Donnelay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Donnelay
Image illustrative de l'article Donnelay
Blason de Donnelay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Château-Salins
Canton Vic-sur-Seille
Intercommunalité Communauté de communes du Saulnois
Maire
Mandat
Christian Chamant
2014-2020
Code postal 57810
Code commune 57183
Démographie
Population
municipale
197 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 10″ N 6° 40′ 55″ E / 48.7528, 6.681948° 45′ 10″ Nord 6° 40′ 55″ Est / 48.7528, 6.6819  
Altitude Min. 206 m – Max. 259 m
Superficie 13,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Donnelay

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Donnelay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Donnelay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Donnelay

Donnelay est une commune française située dans le département de la Moselle en Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Donnelay fait partie du pays du Saulnois et du parc naturel régional de Lorraine. L’étang de Bru se trouve sur le territoire de la commune. Cet étang appartient maintenant au conservatoire des sites naturels lorrains.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne Dunar ou Duno[1] suivi du suffixe -ing.
  • Anciens noms[1],[2] : Dundinga (766), Dunningen (1178), Donnereys (1183), Dunninge (1187), Duningon (1228), Donneris (1273), Dunninga (1311-1313), Duningen (1322), Donnyngen (1461), Dynnyngen (1513), Donneney (1553), Domeley (1594), Dunningen (1871-1918), Karpfendorf (1940-44).

Histoire[modifier | modifier le code]

Au VIIIe siècle le village appartenait à l'abbaye de Wissembourg.

Il devient ensuite un fief de l'évêché de Metz, avant d'être cédée à la collégiale de Fénétrange en 1461. De 1565 à 1661 ces chanoines se réfugieront à Donnelay pour échapper à la Réforme.

Le traité de Vincennes du 28 février 1661 entre Louis XIV et Charles IV de Lorraine prévoit la cession à la France d'un chenal d'une demi-lieue de large entre Metz et Phalsbourg. La commune devient alors une possession française et fait partie du bailliage de Sarrebourg.

Il s'est nommé Dunningen pendant l'annexion allemande de 1871-1918 et "Karpfendorf" de 1940 à 1944.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 1794, le village s'appelait Donnelay. En 1790, il a fait partie du canton de Bourdonnay.

Albert Baudant jusqu'en 1974
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1974 mars 2001 Jean Humbert SE Maire
Mars 2001   Christian Chamant    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Nom du maire avant 1971: Albert Baudant

Donnelay Moselle En 2011, la commune comptait 197 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
555 602 696 743 817 847 808 804 803
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
724 727 683 675 607 574 530 531 517
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
468 455 355 370 352 327 294 319 308
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 -
280 264 216 216 218 204 200 197 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vestiges gallo-romains sous l'église. On trouve sur la commune différents lieux à voir dû en particulier à son passé historique. Hormis la vierge rousse qui se trouve à l'entrée du village, on peut trouver en se promenant sur les différents chemins de ceintures qui entourent le village, des ruines des bunkers de la 1re guerre mondiale. Un panneau commémoratif des morts de la deuxième guerre se trouve sur le mur de la mairie.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église ancienne, agrandie en 1757 : clocher massif ancien.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b International Centre of Onomastics - Onoma, Volumes 36 à 37 (2001)
  2. Henri Lepage - Dictionnaire topographique du département de la Meurthe (1862)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011