologues”, toujours à la recherche de pépites cachées dans les enregistrements et musiques du passé »[2]. Ce mélange de modernité et d'ancien donne à leurs mélodies un cachet « technicolor »[3].

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Membres permanents[modifier | modifier le code]

  • China Forbes (chant)
  • Storm Large (chant) la remplace à partir d'avril 2011, pour la tournée européenne
  • Thomas Lauderdale (piano)
  • Gavin Bondy (trompette)
  • Paloma Griffin (violon)
  • Doug Smith (vibraphone et percussions)
  • Brian Lavern Davis (congas, batterie et percussions)
  • Derek Rieth (percussions)
  • Martin Zarzar (batterie)
  • Phil Baker (basse)
  • Timothy Nishimoto (chant et percussions)
  • Gilles Gagnepain ( Tour manager )

Membres supplémentaires lors des tournées[modifier | modifier le code]

  • Pansy Chang, violoncelle
  • Claude Giron, de l'Orchestre de Paris, violoncelle
  • Brant Taylor, de l'Orchestre Symphonique de Chicago, violoncelle
  • Dan Faehnle, guitare

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Nuc, « Pink Martini », Le Figaro,‎ 17 novembre 2009
  2. a et b Michel Troadec, « Pink Martini aime toutes les musiques », Ouest-France,‎ 13 décembre 2009
  3. Gilles Médioni, « Les mélodies en Technicolor de Pink Martini », L'Express,‎ 24 novembre 2010 (lire en ligne)
  4. http://pinkmartini.com/store/index.php?main_page=product_info&cPath=6_7&products_id=33&zenid=1c87a3436ee7af3d050907d35553f1b0

Liens externes[modifier | modifier le code]