Hermelange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hermelange
Image illustrative de l'article Hermelange
Blason de Hermelange
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Arrondissement de Sarrebourg
Canton Canton de Lorquin
Intercommunalité Communauté de communes des Deux Sarres
Maire
Mandat
Serge Dosch
2014-2020
Code postal 57790
Code commune 57318
Démographie
Population
municipale
260 hab. (2011)
Densité 101 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 49″ N 7° 01′ 04″ E / 48.6803, 7.0178 ()48° 40′ 49″ Nord 7° 01′ 04″ Est / 48.6803, 7.0178 ()  
Altitude Min. 255 m – Max. 334 m
Superficie 2,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Hermelange

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Hermelange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hermelange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hermelange

Hermelange est une commune française située dans le département de la Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Hermelange partage, entre autres avec les villages de Nitting et de Hesse, la particularité d’être situé dans une dépression géologique marquée à l’Ouest par l’arrêt du plateau Lorrain, formant une ligne de côte, et à l’Est et au Sud par le massif Vosgien. De par sa proximité avec la ville de Sarrebourg, Hermelange se situe à la limite orientale du pays des étangs. Aussi, bien que ne faisant plus partie de ce pays au sens strict car étant en deçà de la limite du plateau Lorrain, le territoire communal recense sept étangs appartenant soit à des particuliers, pour la majorité d’entre eux, soit à la commune elle-même.

C’est à Hermelange que se trouve la jonction des deux Sarres : la Sarre Rouge et la Sarre Blanche se rejoignent pour former "La Sarre". En plus de ces rivières le village est bordé par un canal venant de la commune de Nitting et qui se jette dans le canal de la Marne au Rhin au niveau de Hesse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Ermil[1] ou Helmenrannus/Helmo[2] suivi du suffixe -ing/-ingen francisé en -ange.
  • Erpaldingas (847[3] ou VIIIe siècle), Helmeringen (1258, 1267 et 1316[4]), Helmeranges (1280), Hermelange (1793), Hermelingen (1871-1918).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dépendance du domaine épiscopal de Sarrebourg.
  • Bataille en 1312.
  • Détruit au XVe siècle
  • Devint fief du seigneur de Guermange en 1494, puis hérité par les de Custine en 1561.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1948 1965 Jules Hissiger    
1965 1977 Louis Contini    
1977 1989 Félicien Baptiste    
mars 1989 en cours Serge Dosch    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 260 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
167 136 168 224 288 270 259 258 265
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
227 201 202 196 193 182 196 185 178
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
189 194 168 158 131 131 154 137 134
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011
126 145 153 191 186 207 226 249 260
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Église paroissiale Saint-Joseph néo-romane, construite en 1901, comme l'atteste la date en relief portée à droite du portail.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armes de Hermelange se blasonnent ainsi : de sinople, au chevron ondé renversé d'argent issant du chef. Ces armes représentent la jonction des deux Sarres.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2 - Ernest Nègre.
  2. Nouvelle revue d'onomastique, Numéros 29 à 32 (1997)
  3. Histoire linguistique d'Alsace et de Lorraine - Paul Lévy (1929)
  4. International Centre of Onomastics - Onoma - Volumes 36 à 37 (2001)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011