Arriance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arriance
Église Saint-François-d'Assise
Église Saint-François-d'Assise
Blason de Arriance
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Boulay-Moselle
Canton Faulquemont
Intercommunalité Communauté de communes du District urbain de Faulquemont
Maire
Mandat
Jean-Marc Jacob
2014-2020
Code postal 57580
Code commune 57029
Démographie
Population
municipale
226 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 05″ N 6° 29′ 50″ E / 49.0181, 6.497249° 01′ 05″ Nord 6° 29′ 50″ Est / 49.0181, 6.4972  
Altitude Min. 233 m – Max. 294 m
Superficie 6,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Arriance

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Arriance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arriance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arriance

Arriance est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Argencha (1121)[1], Argenza (1180), Ayriance (1276), Argentz (1468), Orriens (1561)[2], Arriance (1793), Argenchen (1871-1918), Argen (1940-1944).
  • En Lorrain : Airiance. En allemand : Argensgen[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Anciennement "Argentha", mentionné en 1121. Fief lorrain acquis en 1457 par le chapitre de la cathédrale de Metz. Relevait de deux seigneuries : celle de l'abbaye de Saint-Pierre et celle de la famille de Varsberg.
A fait partie du bailliage de Boulay. Cédé à la France en 1766.
Annexe jusqu'en 1753 de la paroisse de Herny, puis érigé en paroisse de l'archiprêtré de Haboudange.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1980 mars 1989 Georges Jacob    
1989 mars 1995 Guy Lallement    
mars 1995 en cours Jean-Luc Becker    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 226 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
372 375 443 466 472 450 395 386 359
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
359 333 322 315 293 274 256 249 207
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
206 199 191 138 153 182 186 165 225
1990 1999 2004 2006 2009 2011 - - -
213 226 234 227 232 226 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Passage de la voie romaine Metz-Keskastel.
  • Moulin du Gravelot : il servait autrefois à moudre le grain et filer la laine. Il a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et appartenait jusqu'en 1985 à la famille Flamant. Le moulin était situé sur le cours d'un ruisseau prenant sa source entre Many et Herny appelé « haut de fontaine ». Subsistent encore la retenue d'eau et la chute.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rudolf Schützeichel - Ortsnamenwechsel (1986)
  2. a et b Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle-M. Bouteiller-Rédigé en 1868.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011