Louis Bertignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Bertignac

Description de cette image, également commentée ci-après

Louis Bertignac en concert en novembre 2006

Informations générales
Nom Louis Laurent Bertignac
Naissance (60 ans)
Oran, Algérie
Activité principale Guitariste
Auteur-compositeur-interprète
Producteur
Genre musical Rock
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1973
Site officiel www.bertignac.com

Louis Bertignac, né le à Oran, est un musicien français. Il fut guitariste du groupe de rock français Téléphone, avec lequel il a vendu près de six millions de disques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et enfance[modifier | modifier le code]

Louis Laurent Bertignac naît en Algérie, d'un père juif algérien et d'une mère d'origine espagnole. À la fin des années 1950, sa famille quitte l'Algérie et s'installe en 1957 en banlieue parisienne puis dans le dix-septième arrondissement. Il fait ses études au lycée Carnot de Paris. En 1968, il obtient sa première guitare, commença à écrire ses premiers disques dans des groupes. En 1974, il achète sa célèbre Gibson SG Jr aux États-Unis.

Débuts musicaux et fondation de Téléphone[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Téléphone (groupe).

Bertignac et les Visiteurs[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Depuis 2002[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Louis Bertignac rencontre, avant la formation de Téléphone, Corine Marienneau avec qui il aura une relation amoureuse.

Il est séparé de Julie Delafosse avec laquelle il a deux filles, Lola (née en 2004) et Lili (née en 2007)[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Jacques Higelin[modifier | modifier le code]

  • 1975 Irradié - (P) Pathé Marconi - 2C 066-14.250.

Avec Téléphone[modifier | modifier le code]

Avec Bertignac et les Visiteurs[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Inspiration[modifier | modifier le code]

Matériel[modifier | modifier le code]

Liste non-exhaustive de son matériel[5] :

  • Guitares électriques
    • Gibson Les Paul junior 1963 micro P-90 (type SG, mais qui s'appelait encore « Les Paul ») achetée pour 40$ à la fin d'un voyage aux États-Unis - La guitare de référence, la fameuse SG. Plusieurs fois réparée, notamment au niveau de la tête, elle a surtout vu sa touche rallongée à 27 cases (contre 22 habituellement). Elle fut rachetée à un ancien prisonnier ayant pris en stop Louis Bertignac.
    • Gibson Les Paul junior 1962 micro P-90
    • Gibson Les Paul 1962 avec 2 micros PAF (type SG, mais qui s'appelait encore « Les Paul »)
    • Gibson Les Paul All Gold 1952 avec 2 P-90
    • Gibson Les Paul Deluxe Gold Top (1970) mini humbuckers
    • Gibson Les Paul Custom Black Beauty 1956 micro Alnico-V manche et P-90 chevalet
    • Gibson Les Paul Special TV 1959
    • Gibson Les Paul Standard 1993
    • Gibson SG Standard 1962
    • Fender Stratocaster série L Coral Red de décembre 1964
    • Fender Stratocaster série L sunburst août 1965
    • Fender Telecaster standard blonde de 1971
    • Rickenbacker 12 cordes électrique
    • Mandoline électrique Jim Reed
    • un Oud
  • Guitares acoustiques
    • Takamine électro-acoustique NP 15-C 1980
    • Gibson Hummingbird 1968
    • Gibson Gospel électro-acoustique 1995
    • Yamaha 12 cordes électro-acoustique FG460S-12A
    • Antonio Sanchez classique 1005 1985
    • Dobro modèle 1040 1b
  • Effets :
    • Zvez Wah Probe
    • TC Electronic BLD Booster+Line Driver & Distortion
    • Boost Gamin'3 Push-Up
    • Flanger BOSS BF-2
    • Accordeur BOSS TU-3

Filmographie[modifier | modifier le code]

Louis Bertignac est évidemment présent dans le film Téléphone Public, réalisé par Jean-Marie Périer en 1979 et consacré au groupe Téléphone. Le film fut présenté hors compétition au Festival de Cannes 1980.

Louis Bertignac fait également une apparition dans Highlander 3 (Highlander III: The Sorcerer), film réalisé par Andrew Morahan en 1994, où il joue le rôle de Pierre Bouchet, noble français ami de Connor MacLeod. Il fait également une apparition en 1988 en garçon de café dans In Extremis d'Olivier Lorsac (lui-même parolier de l'album de Bertignac Elle et Louis).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]