Multi-instrumentiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un multi-instrumentiste est un musicien qui pratique et maîtrise plusieurs instruments de musique.

Dans le jazz[modifier | modifier le code]

Cette habileté a été principalement développée par les saxophonistes des premiers big bands, qui étaient souvent appelés à doubler leur partition à la clarinette ou à la flûte, pour des raisons esthétiques ou économiques. Des arrangeurs comme Duke Ellington, Gil Evans, et plus tard Quincy Jones, par une volonté constante d'élargir les possibilités de timbres au sein d'un orchestre, ont eu à ce titre une grande part de responsabilité dans la popularisation de la pratique de différents instruments. Les explorations harmoniques qui ont accompagné la naissance du be-bop ont également amené beaucoup de souffleurs à travailler d'autres instruments comme le piano ou la guitare. La plupart de ces musiciens jouaient donc de ces instruments de façon secondaire. Dans les années 1960, le free jazz a vu naître des musiciens, tels Anthony Braxton ou Rahsaan Roland Kirk, qui se sont revendiqués comme multi-instrumentistes à part entière.

Dans le rock[modifier | modifier le code]

À la même époque et par souci d'exploration et d'originalité, plusieurs groupes de rock des années 1960 ont compté dans leurs rangs des multi-instrumentistes notoires, qui ont ainsi pavé la voie du rock progressif. On pense entre autres à Frank Zappa, Ian Anderson de Jethro Tull ou Ian McDonald de King Crimson. Le guitariste du groupe Radiohead, Jonny Greenwood, est également un multi-instrumentiste reconnu.

Le chanteur et multi-instrumentiste américain Prince (Funk/Rock) joue et maîtrise 27 instruments de musique, ainsi que Anton Newcombe, leader du Brian Jonestown Massacre, qui maîtrise plus de 80 instruments selon ses dires.

Le compositeur multi-instrumentiste anglais Mike Oldfield joue de tous les instruments (une vingtaine) sur son célèbre 1er album Tubular Bells, alors qu'il est âgé de 20 ans à peine. Sur l'epoustouflant album Amarok de 1990, ce nombre monte à plus d'une cinquantaine (si on compte les plus inattendus comme brosse à dent, verre d'eau...).

Dans la musique classique[modifier | modifier le code]

Multi-instrumentistes notoires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]