Moyeuvre-Petite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moyeuvre-Petite
Église Saint-Pierre.
Église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Thionville-Ouest
Canton Moyeuvre-Grande
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Orne-Moselle
Maire
Mandat
Christian Schweizer
2014-2020
Code postal 57250
Code commune 57492
Démographie
Population
municipale
502 hab. (2011)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 12″ N 6° 01′ 32″ E / 49.27, 6.025649° 16′ 12″ Nord 6° 01′ 32″ Est / 49.27, 6.0256  
Altitude Min. 185 m – Max. 322 m
Superficie 5,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Moyeuvre-Petite

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Moyeuvre-Petite

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moyeuvre-Petite

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moyeuvre-Petite

Moyeuvre-Petite [mwa.jœvʁ.pə.tit] est une commune française située dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Moyeuvre-Petite est un village situé dans la vallée du Conroy en Moselle. Environné d’éperons boisés au cœur d'un vaste massif forestier, le village bien qu’appartenant au bassin sidérurgique, a conservé un caractère pittoresque pré-industriel.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Petite-Mohueure (1299), Moeuvre lai petite (1329), La petite Moyoeuvre (1606), Moienvre petite (1793), Klein-Moyeuvre (1871–1915), Kleinmövern (1915–18 et 1940–44).
  • Kleng-Moder en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de Moyeuvre-Petite dépendait de l'ancienne province du Barrois, dans la prévôté de Briey. Etait annexe de la paroisse de Moyeuvre-Grande. En 1817, Moyeuvre-Petite, le village traversé par le Conroy avait pour annexe la ferme de Corbas. À cette époque il y avait 358 habitants répartis dans 74 maisons.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 mars 2008 Ferdinand Jung SE  
mars 2008   Christian Schweitzer SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 502 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1836 1841 1861 1866 1871 1875
327 330 329 350 364 381 449 409 369
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
401 479 482 454 429 443 445 452 483
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
478 487 482 453 613 720 679 593 589
1999 2004 2006 2009 2011 - - - -
560 530 505 509 502 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Calvaire de Moyeuvre-Petite.
  • Fontaine ;
  • Source d'eau chaude du Perotin ;

L'eau jaillit en 1909, au cours d'un forage censé repérer des couches de charbon qu'on prétendait enfouies sous celles du minerai de fer, atteignant la profondeur de 850 mètres. Depuis [réf. nécessaire] l'eau thermale est captée à Amnéville, et il ne sort plus une goutte de la source du Perotin, le tuyau de captage s'étant brisé au cours des ans.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre, construite en 1842 ;
  • Un calvaire, a été érigé en 1949 sur le flanc de la colline de Corbas, après la Seconde Guerre mondiale, en signe de gratitude envers Dieu pour avoir épargné le village des bombardements.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011