Florent Pagny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pagny.

Florent Pagny

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Florent Pagny au Théâtre Marigny, en 2011.

Informations générales
Nom de naissance Florent Pagny
Naissance 6 novembre 1961 (52 ans)
Chalon-sur-Saône, France
Activité principale Chanteur
Acteur
Genre musical Pop, variété française, pop-rock, ballade, musiques du monde
Instruments Piano
Années actives Depuis 1987
Site officiel florentpagny.fr

Florent Pagny est un chanteur et acteur français né le 6 novembre 1961 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Chanteur de variétés et d'air lyrique, on peut citer parmi ses plus grands succès N'importe quoi, Si tu veux m'essayer, Caruso, Savoir aimer, Et un jour une femme, Ma Liberté de penser, et Là où je t'emmènerai. Au total, il a vendu plus de 15 millions de disques[1].

C'et également une personnalité télévisuelle : il fait partie du jury de The Voice, la plus belle voix en France depuis le début de l'émission en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Florent Pagny naît le 6 novembre 1961 à Chalon-sur-Saône. Fils de Jean Pagny, vendeur de vignettes, et d'Odile, secrétaire et fan de Luis Mariano[2], tous deux originaires de Montchanin en Bourgogne, il a grandi au sein d'une famille de quatre enfants. De Bourgogne, à Châtenoy-le-Royal sa famille déménage en 1972, passe par Divonne-les-Bains puis s'installe à Bonneville en Haute-Savoie[3],[4]. À treize ans[5], il commence à chanter dans les cafés, sur les podiums de sa région et lors de radio-crochets[6] reprenant des chansons de Luis Mariano, Michel Sardou ou Gérard Lenorman. À seize ans, en accord avec ses parents, il abandonne l'école et monte à Paris où il vit de petits boulots (baby-sitter, courtier en publicité, barman…). Parallèlement, il prend des cours de théâtre puis fréquente le conservatoire de Levallois-Perret durant trois ans[7],[8]. Il y apprend les bases du chant classique et développe sa voix de baryton-martin mais refuse d'entrer au Conservatoire national pour devenir chanteur d'opéra, aspirant à une carrière pop française[9].

Années 1980 : de la comédie à la chanson[modifier | modifier le code]

Florent Pagny commence sa carrière d'artiste comme acteur au cinéma ainsi qu'à la télévision. Barman de nuit dans la boîte Broad du quartier des Halles, il est repéré par Dominique Besnehard[6]. Recalé lors de l'audition pour un petit rôle dans le film Diva, il rencontre en 1980 Marceline Lenoir qui devient son agent. Elle lui trouve, dès 1981, des petits rôles, notamment dans La Balance, L'As des as, L'Honneur d'un capitaine, Fort Saganne, Inspecteur la Bavure, Les Surdoués de la première compagnie et La Chaîne[10].

En 1987, il écrit et compose sa première chanson, N'importe quoi qui est un réquisitoire contre la drogue. Ce titre, produit par Gérard Louvin, connaitra un grand succès[11] (8 semaines à la première place du Top 50[12]). Suit un second succès (Laissez nous respirer) en 1988 et une reprise remarquée de Comme d'habitude en 1989.

Années 1990 : succès et difficultés[modifier | modifier le code]

Son premier album, Merci, sort en 1990 et est certifié disque d'or.
Florent Pagny vit alors une histoire d'amour avec Vanessa Paradis[5], une relation qui fait les choux gras de la presse, qui ne se prive pas de critiquer leur différence d'âge ainsi que sa forte personnalité[13]. Principal auteur de ses chansons, Pagny réplique avec Presse qui roule qui s'attaque directement aux journalistes[6]. Le boycott de la presse écrite et des problèmes personnels causent un déclin des ventes[4]. Son deuxième album, Réaliste (1992), n'est pas un succès[7].

De 1993 à 1995, il participe aux spectacles des Enfoirés.

L'album Rester vrai (1994), dont il a écrit cinq titres, marque un renouveau : Jean-Jacques Goldman lui compose sous le pseudonyme de Sam Brewski trois chansons et lui présente de nouveaux collaborateurs. Si le premier single Est-ce que tu me suis est un échec en mai 1994 (2 semaines au bas du top 50[14]), Si tu veux m'essayer, écrit également par Goldman, fait un succès en fin d'année[15]. Finalement, l'album franchit la barre des 300 000 exemplaires. Bienvenue chez moi (1995) et la semi-compilation qui suit, lui permettent de renouer vraiment avec le succès avec près de 2 millions d'exemplaires écoulés[7]. Florent Pagny y reprend Caruso de Lucio Dalla et Oh Happy Day. Sa tournée en 1996 est une réussite avec un passage au Zénith de Paris et à Bercy[5].

Par la suite, Pagny décide de ne plus écrire ses chansons et d'être simple interprète. Sa stratégie est couronnée de succès. Pour son nouvel album en 1997, Savoir aimer, Florent Pagny fait appel aux compositeurs du moment, Jean-Jacques Goldman, Erick Benzi, Jacques Veneruso, et à un nouveau compositeur, Pascal Obispo, qui lui signe Savoir aimer avec Lionel Florence. Ce premier single a un succès immédiat tout comme l'album[7], salué par la profession qui lui décerne une Victoire de la musique de l'artiste interprète masculin remise le 20 février 1998.

Après un double-album live, Pagny sort un album de reprises, en 1999, RéCréation. De Jolie môme à Antisocial, il mélange les genres sur des arrangements technos[5].

Années 2000 : des années créatives[modifier | modifier le code]

Les années 2000 sont des années très riches pour Florent Pagny qui alterne les albums originaux et de reprises (du moins en partie) en changeant régulièrement de look et de style musical : Châtelet Les Halles en 2000, dont la plage-titre est signée par Calogero puis 2, un album de duos en 2001. La même année, il est le parrain de la première saison de la Star Academy sur TF1. Il prête sa voix à deux livres-disques pour enfants (les contes de la Baleine Bleue chez MFG) sur des textes de Jérôme Eho. Il sort l'album Ailleurs land en 2003 dont le premier extrait signé Obispo-Florence, traite de ses problèmes avec le fisc (Ma liberté de penser)[6] et, enfin, en 2004, un album issu du répertoire lyrique, Baryton. Artiste apprécié d'un large public, Pagny connaît un succès régulier[6].

En 2006, il est condamné à 15 000 euros d'amende et six mois de prison avec sursis pour fraude fiscale, après ne pas avoir payé de TVA en 1997 et minoré ses revenus pour les années 1996 et 1997[16],[17].

En 2006, son album Abracadabra est le premier depuis 1997 à ne comporter aucune chanson écrite par Pascal Obispo. Pagny se tourne davantage vers d'autres auteurs comme Daran.

Il sort en 2007 un album de reprises de Jacques Brel intitulé Pagny chante Brel. En novembre 2008, il sort De part et d'autre, triple best-of comprenant 49 chansons dont 4 inédits[13]. Il enregistre ensuite en Floride l'album C'est comme ça (2009) qui, comme son titre ne l'indique pas, est entièrement en castillan.

Années 2010 : des projets diversifiés[modifier | modifier le code]

En novembre 2010, il sort l'album original Tout et son contraire qui marque ses retrouvailles avec Pascal Obispo avec qui il chante en duo. En 2011, Florent Pagny se lance dans une tournée acoustique pour fêter ses 50 ans : il sillonne la France du 6 au 30 novembre. Pour cette série de spectacles dont les billets sont mis en vente sur vente-­privee.com, il a choisi la configuration d’un set acoustique des plus intimistes qui fait suite à ses concerts à Marigny en juin 2011[18]. C’est simplement accompagné d’un piano et d’une contrebasse qu’il revisite les plus belles chansons de son répertoire et celles des grands noms de la chanson française tels que Piaf, Nougaro, Brel, Aznavour, Trenet, Barbara, Bécaud, ou encore Ferré.

Depuis 2012, il est coach de l'émission The Voice, la plus belle voix. Stéphan Rizon, coaché par Florent, a remporté la première édition du télé-crochet.

Le 22 octobre 2012 sort l'album Baryton. Gracias a la vida, qui se vend à 100 000 exemplaires[19].

En juin 2013 sort le single Les murs porteurs, premier extrait de l'album Vieillir avec toi édité le 4 novembre[20].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Entre 1988 et 1991, il est la compagnon de la chanteuse Vanessa Paradis[21],[22]. Cette relation est jugée sulfureuse par les médias au vu de la différence d'âge des deux artistes (elle a alors 15 ans et lui 26).

Depuis 1993, il vit en couple avec Azucena Caamaño (artiste-peintre et ancien mannequin argentin). Ils ont eu deux enfants Inca (né en 1996) et Aël (née en 1999) et se sont mariés en 2006[8].

À partir de 1997[4], il partage sa vie entre la France et la Patagonie (Camarones) en Argentine, pays d'origine de sa femme. Cet exil lui permet, dit-il, de vivre une vie normale et équilibrée. En quittant la France, il a également choisi l'expatriation fiscale[23].

En 2009, il déménage à Miami, ville dans laquelle il vit une majeure partie de l'année et où ses enfants sont scolarisés[réf. nécessaire].

Mais, peu de temps après, il reviendra en Patagonie avec toute sa famille (Vivement Dimanche-Michel Drucker, TV5 Monde, 1 décembre 2013)[réf. nécessaire].

Œuvres caritatives[modifier | modifier le code]

Florent Pagny est parrain membre d'honneur de l'Association européenne contre les leucodystrophies (ELA).

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Florent Pagny.

Albums Studios[modifier | modifier le code]

Compilations et reprises[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

Album en Duos[modifier | modifier le code]

Best Of[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • N'importe quoi
  • Laissez-nous respirer
  • Comme d'habitude
  • J'te jure
  • Ça fait des nuits
  • Presse qui roule
  • Prends ton temps
  • Tue-moi
  • Qu'est-ce qu'on a fait ?
  • Est-ce que tu me suis ?
  • Si tu veux m'essayer
  • Caruso
  • Oh Happy Day
  • Savoir aimer
  • Chanter
  • D'un amour l'autre
  • Dors
  • Mourir les yeux ouverts
  • Jolie Môme
  • Les Parfums de sa vie (je l'ai tant aimée)
  • Et un jour une femme
  • Châtelet-Les Halles
  • Terre
  • L'Air du temps (avec Cécilia Cara)
  • We are the champions
  • Ma liberté de penser
  • Je trace
  • Demandez à mon cheval
  • Ailleurs Land
  • Le feu à la peau
  • Y'a pas un homme qui soit né pour ça (avec Calogero et Pascal Obispo)
  • Io le canto per te
  • Guide me home
  • Là où je t'emmènerai
  • Le mur
  • A tout peser à bien choisir
  • Un ami (avec Marc Lavoine)
  • La chanson de Jacky
  • De part et d'autre
  • C'est comme ça
  • Amar y amar
  • Si tu n'aimes pas Florent Pagny
  • Te jeter des fleurs
  • 8e merveille
  • Je laisse le temps faire
  • La Soledad
  • A la huella a la huella
  • Les murs porteurs
  • Vieillir avec toi
  • Le soldat
  • Combien de gens

Collaborations musicales[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Coach gagnant de la saison 1 de The Voice, la plus belle voix

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.tf1.fr/the-voice/coachs-talents/coachs/florent-pagny/florent-pagny-6923073.html
  2. Biographie de Florent Pagny, sur lastfm.fr
  3. Odile Pagny, Retraitée, musicienne et mère de star, Lionne.fr, vendredi 16 octobre 2009
  4. a, b et c (fr) « Des ronds, des ronds, petit Patagon », sur liberation.fr,‎ 11 juillet 2003
  5. a, b, c et d (fr) « Florent Pagny », sur rfimusique.com
  6. a, b, c, d et e (fr) « Florent Pagny pour les nuls », sur lematin.ch,‎ 11 mai 2001
  7. a, b, c et d (fr) « Florent Pagny - Chronologie », sur francodiff.org
  8. a et b (fr) « Florent Pagny », sur parismatch.com
  9. Jacques Pessis, Chronique de la chanson française, Éd. Chronique,‎ 2003, p. 192
  10. Biographie de Florent Pagny, sur music-story.com
  11. (fr) « Biographie », sur ramdam.com
  12. (fr) « N'importe quoi », sur chartsinfrance.net,‎ 2011
  13. a et b (fr) « Biographie Florent Pagny », sur cheriefm.fr
  14. (fr) « Est-ce que tu me suis ? », sur chartsinfrance.net,‎ 2011
  15. (fr) « Si tu veux m'essayer », sur chartsinfrance.net
  16. « Pagny condamné à payer 15 000 euros. », sur LCI,‎ 27 janvier 2005
  17. « Prison avec sursis et 15000 euros d’amende pour Florent Pagny. », sur 20minutes.fr,‎ 5 mars 2006
  18. (fr) « Florent Pagny passe dans le privé. », sur parismatch.com,‎ 28 août 2011
  19. Quels sont les flops musicaux de 2012 ? Charts in France, 3 janvier 2012.
  20. Nouveau single : Les murs porteurs, sur lci.tf1.fr, consulté le 17 juin 2014.
  21. (fr) « Vanessa Paradis et Florent Pagny », MSN,‎ 12 juin 2012 (consulté le 25 décembre 2012)
  22. (fr) « Florent Pagny parle de son ex : Vanessa Paradis n'a pas voulu faire de duo avec lui ! », PurePeople.com,‎ 25 May 2009 (consulté le 25 décembre 2012), Citation : «  ...Vanessa Paradis, avec qui il est resté trois ans de 1988 à 1991 ».
  23. « Gasquet, Hallyday, Delon : nos très chers exilés fiscaux… », sur Midi libre,‎ 10 octobre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]