David Hallyday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hallyday.

David Hallyday

Description de cette image, également commentée ci-après

David Hallyday en 2009

Informations générales
Nom de naissance David Michael Benjamin Smet
Naissance 14 août 1966 (48 ans)
Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine, France
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop rock
Années actives Depuis 1988
Labels Mercury France, Universal
Site officiel davidhallyday.artistes.universalmusic.fr

David Michael Benjamin Smet, dit David Hallyday, né le 14 août 1966 à Boulogne-Billancourt, est un chanteur, auteur compositeur et pilote automobile français.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Hallyday est le fils de Sylvie Vartan et de Johnny Hallyday. Hormis ses nombreuses collaborations avec d'autres artistes, il est l'auteur de dix albums.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Dès son plus jeune âge, il se passionne pour la musique : la batterie est son 1er instrument, le piano et la guitare suivent rapidement. Malgré un bref passage au conservatoire, c’est seul que David apprend[réf. souhaitée]. Il joue à l’oreille les morceaux qui lui plaisent et ses véritables héros sont batteurs. En 1979, il fait ses premiers pas sur scène, le soir de la dernière du spectacle de son père au Pavillon de Paris, par une apparition surprise à la batterie sur le titre Rien que 8 jours[1].

Après la séparation de ses parents en 1980, David vit aux États-Unis, à Los Angeles avec sa mère. C'est Outre-Atlantique qu'il fait ses premières armes : outre le groupe de lycéens qu’il a monté – les Weekenders – et les divers clubs qu’il fréquente, il compose trois titres qu’il interprète pour le film Lady Beware. En 1986, il décroche le 1er rôle dans la comédie He’s my girl, dans laquelle, il interprète également trois titres. La même année, il compose pour sa mère She can dance. C’est grâce au single-titre de ce film et avec le soutien de Tony Scotti, son beau-père, que sa carrière démarre[réf. nécessaire] : il atteint le top 30 des charts américains et dans la foulée signe son premier contrat en France[réf. nécessaire]. Rapidement, un premier album True Cool voit le jour et c’est le succès : les cinq singles extraits rejoignent le top 50 et il obtient pour True Cool et High deux disques d’or ; High reste classé durant 23 semaines au hit parade dont 5 en numéro 1. En 1986, il signe un nouveau titre pour sa mère qui donne son nom à l'album Virage et en 1988 c'est pour l'album Cadillac de son père qu'il compose Possible en moto et Mirador. Ce dernier devient n°1 des ventes en un temps record et atteint le million d’exemplaires vendus[réf. nécessaire]. Initialement prévu pour lui, il donne, en 1991 une version anglaise du titre sur son 2e album, Rock’n Heart. L'album contient plusieurs tubes[Lesquels ?] et devient disque d'or.

Cette même année, David compose la musique d’une attraction, Vidéopolis, du nouveau parc Eurodisney et coprésente Euro Disney : L'Ouverture avec Jean-Pierre Foucault le 11 avril 1992. Puis, il part en tournée avec un passage au Zénith et à La Cigale. Ce spectacle est l'occasion de la sortie d'un premier album live, nommé On the Road. Cette tournée, lui donne l’envie de renouer avec la notion de groupe de ses débuts : ainsi, David et Erik Godal – un de ses meilleurs amis - fondent Blind Fish. Un single en hommage à leurs pères, Héros, sort en 1993 et un album, 2000 BBF suit. Trois ans plus tard, les deux amis fondent un autre groupe, Novocaine. Leur album est très bien accueilli aux États Unis, et ils partent en tournée durant près de trois ans dans les clubs d'outre-Atlantique[réf. souhaitée]. Lors de sa sortie en France, l'album reçoit un accueil favorable auprès de la presse spécialisée.

En 1998, David revient finalement en France avec un titre, Tu ne m’as pas laissé le temps, (émouvant hommage à son grand-père maternel). 1 000 000 d’exemplaires sont vendus, il reçoit le Prix Vincent Scotto de la SACEM et le NRJ Music Award de l’artiste masculin de l’année. L’album Un Paradis, un Enfer est consacré disque de platine.

En 2002, après la sortie de son 7e album, Révélation, il prête sa voix au héros de La Planète au trésor, un nouvel univers de Disney et interprète la chanson, Un Homme Libre.

En 2004, un album plus rock, Satellite, réalisé par Paul Reeves voit le jour et est suivi d’une tournée française de presque un an.

David ne délaisse pas pour autant l'écriture pour d'autres interprètes. C'est ainsi qu'il compose un titre sur l'album Vent d'ouest, deux sur Sensible, un sur l'album Sylvie et un sur l'album Soleil bleu de Sylvie Vartan.
L'album de Johnny Hallyday Destination Vegas, en 1996, contient un titre composé par David. En 1999, il compose et réalise pour son père l’album Sang pour Sang. Le disque se vend à deux millions d'exemplaires - ce qui à ce jour, est la meilleure vente d'albums du chanteur - et remporte une Victoire de la musique pour la meilleure réalisation. Pour son père, David participe encore aux albums À la vie, à la mort, Ma Vérité et Ça ne finira jamais.
David Hallyday compose encore le générique de l’émission Jour de foot de Canal+, deux titres pour l’album Châtelet les Halles de Florent Pagny. Suivent de nouvelles collaborations : un titre pour l’émission Graines de Star, Un monde à refaire et un pour Tina Arena, Cœur de pierre.
Entre 2002 et 2006, les collaborations se multiplient. Sa mère, reprend également son titre Tears of the Earth sur son album éponyme. Steeve Estatof, Emma Daumas et Cylia font appel à lui pour des compositions, sans oublier Anggun avec qui un duo, Garde moi, est enregistré.

Même si on l’oublie souvent, David Hallyday est également batteur et c’est à ce titre notamment que Jean-Patrick Capdevielle fait appel à lui pour son album Hérétique. Échange de bons procédés, puisqu’il lui écrira des textes pour son avant-dernier album éponyme sorti en 2007.

L’année 2008 est l’occasion d’une collaboration originale entre David et Grand Corps Malade pour le titre Si mon cœur, pour l'album de son père Ça ne finira jamais. Cette collaboration a une suite en mars 2010 dans le disque Un nouveau monde de David. Pour cet album, David a composé toutes les musiques et joué de tous les instruments. Outre Grand Corps Malade, il a notamment fait appel à Éric Chemouny et Pierre Dominique Burgaud. Le premier extrait, On se fait peur, réunit en duo David et sa demi-sœur Laura Smet et rencontre vite le succès. Trois semaines après sa sortie, l'album devient disque d'or. Un deuxième single Le cœur qui boite sort pour l'été.

Sport automobile[modifier | modifier le code]

En plus de ses activités professionnelles liées à la musique, David Hallyday est pilote automobile. Il entame une carrière de pilote en 1989, avant de courir sur Formule 3 à Pau dès 1990. Après la F3, David dispute des épreuves du Championnat Spyder 905 et de la Coupe Sport-Proto Alfa Roméo. Il signe en outre des podiums en Supertourisme au volant d'une Peugeot 406. En 2001, il pilote une Ferrari F 360 du Team JMB Racing et obtient à cette occasion le titre de champion de France en Grand Tourisme, aux cotés de Philippe Alliot, ex-pilote de Formule 1 avec qui il fonde le « Force One Racing ». Il court également aux 24 heures du Mans en proto en 2003, sur une Courage C65 avec encore Philippe Alliot. Il concourt de nouveau au Mans en 2007, 2008 et 2011, et porte cette année-là le dossard n°48 sur Oreca-Nissan. Il dispute aussi d'autres grandes épreuves comme les 24 Heures de Spa et remporte des courses en FFSA-GT. En 2011 également, il dispute Spa avec une Audi R8 du Team Audi-France. David Hallyday gagne à Dijon et après cette épreuve, il occupe avec son équipier Stéphane Ortelli la seconde place du championnat.

Son vrai métier reste cependant celui de la musique et la course n'est qu'une passion[2].

  • Résultats aux 24 Heures du Mans :
Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
2003 Courage C65-JPX Courage Compétition Philippe Alliot / Carl Rosenbland Abandon
2007 Chevrolet Corvette C6.R PSI Experience Claude-Yves Gosselin / Philipp Peter 28e
2008 Saleen S7-R Larbre Compétition Christophe Bouchut / Patrick Bornhauser 28e
2011 Oreca 03 Team Oreca-Matmut Alexandre Prémat / Dominik Kraihamer Abandon

Cinéma[modifier | modifier le code]

David Hallyday a joué dans deux films et prêté sa voix à un troisième.

Famille et vie privée[modifier | modifier le code]

David Hallyday, fils de Sylvie Vartan et de Johnny Hallyday, est le demi-frère de Laura Smet, de Jade et Joy Hallyday, du côté paternel, ainsi que de Darina Scotti, du côté de sa mère. L'acteur franco-américain Michael Vartan est son cousin germain.

En 1989, il épouse le mannequin Estelle Lefébure. De leur union naissent deux filles : Ilona, le 17 mai 1995, et Emma, le 13 septembre 1997[3]. Le couple se sépare en 2001.

En 2004, il se marie avec Alexandra Pastor[4], fille de Michel Pastor. Leur fils Cameron est né le 8 octobre 2004.

En 2013, David Hallyday vit et réside à Paris et à New York[5].

Partition musicale[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Un Paradis/Un Enfer, éditions Carisch-Musicom, 88 pages, paru le 1er septembre 2000 (ISBN 8882915913).

Discographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Disque d'or pour True Cool.
  • 1988 : Disque d'or pour Rock'n Heart.
  • 1998 : Meilleur album de l'année pour Novacaine par RockUS.
  • 1999 : Single de diamant pour Tu ne m'as pas laissé le temps.
  • 1999 : Disque de platine pour Un Paradis Un Enfer.
  • NRJ Music Awards :
    • 2000 : Meilleur artiste masculin francophone.
  • 2000 : Prix de la SACEM Vincent Scotto pour Tu ne m'as pas laissé le temps.
  • 2000 : Double disque de diamant pour Sang pour Sang (2 millions et demi d'exemplaires vendus).
  • 2001 : Victoire de la musique (meilleur album et meilleure réalisation) pour Sang pour Sang.
  • 2010 : Disque d'or pour Un Nouveau Monde.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Lesueur L'argus Johnny Hallyday, Éditions Alternatives, 2003, p.128
  2. Interview de David Hallyday in Le Figaro-Sports [1]
  3. David Hallyday sur rfi.fr
  4. http://davidhallyday.over-blog.net/article-674846.html
  5. Info communiquée par son agent.