Michael Jones (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jones et Michael Jones.

Michael Jones

Description de cette image, également commentée ci-après

Michael Jones, en 2012 pendant la Fête de la Musique à Vitrolles

Informations générales
Naissance 28 janvier 1952 (62 ans)
Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles Welshpool (Pays de Galles)
Activité principale chanteur, guitariste, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Blues / pop / rock / celtique
Années actives 1972 - aujourd'hui
Site officiel michael-jones.net

Michael Jones, né le 28 janvier 1952 à Welshpool (Pays de Galles), est un chanteur et guitariste franco-gallois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 6 juin 1944, John Merick Jones, soldat engagé dans l'armée alliée, débarque en Normandie. À Caen, il rencontre Simone Lalleman, et la ramène chez lui, au Pays de Galles. De cette union naîtra Michael. 

Michael en groupe[modifier | modifier le code]

En 1966, au Pays de Galles, il monte son premier groupe : Urban District Council Dib Dob Band, un groupe de reprises de chansons rock de l'époque.

Il joue en tant que guitariste-chanteur dans le groupe normand Travert & Cie qu'il rencontre lors d'une fête en 1971 à Saint-Hilaire-du-Harcouët dans la Manche[1] et avec lequel il va jouer pendant 6 ans et écumer toute la Normandie. Avec ce groupe, il sort un 45 tours Chanter sous la mer (1972) dont Michael a coécrit la face B.

Il intègre ensuite le groupe Taï Phong. Il doit remplacer Jean-Jacques Goldman, le chanteur qui ne souhaite pas partir en tournée. En 1978 sort le premier 45 tours Cherry de Taï Phong avec Michael puis le 33 tours Last flight (1979) sur lequel se trouve le titre How Do You Do écrit et composé pour sa fille Jennifer, née deux ans plus tôt. Il signe également le titre Thirteenth space.

Michael joue également en même temps dans le groupe toulousain Week-End Millionnaire avec Lance Dixon et Jean-François Gauthier qui deviendront par la suite musiciens de Jean-Jacques Goldman durant de nombreuses années. Ils sortent le single French music par excellence (1979).

En 1980, à la séparation de Taï Phong, Michael monte un nouveau groupe Gulfstream avec lequel il sortira le 45 tours For Daniel (1981).

À l'été 2006, Michael termine sa tournée de l'album Prises et Reprises et monte un nouveau groupe El Club avec Gildas Arzel, Erick Benzi et Christian Séguret. Le groupe sortira son album en 2007. Ils sillonneront les quatre coins de France pendant 2 ans.

Michael avec Jean-Jacques Goldman & Carole Fredericks[modifier | modifier le code]

Michael est resté très ami avec Jean-Jacques Goldman depuis leur première rencontre et commence à travailler avec lui lors de son troisième albums solo Positif (1984). Ils ne se quitteront plus. Michael l'accompagne alors lors du Positif Tour.

En 1985, Michael coécrit les paroles de la chanson Je te donne, en duo avec Jean-Jacques et qui sera un véritable tube, n° 1 du Top 50 durant huit semaines[réf. nécessaire]. Cette chanson fait partie de l'album Non homologué de Goldman. Michael participera aux chœurs des chansons Délires schizo-maniaco-psychotiques et Pas toi.

En 1987, Michael participe à neuf titres de l'album Entre gris clair et gris foncé et à la tournée Traces. Il enchante le public notamment lors de ses solos et en particulier celui de Peur de Rien (blues).

En 1988, il signe le texte de la chanson Brother, interprétée par Carole Fredericks, B.O du film L'Union sacrée d'Alexandre Arcady.

En 1990, Jean-Jacques et Michael signent la B.O du film Pacific Palisades de Bernard Schmitt. Fin 1990, signe le début du trio Fredericks Goldman Jones qui sortira deux albums studio et deux albums live.

En 1997, Michael participe à l'album En passant sur le titre On ira sur lequel il fait les chœurs et la guitare électrique. Il participe à la Tournée En Passant 1998.

En 2001, il participe au dernier album de Jean-Jacques. Il y interprète le canon Ensemble en compagnie de Jean-Jacques, Maxime Le Forestier et Gérald de Palmas et qui sera le premier single extrait de l'album. S'ensuit une tournée de 125 dates dans toute la France. Il assure la post-production de l'album live de la tournée Un Tour Ensemble.

Michael en solo[modifier | modifier le code]

En 1984, Jean-Jacques lui signe les paroles de son premier titre 45 tours Viens. La face B Pas besoin de permis est signée par Michael.

En 1986, lors de la tournée de l'album Non homologué, Michael présente son nouveau 45 tours Guitar Man. Devant l'enthousiasme du public, Michael se décide à sortir son premier 33 tours solo Michael Jones and the Swinglers qui ne bénéficie pas d'une couverture médiatique suffisante pour se faire connaître d'un large public. Ce vinyl est aujourd'hui très prisé des collectionneurs[réf. souhaitée]. Il en sortira deux 45 tours Father Earl / Face B Promise et How Could I See / Face B Hey Mister.

En 1993, Michael sort sa première compilation 83-93, qui comporte huit titres dont trois inédits.

En 1997 sort son premier album en français 'A consommer sans modération. Les titres sont signés de lui-même et de Fred Kocourek, Jacques Veneruso, Gildas Arzel et Erick Benzi. Michael part en tournée avec sa propre formation composée de Meivelyan Jacquot puis Michel Cousin à la batterie, Jacky Mascarel au clavier et à la guitare et Claude Le Péron à la Basse. Cette tournée se divise en deux parties : la première d'une quinzaine de dates dans les pianos bar de France et la deuxième qu'il reprend après la fin de la tournée de Jean-Jacques et qu'il nommera En Repassant en clin d'œil à celle ci.

En 2004 sort l'album Prises et Reprises, mélangeant le folk, le blues et le rock. Les chansons sont signées Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel, Gildas Arzel, Jacques Veneruso, Fréd Kocourek, Émile et Images et par lui-même. Michael rend hommage à Carole Frederick disparue trois ans plus tôt avec la chanson Un dernier blues pour toi. Il repart sillonner les routes de France, toujours accompagné de ses musiciens. De 2004 à 2006, Michael devient professeur / répétiteur et juge dans l'émission Star Academy.

En 2008, la tournée d'El Club se termine. Michael entame une nouvelle tournée solo avec de nouveaux titres et avec une nouvelle formation composée de Christophe Bosh à la basse, Fred Diego Alphonsi à la batterie et Christian Séguret à la guitare, dobro et violon.

Le 8 juin 2009 sort l'album Celtic Blues. Le 9 juillet 2011, après 3 années de tournée sort l'album live de la tournée Celtic Blues. À l'été 2012, Jacky Mascarel (clavier, guitare) remplace Christian Séguret. Le Celtic Blues Tour s'achève au mois de décembre 2012 par le concert filmé de la tournée. Elle aura duré en tout plus de 4 ans.

Le premier extrait de l'album 40-60 sorti le 28 octobre 2013, est une version acoustique inédite de sa chanson Je te donne en duo avec Goldman.

Il reçoit des mains du sculpteur français Alain Longet et Musicbox la Guitare d'Or couronnant son œuvre au Parc à Beauvais lors d'un grand concert Rock[Quand ?].

Participations amicales et associations[modifier | modifier le code]

Michael a participé aux albums de très nombreux artistes comme Jean-Jacques Goldman, Johnny Hallyday, Liane Foly, Natacha St Pier, Florent Pagny, Carole Fredericks, Phil Fasan, Joe Cocker, Lââm, Fred Blondin et Sellig.

Michael œuvre également pour de nombreuses associations :

  • Depuis 1989 : la tournée des Enfoirés.
  • 2005 : le single Et puis la terre qui a permis de récolter des fonds pour les victimes du tsunami.
  • 2008 et 2010 : deux concerts à l'Olympia avec le groupe Rockaway pour l'Association européenne contre les leucodystrophies.
  • 2010 : duo avec Jean-Pierre Danel sur l'album Out of the blues ; le titre The way to your heart écrit par les deux artistes est vendu au profit de la lutte contre le SIDA.
  • Parrain de l'association Huntington avenir qui organise tous les ans un « Foot Concert » à Lyon.
  • Parrain de l'association Lo Camin Del Sol qui aide les enfants atteints de cancers à sortir de leur quotidien et à se battre contre la maladie.
  • 2008 et 2012 : les isngles Parle, Hugo Parle et Je Reprends ma route pour l'association Les voix de l'enfant.
  • 2012 : un petit concert aux étudiants en première année de la faculté de médecine Lyon Sud Charles Mérieux.
  • 2012 : l'émission Tous ensemble sur TF1 dans le cadre d'un chantier qui se déroule dans la région Rhône-Alpes, dans laquelle il réside.
  • 2013 : le concert annuel des 1000 choristes des Fous Chantants d'Alès rendant hommage à Jean-Jacques Goldman, en compagnie de Christophe Willem.

Michael s'est produit trois années consécutives : les dimanches 24 juillet 2011, 22 juillet 2012 et 28 juillet 2013 à Tronget lors de la fête et à sympathisé avec les membres du Comité des fêtes de la commune.

Discographie personnelle[modifier | modifier le code]

  • 40-60 (28 octobre 2013)
  • Celtic Blues live (2011)
  • Celtic Blues (2009)
  • El Club (2007)
  • Prises et reprises (2004)
  • À consommer sans modération (1997)
  • Du new morning au zenith (1994)
  • Michael Jones 83-93 (1993)
  • Rouge (1993)
  • Sur scène (1992)
  • FGJ (1990)
  • Michael Jones and the Swinglers (1987)
  • Guitar man (1986)
  • Viens (1984)
  • Father earl
  • Gulfstream (1981)
  • Last flight (1979)
  • Travert & Cie (1972)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]