National Provincial Championship

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir NPC.

ITM Cup

Généralités
Création 1976
Organisateur(s) New Zealand Rugby Union
Éditions 34
Catégorie Première division
Périodicité Annuelle
Nations Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Participants 14 clubs
Statut des participants Professionnel
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Canterbury
Plus titré(s) Auckland (16)

La ITM Cup est la principale compétition nationale de rugby à XV néo-zélandaise.

Anciennement appelé NPC (National Provincial Championship, c'est-à-dire Championnat National des Provinces) puis Air New Zealand Cup, elle rassemble l'élite des provinces néo-zélandaises depuis 1976. Elle se déroule sur trois mois entre juillet et octobre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le championnat a connu un certain nombre de changements au fil des ans.

Initialement, la Division 1 comptait 11 équipes (7 de l'Île du Nord et 4 de l'Île du Sud). Les autres équipes jouaient en Division 2 dans deux groupes géographiques. Les promotions et relégations se faisaient en respectant le nombre d'équipes par île.

En 1985, les groupes de Division 2 ont été regroupés pour former les nouvelles Divisions 2 et 3.

En 1992, trois équipes de Division 1 ont été reléguées, et chaque division a compté 9 équipes. Le champion était alors désigné après des demi-finales et une finale.

En 1998, le nombre d'équipes de Division 1 est passé à 10, celui de Division 3 à 8. La promotion et la relégation entre deux divisions se disputaient par un match entre le dernier d'une division et le premier de la division inférieure. L'avantage du terrain était donné initialement à l'équipe de Division 1, mais en 2003, l'avantage fut donné au vainqueur de Division 2.

Le passage du Super 12 au Super 14 et l'augmentation du nombre de matchs du Tri-nations a eu un impact important sur le déroulement de ce championnat des provinces, en limitant notamment la participation des internationaux All Blacks au championnat des provinces.

En août 2008, la fédération néo-zélandaise (NZRU) a annoncé que, quels que soient les résultats de la saison 2008, Northland et Tasman seraient relégués en deuxième division (Heartland Championship) en raison d'une fragilité financière trop importante qui obligeait la NZRU à intervenir pour renflouer leurs caisses. Elles ne devraient pas être remplacées et le nombre d'équipe devrait être limité à 12[1]. Mais les deux provinces ont fait appel et la NZRU a fait machine arrière, en les autorisant à se maintenir pour la saison 2009, considérant que les conséquences seraient désastreuses pour le rugby des deux régions. Elle a néanmoins indiqué que les conditions d'entrée dans le championnat seraient drastiques à partir de 2010, à charge pour chaque province de trouver les ressources nécessaires à sa survie financière sans soutien de la fédération. Tasman doit en outre rembourser les 340 000 dollars néo-zélandais qu'elle s'était vue octroyer en août 2008 par la fédération dans le cadre de sa création par fusion de deux provinces survenue en 2006[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Il existe 26 équipes de province réparties en 2 divisions : l'ITM Cup constitue la Première Division avec 14 équipes tandis que 12 autres participent au Heartland Championship (deuxième division). Cette organisation a remplacé un système de trois divisions lors de la saison 2006. Il n'y a pas eu de promotion ou de relégation entre les deux divisions jusqu'en 2008.

Format de la compétition[modifier | modifier le code]

Les précédentes saisons[modifier | modifier le code]

Les 14 équipes disputent dix rencontres (5 à domicile, 5 à l'extérieur), au terme desquelles un classement est établi. Les points étaient attribués comme suit:

  • 4 points pour une victoire,
  • 2 points pour un match nul,
  • 0 points pour une défaite,
  • 1 point de bonus pour 4 essais ou plus, quel que soit le résultat du match,
  • 1 point de bonus pour une défaite de inférieure ou égale à 7 points,

Les huit premières équipes du classement se qualifient pour une phase finale qui débute au stade des quarts de finale, selon la formule 1er contre 8e, 2e contre 7e etc. Pour chaque match, l'équipe la mieux classée reçoit. En cas d'égalité au classement, c'est le vainqueur de la confrontation directe entre les deux équipes qui a l'avantage du terrain.

La saison 2010[modifier | modifier le code]

Le format de la compétition a été modifiée en 2010 avec deux phases[3]. La compétitions se déroule en 94 matchs répartis sur 15 semaines.

Durant première phase de poule, dite round robin, chaque équipe rencontre tantôt à domicile, tantôt à l'extérieur, les 13 autres équipes. Comme pour le Super 14, aucun match retour n'est prévu. C'est durant cette phase préliminaire que se dispute le Ranfurly Shield. À l'issue de ce tour, Les quatre premières équipes au classement final se rencontrent pour les demi-finales. Les deux vainqueurs disputent la finale pour désigner le champion.

Les points terrain restent identiques aux années précédentes.

Répartition des 26 équipes[modifier | modifier le code]

Aires de recrutement des 26 ligues du rugby à XV néo-zélandais (Air New Zealand Cup, Heartland Championship)

ITM Cup[modifier | modifier le code]

Heartland Championship (Division 2, amateur)[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

National Provincial Championship

Air New Zealand Cup

ITM CUP

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]