Tal (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tal.

Tal

Description de cette image, également commentée ci-après

Tal à la cérémonie des NRJ Music Awards 2014.

Informations générales
Nom de naissance Tal Benyerzi[1]
Naissance 12 décembre 1989 (24 ans)
Activité principale Auteur-compositrice-interprète, danseuse
Genre musical Pop, Variété française, soul
Instruments Voix, piano, guitare
Années actives Depuis 2010
Labels Warner Music France
Influences Michael Jackson, Aretha Franklin, Stevie Wonder
Site officiel Site officiel

Tal, de son nom complet Tal Benyerzi, née le 12 décembre 1989 en Israël, est une chanteuse et danseuse franco-israélienne.

Alors qu'elle est âgée d'un an, sa famille déménage en France. Adolescente, elle apprend à jouer du piano et de la guitare de façon autodidacte. En 2005, Tal rencontre le chanteur Gary Fico qui lui présente Laura Marciano la compositrice et réalisatrice de son premier album Le Droit de rêver (2012). Elle signe alors un contrat avec un label de Sony Music en 2009, ce qui lui permet de sortir son premier single La musique est mon ange. Mais la collaboration avec le label s'arrête. Elle commence alors à jouer dans des pianos-bars. En mai 2011, elle signe un contrat avec le label Warner Music France.

Dès le mois suivant, elle sort le premier single On avance extrait de son premier album Le Droit de rêver, puis Waya Waya (2011), Le Sens de la vie (2012), Je prends le large (2012) et Rien n'est parfait (2012). En 2012, elle effectue un featuring avec le rappeur français Canardo sur la chanson M'en aller et M. Pokora lui propose un duo sur la compilation Génération Goldman avec le titre Envole-moi. Elle participe également au volume 2 de Génération Goldman.

Biographie

Enfance et débuts

Tal Benyerzi naît le 12 décembre 1989 en Israël. Son prénom signifie « rosée du matin » en hébreu. Sa famille compte de nombreux musiciens : son père et son frère sont compositeurs et sa mère, chanteuse de world music, est connue sous le nom de scène de Sem Azar[2]. Tal a des origines yéménites, israéliennes et marocaines[3]. Lorsqu'elle est âgée d'un an, sa famille déménage en France[4]. Elle prend des cours de chants avec Albert Assayag[5]. Adolescente, elle apprend à jouer du piano et de la guitare de façon autodidacte[4]. Ses parents apprécient la musique noire-américaine comme la soul et le reggae ainsi que la pop et le jazz[3],[6]. Elle est captivée par des artistes comme Michael Jackson, Ray Charles, Stevie Wonder, Aretha Franklin, Nickelback, Nirvana, Ella Fitzgerald, Amy Winehouse ou plus récemment Jessie J et Bruno Mars.

En 2005, Tal rencontre le chanteur Gary Fico, dont elle devient l'amie[7]. En décembre 2008, Fico présente Tal à l'auteur et compositrice Laura Marciano[8], avec laquelle elle signe en 2009 un contrat avec un label de Sony Music et qui réalisera son premier album[7],[8]. En janvier 2010 sort, dans la compilation Hits & Dance 2010 du label Sony Music, son premier single, La musique est mon ange[9]. Elle joue dans des pianos-bars[7] et travaille en 2010 pour la marque Adidas[10]. En 2011, elle signe un contrat avec la maison de disques Thierry Chassagne[2]. Elle effectue la première partie de la chanteuse américaine Alicia Keys au Palais des congrès de Paris, puis celle du chanteur français Christophe Maé au Casino de Paris[8]. Avec l'accord de sa maison de disques, elle diffuse sur YouTube des reprises de Bruno Mars, Jessie J et Rihanna[3].

Un nouveau single, On avance, sort en juin 2011[11]. Une version anglophone sous le nom Music Sounds existe également et un album en anglais est alors prévu[10].

Un premier album : Le droit de rêver (2011 - 2012)

« Tout est allé très vite cette année, j'ai l'impression d'avoir passé cinq ans, tellement de choses se sont passées. Je n'ai jamais vécu ça, c'est énorme, je ne sais pas comment l'expliquer. Le bilan, c'est que je suis super contente, je profite de chaque seconde car je sais que tout peut s'arrêter. »

Tal sur ses premiers mois de carrière[12].

Durant l'été 2011, Tal enregistre les chansons de son premier album qui doit sortir à l'automne 2011[13]. En août 2011 à Saint-Tropez, Thierry Chassagne, PDG de Warner Music France, organise une rencontre avec le chanteur jamaïcain Sean Paul au VIP Room[6],[14],[15]. Tal lui fait écouter Waya Waya, qui est à l'origine une chanson prévue pour elle seulement. Cependant, le chanteur apprécie la chanson et accepte d'y participer[15]. Une semaine après leur rencontre, il enregistre ses voix[3]. Fin août 2011, la chanteuse dévoile le clip de sa chanson On avance[11]. Après sa sortie en CD single le 5 septembre 2011, le titre se classe à la 29e place des ventes de singles en France ainsi qu'à la 41e position des ventes de singles et à la 2e place des téléchargements de chansons en Belgique francophone[16],[17]. S'ensuit le 21 novembre 2011, de la sortie du single Waya Waya avec Sean Paul[18]. Le single est moins bien accueilli commercialement en se classant uniquement à la 72e place du classement des ventes de singles en France[19]. Il est de même en Belgique francophone où le titre se classe à la 15e place des téléchargements de chansons,[20].

En septembre 2011, la chanteuse contribue au Collectif Paris Africa afin de lutter contre la famine en Afrique. Elle enregistre avec 60 artistes la chanson Des ricochets et l'album Collectif Paris-Africa Pour L'unicef qui sort en décembre[21]. Fin novembre 2011, la chanteuse est prénommée aux NRJ Music Awards 2012 dans la catégorie « révélation française de l'année »[22], mais elle n'est pas retenue dans l'étape finale[23]. La sortie de son premier album Le Droit de rêver prévu le 5 décembre 2011 est retardée, la chanteuse annonce via son compte Facebook le report de sa sortie pour début 2012[24]. À la place, la chanteuse propose la sortie d'un extended play (EP) intitulé Tal et qui contient quatre chansons On avance, Waya Waya, Man Down et Price Tag[24].

Le 30 janvier 2012, elle sort le single Le Sens de la vie[25]. Deux versions alternatives sortent, l'une est avec la participation du rappeur L'Algérino et une autre en version acoustique[26],[25]. Le clip de la chanson, quant à lui, est réalisé à New York aux États-Unis[27]. Son premier album Le Droit de rêver, sorti le 16 mars 2012, est généralement bien accueilli par la critique musicale et connaît un accueil commercial positif avec plus de 250 000 albums vendus en France ce qui lui permet d'être certifié double disque de platine[28]. Paula Haddad de Music Story note que « sans révolutionner la pop-R&B », l'album « offre une production honnête et efficace »[29]. Frédéric Mangard de Charts in France souligne que « l'album ne possède pas une production aussi imposante que les grosses pointures du milieu », mais que Tal « ne démérite pas pour autant car elle a la qualité d'être naturelle »[30]. Nicolas Roux d'Allomusic trouve que l'album manque un peu d'imagination en ce qui concerne la composition des chansons. Cependant, il souligne que « pour une fois, on ne parle pas que d'histoires d'amour qui finissent mal et de cœurs qui se brisent, mais de possibles » et que cela « est déjà un énorme changement »[31]. La chanteuse effectue au cours de l'année des showcases dès le mois de mars et annonce préparer une tournée[32].

Mi-avril 2012, Tal dévoile son nouveau single Je prends le large dont le clip est tourné à Miami en Floride aux États-Unis[33]. Une version avec le chanteur français Mokobé sort également[34]. Le titre connaît un succès limité en France et en Belgique francophone en se classant respectivement à la 39e et 44e place de ventes de singles et à la 4e place des téléchargements de chansons et à la 5e place des chansons diffusées par les radios en Belgique francophone[35],[36]. Le 21 juin 2012, elle participe à la Fête de la musique dans l'émission Taratata de Nagui en direct de la Cité de Carcassonne[15] en interprétant avec M. Pokora la chanson Hey Ya! d'OutKast[15],[37]. En juillet 2012, sort un duo de Tal avec le rappeur français Canardo sur la chanson M'en aller. La chanson se classe à la 10e place des ventes de singles en France et également, à la 1re place des téléchargements de chansons et la 46e place des ventes de singles en Belgique francophone[38],[39]. Au mois d'août 2012, elle participe à Fort Boyard, avec le chanteur Mickaël Miro et les acteurs et actrices de Plus belle la vie, Anne Décis, Dounia Coesens, Franck Sémonin et Élodie Varlet[40]. Le 1er octobre 2012 sort le5e single de son premier album intitulé Rien n'est parfait. La chanson se classe à la 30e place des ventes de singles en France et à la 26e place des téléchargements de chansons en Belgique francophone[41],[42].

Tal en octobre 2012 au défilé de mode du Salon du chocolat.

Début octobre 2012, est annoncée la sortie de la compilation Génération Goldman dans lequel Tal participe en duo avec M. Pokora au titre Envole-moi de Jean-Jacques Goldman[43]. C'est Pokora qui propose de faire un duo avec la chanteuse[15]. Lors d'une interview avec Le Parisien, il explique être ami avec le directeur artistique de la chanteuse, ce qui a favorisé le duo[44]. La chanson est un succès commercial en se classant en France (5e place), en Belgique francophone (7e place) et néerlandophone (87e place) ainsi qu'en Suisse (39e place) à chaque fois dans les classements de ventes de singles ou de téléchargements de chansons[45]. Le 14 décembre 2012, l'album Génération Goldman est certifié disque de diamant moins d'un mois après sa sortie[46]. Elle est l’interprète de la chanson Pas toi sur Génération Goldman volume 2 huit mois plus tard. À partir de janvier 2013, elle fait partie de la troupe de Ce soir on chante…, aux côtés de Corneille, Emmanuel MoireCe soir on chante… est une émission présentée par Estelle Denis qui commence par Ce soir on chante Goldman. En juin, Samedi soir on chante France Gall voit également la présence de la chanteuse[47] ainsi que Ce soir on chante les hits 2013 en janvier 2014. Enregistré le 31 mai 2013, Samedi soir on chante Édith Piaf est prévu pour le 17 janvier 2014. Au mois de novembre 2012, Tal dévoile la réédition de son premier album qui comprend un CD et un DVD ainsi que des reprises[34]. Début décembre, la chanteuse est nommée aux NRJ Music Awards 2013 dans la catégorie « Révélation francophone de l'année »[48]. Les 18 et 19 décembre 2012, Tal effectue ses premiers concerts au Divan du Monde à Paris[12]. Elle cosigne un appel d'artistes et de personnalités artistiques en faveur du mariage pour tous et du droit d'accès à l'adoption pour les couples homosexuels[49].

Dès fin 2012, la chanteuse commence à réaliser des démos pour son deuxième album et souhaite à long terme enregistrer un album en anglais[12]. « Je n'ai ni écrit ni composé sur le premier album Le droit de rêver, là je vais sauter le pas. Je vais composer et coécrire avec les auteurs. J'ai vraiment envie de m'investir un peu plus », explique-t-elle[12]. Tal précise que la productrice et compositrice de son premier album, Laura Marciano ne travaillera pas sur son deuxième album dû « parce que c'était... un peu compliqué[12] », propos démentis en janvier 2013 par la compagnie de production[12].

En janvier 2013, Tal est nommée aux Victoires de la musique dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation du public » et « Album de musiques urbaines » pour son album Le Droit de rêver[50]. Elle intègre la troupe des Enfoirés de l'association caritative des Restos du cœur[51]. Fin janvier, aux NRJ Music Awards 2013, elle remporte le prix de la « Révélation francophone de l'année »[52],[53]. Nommée dans la catégorie « Chanson francophone de l'année », elle interprète la chanson Le Sens de la vie. En chœur avec Emmanuel Moire, Jenifer, M. Pokora, Amel Bent, Bastian Baker, Camille Lou et Shy'm, elle reprend Place des grands hommes de Patrick Bruel[53]. En duo avec M. Pokora, elle interprète la chanson Envole-moi[52].

Deuxième album : À l'Infini et participation à Danse avec les stars (depuis 2013)

Flo Rida et Little Mix participent à l'album À l'infini. Flo Rida et Little Mix participent à l'album À l'infini.
Flo Rida et Little Mix participent à l'album À l'infini.

En juin 2013, Tal sort son nouveau single, intitulé Danse, en featuring avec le chanteur Flo Rida, afin de promouvoir son album À l'Infini[54]. Suite à un succès modéré du premier single, en juillet 2013 un autre single, nommé À l'international[54]. Peu de temps avant la sortie de son deuxième album, elle est la première candidate annoncée de la saison 4 de Danse avec les stars[55]. Le deuxième album sort le 2 septembre 2013. Sur son l'album, en plus de Flo Rida, le girls band britannique Little Mix participe à une version du titre Une autre personne[54].

Entre le 28 septembre 2013 et le 2 novembre 2013, elle est candidate à la 4e saison de Danse avec les stars sur TF1. Elle est éliminée face à Lætitia Milot sur un jive. Peu après son élimination, elle dévoile le clip de son nouveau single Le passé, tourné en studio pendant son aventure.

Le 2 décembre 2013, elle réédite son album À l'Infini qui comprend deux CD, avec des titres acoustiques et trois duos inédits dont un avec Alizée sur Le tourbillon de Jeanne Moreau. Le 14 décembre 2013 lors de la cérémonie des NRJ Music Awards 2014, elle est récompensée dans la catégorie artiste féminine francophone de l'année[56]. Elle est également nommé aux Lauriers TV Awards pour sa participation à Danse avec les stars dans la catégorie Personnalités féminines ayant participé à un programme de divertissement.

Environnement artistique

La musique de Tal provient de différents styles musicaux dont la pop, le R&B, le hip-hop, des éléments de reggae, de dancehall, le tout avec des éléments musicaux « orientalisants »[29],[30],[54]. Sur son premier album, les thèmes abordés le sont essentiellement avec des textes fédérateurs et optimistes et une volonté de transmettre des messages de paix, de fraternité[29],[30],[14]. Dans les chansons On avance et Le Sens de la vie, elle incite à aller de l'avant et à croire en des jours meilleurs[29],[30]. Elle aborde l'indépendance des femmes sur la chanson Toutes les femmes[29]. Sur Oublie, Tal entonne « Oublie les larmes d'hier, quand la nuit tu rejoues la scène, et que tu as de la peine./Demain est un autre univers remplis de lumière. » pour dire que lorsque l'on est au plus bas, il faut se reprendre[30],[57]. Enfin, sur la chanson Allez Laisse Toi Aller, où elle aborde les dangers des réseaux sociaux, elle chante « Sur la toile on se dévoile un peu trop [...]/On a des milliers d'amis qui nous aiment en laissant des commentaires à la chaîne/Mais sur lesquels peut-on compter ? »[30],[58]. Avec son deuxième album À l'Infini, la chanteuse confirme les thèmes du premier album tels que l'amour parfait, l'importance de ne pas rester prisonnier du passé, d'avancer et avoir une quête humaniste[59],[54].

Discographie

Article détaillé : Discographie de Tal.

Nominations et récompenses

Filmographie

Notes et références

  1. « Let's Sing It: Tal - biographie », sur Letssingit.com (consulté le 1er janvier 2013)
  2. a et b Emmanuel Marolle, « Tal, sur les traces de Shy’m », Le Parisien,‎ 20 mars 2012 (consulté le 4 avril 2012)
  3. a, b, c et d Jonathan Hamard, « Tal en interview : "Mon plus grand rêve, c'est de faire un duo avec Stevie Wonder" », Charts in France,‎ 19 mars 2012 (lire en ligne)
  4. a et b « Biographie de Tal », sur NRJ.fr (consulté le 28 décembre 2012)
  5. (fr) [vidéo] Tal - Docu Album 'Le droit de rêver' : Épisode 1 sur YouTube consulté le 2 janvier 2012
  6. a et b (fr) [vidéo] Interview TAL sur YouTube le 16 décembre 2011, consulté le 2 janvier 2013
  7. a, b et c Saad Merzak, « Tal: « À la maison, nous avions déjà fait des dîners de Noël et posé un sapin mais sans cadeaux… » », People Inside,‎ 30 avril 2012 (lire en ligne)
  8. a, b et c « INTERVIEW : Rencontre avec Tal », JustMusic.fr,‎ 16 avril 2012 (lire en ligne)
  9. « Tal - La musique est mon ange », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 28 décembre 2012)
  10. a et b (fr) [vidéo] Tal - Interview sur Santa Monica Beach sur YouTube consulté le 3 janvier 2013
  11. a et b Bridget Ugwe, « Tal dévoile le clip "On avance" », Charts in France,‎ 20 août 2011 (lire en ligne)
  12. a, b, c, d, e et f Jonathan Hamard, « Tal : "J'espère pouvoir sortir bientôt un album en anglais" », Charts in France,‎ 28 novembre 2012 (lire en ligne)
  13. [vidéo] « TAL : La chanteuse qui a fait craquer Sean Paul », NRJ,‎ 12 septembre 2011 (lire en ligne)
  14. a et b (fr) [vidéo] Tal - Interview (Mars 2012) sur YouTube consulté le 2 janvier 2013.
  15. a, b, c, d et e [vidéo] Olivier Sudrot, « Tal : Shy'm me conseille beaucoup », Télé Loisirs,‎ 26 décembre 2012 (lire en ligne)
  16. « Tal - On avance », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 28 décembre 2012)
  17. « Tal - On avance », sur Ultratop.be, Ultratop & Hung Medien (consulté le 28 décembre 2012)
  18. « Tal feat. Sean Paul - Waya Waya », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 28 décembre 2012)
  19. « Tal feat. Sean Paul - Waya Waya », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 28 décembre 2012)
  20. « Tal feat. Sean Paul - Waya Waya », sur Ultratop.be, Ultratop & Hung Medien (consulté le 28 décembre 2012)
  21. (fr)« Un collectif d’artistes se mobilise pour la Corne de l’Afrique ! », sur Unicef.fr,‎ 8 septembre 2011 (consulté le 9 janvier 2013)
  22. « NRJ Music Awards 2012 : les nominés sont… », MSN Divertissements,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 4 avril 2012).
  23. Jonathan Hamard, « NRJ Music Awards 2012 : revivez le direct », Charts in France,‎ 28 janvier 2012 (lire en ligne)
  24. a et b « Tal reporte son album à 2012 », NRJ,‎ 28 novembre 2012 (lire en ligne)
  25. a et b « Tal - Le sens de la vie », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  26. « Tal feat. L'Algérino - Le sens de la vie », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  27. Jonathan Hamard, « Tal est partie à New York pour trouver "Le sens de la vie" », Charts in France,‎ 23 février 2012 (lire en ligne)
  28. « Tal : Son album double disque de platine », NRJ,‎ 12 décembre 2012 (lire en ligne)
  29. a, b, c, d et e Paula Haddad, « Le Droit de rêver - Tal », Music-Story,‎ mars 2012 (lire en ligne)
  30. a, b, c, d, e et f Frédéric Mangard, « Notre chronique audio de l'album », sur Charts in France (consulté le 29 décembre 2012)
  31. Nicolas Roux, « Critique de l’album Le Droit De Rêver », Allomusic,‎ 2012 (lire en ligne)
  32. « Tal entre directement 6e du top album ! », NRJ,‎ mars 2012 (lire en ligne)
  33. Charles Decant, « Tal "prend le large" dans son clip à Miami », Charts in France,‎ 1er juin 2012 (lire en ligne)
  34. a et b Jonathan Hamard, « Tal lève le voile sur la réédition de son premier album "Le droit de rêver" », Charts in France,‎ 28 octobre 2012 (lire en ligne)
  35. « Tal - Je prends le large », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  36. « Tal - Je prends le large », sur Ultratop.be, Ultratop & Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  37. [vidéo](fr)« M POKORA / TAL : Hey ya », sur Mytaratata.com,‎ 21 juin 2012 (consulté le 9 janvier 2013)
  38. « Canardo feat. Tal - M'en aller », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  39. « Canardo feat. Tal - M'en aller », sur Ultratop.be, Ultratop & Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  40. « Samedi 18 août 2012 - Équipe no 6 Tal », sur FortBoyard.net (consulté le 29 décembre 2012)
  41. « Tal - Rien n'est parfait », sur Lescharts.com, Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  42. « Tal - Rien n'est parfait », sur Ultratop.be, Ultratop & Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  43. Jonathan Hamard, « Sevan Barsikian / "Génération Goldman" : "On a une obligation vis-à-vis de l’œuvre de Jean-Jacques" », Charts in France,‎ 18 octobre 2012 (lire en ligne)
  44. « « En France, c’est lui le boss » », Le Parisien,‎ 16 octobre 2012 (lire en ligne)
  45. « M. Pokora + Tal - Envole-Moi », sur Ultratop.be, Ultratop & Hung Medien (consulté le 29 décembre 2012)
  46. Jonathan Hamard, « "Génération Goldman" certifié disque de diamant en moins d'un mois », sur chartsinfrance.net,‎ 14 décembre 2012 (consulté le 14 septembre 2013)
  47. « VIDEO - Samedi soir on chante France Gall: Jenifer et Emmanuel Moire reprennent "Evidemment" », sur premiere.fr,‎ 1er juin 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  48. Jonathan Hamard, « NRJ Music Awards 2013 : tous les nommés », Charts in France,‎ 3 décembre 2012 (lire en ligne)
  49. « Emmanuel Moire, Jenifer, Julien Clerc, Mika, Lorie : les artistes s'engagent pour le mariage pour tous », Charts in France,‎ 2012 (lire en ligne)
  50. Kévin Boucher, « Victoires de la Musique 2013 : La liste des nommés », Ozap.com,‎ 8 janvier 2013 (lire en ligne)
  51. Jonathan Hamard, « Mika & Tal rejoignent la troupe des Enfoirés », Charts in France,‎ 23 janvier 2013 (lire en ligne)
  52. a et b Julien Goncalves, « NRJ Music Awards 2013 : PSY et Sexion d'assaut triomphent », Charts in France,‎ 27 janvier 2013
  53. a et b Julien Goncalves, « NRJ Music Awards 2013 : suivez la cérémonie en direct ! », Charts in France,‎ 26 janvier 2013 (lire en ligne)
  54. a, b, c, d et e « Critique - À l'infini », sur Music Story,‎ 2013 (consulté le 2 septembre 2013)
  55. « Danse avec les stars 4 : Tal dévoile l'identité de son partenaire de danse », Première,‎ 1er septembre 2013 (lire en ligne)
  56. Jonathan Hamard, « NRJ Music Awards 15th Edition : Katy Perry, Stromae et One Direction ont tout raflé », Charts in France,‎ 15 décembre 2013 (lire en ligne)
  57. « Parole d'Oublie de Tal », sur Charts in France (consulté le 1er janvier 2013)
  58. « Parole d'Aller laisse toi aller de Tal », sur Charts in France (consulté le 1er janvier 2013)
  59. AFP, « Tal, la petite fille chérie de la "Génération Goldman" », Le Parisien,‎ 30 août 2013 (lire en ligne)
  60. http://www.leparisien.fr/laparisienne/actu-people/cinema-tal-joue-au-lego-16-01-2014-3500737.php

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe