Holly Hunter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hunter.
Holly Hunter
Description de cette image, également commentée ci-après
Holly Hunter en 2010.
Nom de naissance Holly P. Hunter
Naissance (60 ans)
Conyers, Géorgie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables La Leçon de piano
Crash

Holly Hunter, née le à Conyers (Géorgie), est une actrice américaine.

Elle est révélée en 1987 par Arizona Junior, face à Nicolas Cage, sous la direction de Joel et Ethan Coen. Elle mène alors une carrière entre téléfilms et grands réalisateurs. En 1994, elle reçoit l'Oscar de la meilleure actrice pour La Leçon de piano, de Jane Campion.

Elle joue aussi dans Broadcast News (1987), de James L. Brooks, Always (1989), de Steven Spielberg, La Firme (1993), de Sydney Pollack, Crash (1996), de David Cronenberg, puis Une vie moins ordinaire (1997), de Danny Boyle.

Durant les années 2000, elle retrouve Joel Coen pour O'Brother (2000), puis Jane Campion pour la mini-série Top of the Lake (2013). Elle prête également ses traits à l'héroïne de Saving Grace (2007-2010) et sa voix à la Elastigirl dans la franchise d'animation Les Indestructibles (2004 et 2018), écrite et réalisée par Brad Bird.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation (années 1980)[modifier | modifier le code]

L'actrice aux côtés d'Amy Madigan aux Emmy Awards 1989.

Elle a étudié le théâtre une année au Carnegie Mellon University à Pittsburgh. Elle a ensuite déménagé à New York puis à Los Angeles où elle a partagé une maison avec l'actrice Frances McDormand et le réalisateur Sam Raimi ainsi qu'avec ses futurs collaborateurs Joel et Ethan Coen.

Elle est révélée en 1987 par un long-métrage des réalisateurs, Arizona Junior, face à Nicolas Cage. Elle confirme en 1988 sous la direction de James L. Brooks avec la comédie dramatique Broadcast News, aux côtés de William Hurt et Albert Brooks.

En 1989, elle s'impose en tête d'affiche de la comédie Miss Firecracker, de Thomas Schlamme, puis elle joue dans le mélodrame Always, de Steven Spielberg. Puis elle joue dans la comédie Animal Behavior, de Kjehl Rasmussen et H. Anne Riley. Enfin, elle impressionne dans le téléfilm Le Combat de Jane Roe, de Gregory Hoblit, face à Amy Madigan.

Reconnaissance critique (années 1990)[modifier | modifier le code]

En 1991, elle fait partie du casting choral de la romance Ce cher intrus, de Lasse Hallström. Les critiques sont bonnes mais le box-office décevant. Mais la consécration et le succès international vont intervenir deux ans plus tard.

En 1993, elle accède à la consécration lorsqu'elle opère un virage dramatique : en 1993, elle partage l'affiche du drame La Leçon de piano, de Jane Campion, avec Harvey Keitel. Ce rôle muet lui vaut le Prix d'interprétation féminine à Cannes en 1993 et l'Oscar de la meilleure actrice en 1994. Par ailleurs, elle fait partie du casting entourant Tom Cruise dans le thriller La Firme, de Sydney Pollack.

En 1995, elle joue dans le thriller psychologique Copycat, aux côtés de Sigourney Weaver et se fait diriger par Jodie Foster pour le Week-end en famille. Cette comédie dramatique familiale déçoit la critique et le box-office.

Par la suite, elle choisit soigneusement ses projets : en 1996, elle tient le premier rôle féminin du thriller Crash, de David Cronenberg ; en 1997, est au casting de la comédie noire Une vie moins ordinaire, de Danny Boyle ; en 1998, elle évolue aux côtés de Danny De Vito et Queen Latifah dans le film indépendant D'une vie à l'autre, écrit et réalisé par Richard LaGravenese. Autre film indépendant en 1999, avec le drame Jesus' Son, d'Alison Maclean. La même année, sort la première réalisation de l'acteur Kiefer Sutherland, le thriller Femme recherchée.

Passage à la télévision (années 2000)[modifier | modifier le code]

L'actrice nommée pour Saving Grace aux Screen Actors Guild Awards 2009.

En revanche, en 2000, elle revient avec trois films : elle est au casting du film expérimental indépendant Timecode, de Mike Figgis. Puis elle retrouve les frères Coen pour la satire O'Brother, portée par George Clooney. Puis elle joue dans l'un des segments du film à sketches Ce que je sais d'elle... d'un simple regard, de Rodrigo García. Enfin, elle tient le premier rôle du téléfilm western Harlan County War, aux côtés de Stellan Skarsgård.

En 2001, elle est l'héroïne d'un autre téléfilm, un biopic consacré à Billie Jean King. Sa performance lui vaut une nouvelle nomination aux Emmy Awards.

En 2002, elle tient un second rôle dans la romance Moonlight Mile, de Brad Silberling et en 2003, elle tient le premier rôle féminin du drame indépendant Le Salut, écrit et réalisé par Ed Solomon. Mais cette année-là, c'est avec Thirteen, de Catherine Hardwicke, qu'elle fait un retour au premier plan. Elle joue la mère de la jeune héroïne, incarnée par Evan Rachel Wood. Elle officie aussi comme productrice exécutive pour ce film consacré au portrait d'une famille monoparentale américaine de classe populaire.

En 2004, elle revient ainsi vers des projets commerciaux : d'abord en tenant un second rôle dans la comédie romantique Les Ex de mon mec, avec Brittany Murphy, puis en doublant la mère dans l'acclamé film d'animation écrit et réalisé par Brad Bird et produit par Pixar, Les Indestructibles.

L'année suivante, elle retrouve Rodrigo García pour un autre film à sketches, Nine Lives, et donne la réplique à Robin Williams pour la comédie noire The Big White, de Mark Mylod. Mais suite aux déceptions critiques et commerciales de ces différents films, elle finit par se consacrer à la télévision.

Entre 2007 et 2010, elle est l'héroïne de la série policière Saving Grace, où elle incarne une enquêtrice perturbée. La fiction se conclut cependant au terme de trois saisons, faute d'audiences. L'actrice reçoit deux nominations aux Emmy Awards.

Retour au cinéma indépendant (années 2010)[modifier | modifier le code]

L'actrice au Metropolitan Opera's 2010-11.

Elle revient donc à un cinéma indépendant : en 2012, elle joue dans la comédie dramatique Jackie, aux côtés de Carice van Houten, et partage l'affiche du téléfilm Won't Back Down avec Viola Davis et Maggie Gyllenhaal.

Puis en 2013, elle est au casting du premier film de la scénariste Diablo Cody en tant que réalisatrice, Paradise. Mais surtout, elle retrouve Jane Campion et la Nouvelle-Zélande pour l'acclamée mini-série dramatique Top of the Lake, où elle fait face à Elizabeth Moss dans le rôle de l'héroïne.

En 2014, elle donne la réplique à Al Pacino pour le biopic Manglehorn, film indépendant réalisé par David Gordon Green. L'année suivante, Zack Snyder lui confie un second rôle dans son blockbuster Batman v Superman : L'Aube de la justice, qui sort en 2016. Cette même année, elle est la tête d'affiche du film indépendant Strange Weather, écrit et réalisé par Katherine Dieckmann.

En 2017, elle continue avec des projets indépendants : elle est l'héroïne de Breakable You, d'Andrew Wagner, puis tient un second rôle dans la comédie dramatique The Big Sick, de Michael Showalter. Enfin, elle est au casting de l'expérimental Song to Song, de Terrence Malick.

L'année 2018 marque son retour à des gros projets : elle tient le premier rôle d'une nouvelle série télévisée dramatique, Here and Now. Mais la réception de cette fiction créée par Alan Ball est reçue de façon très tiède, et ne dépasse pas une saison. En revanche, au cinéma, le blockbuster Les Indestructibles 2, qui accorde un rôle plus important à son rôle d'Elastigirl, est un énorme succès critique et commercial.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est sortie pendant plusieurs années avec l'acteur Arliss Howard et a été mariée au chef opérateur Janusz Kaminski de 1995 à 2001.

Elle vit maintenant avec l'acteur Gordon Mac Donald avec qui elle a eu des jumeaux en 2006.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Oscars[modifier | modifier le code]

Golden Globes[modifier | modifier le code]

BAFTAS[modifier | modifier le code]

Festivals internationaux[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Comédiennes ayant doublé Holly Hunter en France » sur RS Doublage, consulté le 21 novembre 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]