Aller au contenu

Elisabeth Moss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Elisabeth Moss
Description de cette image, également commentée ci-après
Elisabeth Moss en 2017.
Nom de naissance Elisabeth Singleton Moss
Naissance (41 ans)
Los Angeles
Nationalité Britannique
Américaine
Profession Actrice
Réalisatrice
Films notables Virgin
The Square
Us
American Trip
Her Smell
Les Baronnes
Invisible Man
Séries notables À la Maison-Blanche
Mad Men
The Handmaid's Tale : La Servante écarlate

Elisabeth Moss (/əˈlɪzəbəθ mɑs/[1]), née le à Los Angeles, est une actrice, productrice et réalisatrice britannico-américaine.

Elle est révélée par les seconds rôles de Zoey Bartlett dans la série politique À la Maison-Blanche (1999-2006) puis de Peggy Olson dans la série dramatique Mad Men (2007-2015).

Elle confirme en tête d'affiche avec le rôle de Robin Griffin dans la mini-série policière Top of the Lake (2013-2017) puis avec le rôle de June Osborne dans la série dystopique The Handmaid's Tale : La Servante écarlate (depuis 2017).

Au cinéma, elle joue dans plusieurs films, aux genres variés. On la retrouve notamment dans American Trip (2010), Listen Up Philip (2014), The One I Love (2015) ou encore en tête d’affiche de Invisible Man (2020) et Next Goal Wins (2023).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elisabeth Moss est née à Los Angeles de parents musiciens. Elle prend des cours de danse classique à New York et à Washington afin de devenir professeur de danse, puis décide de prendre des cours de comédie à domicile pour entamer une carrière d'actrice[2]. Elle apparaît à 8 ans pour la première fois à la télévision en 1990, dans la mini-série Lucky/Chances[3].

Révélation télévisuelle (1999-2013)[modifier | modifier le code]

L'actrice aux International Press Academy’s 12th Annual Satellite Awards (décembre 2007).

Elle est révélée à l'âge de 17 ans par son interprétation de Zoey Bartlet, la fille du président des États-Unis dans la série politique À la Maison-Blanche. Elle joue ce personnage récurrent entre 1999 et 2005. Parallèlement, elle multiplie les apparitions dans les séries et quelques films de cinéma, notamment Ma mère, moi et ma mère, Une vie volée, Les Disparues et Virgin, dans lequel elle décroche son premier rôle principal[2].

À la rentrée 2005, elle obtient un rôle récurrent dans la série fantastique Invasion, qui ne dépasse cependant son unique saison de 22 épisodes. Toujours pour la télévision, l'actrice fait de nombreuses apparitions dans les séries à succès New York, section criminelle, Grey's Anatomy, Médium et Ghost Whisperer[2].

En 2007, elle accède à une reconnaissance critique internationale, en incarnant Peggy Olson dans la série dramatique renommée Mad Men. Ce personnage s'impose comme la figure féminine majeure de la série au cours de ses sept saisons. Elle est nommée aux Emmy Awards chaque année, entre 2009 et 2013[4].

Consécration (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

En 2013, alors que la série s'approche de sa conclusion, l'actrice se tourne vers d'autres projets : en incarnant l'héroïne de la mini-série Top of the Lake de Jane Campion, un autre succès critique qui lui vaut plusieurs nominations, et le Golden Globe de la Meilleure Actrice. Puis en portant des films indépendants audacieux et salués : en 2014 le drame conceptuel The One I Love de Charlie McDowell, et en 2015, le thriller Queen of Earth.

Elle accepte aussi des rôles secondaires dans des projets plus collectifs : en 2014, elle joue dans la comédie dramatique Listen Up Philip, et le drame Meadowland. Les deux films sont acclamés par la critique[5].

En 2015, elle passe à des projets commercialement plus ambitieux : le biopic politique Truth, aux côtés de Cate Blanchett et Robert Redford ; puis le thriller de science-fiction High-Rise, avec Tom Hiddleston et Jeremy Irons. Les deux films reçoivent des critiques correctes, mais déçoivent commercialement.

En 2017 l'actrice gagne le statut d'actrice de premier plan. À la télévision, elle revient tout d'abord pour la seconde saison de Top of the Lake: China Girl qui lui permet de clore l'histoire de Robin Griffin. Surtout, elle est la tête d'affiche de la série dystopique The Handmaid's Tale : La Servante écarlate. Les critiques sont excellentes et sa performance lui vaut l'Emmy Award[4] et le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique. Au cinéma, elle joue un important second rôle dans The Square, film international de Ruben Östlund qui remporte la Palme d'or au festival de Cannes.

En 2019, elle est à l'affiche de Les Baronnes, une adaptation d'un comic book qui suit les aventures d'un groupe de femmes de mafieux[6]. Réalisé par Andrea Berloff, elle y partage la vedette aux côtés de la nouvelle révélation comique aux États-Unis, Tiffany Haddish et Melissa McCarthy[7].

Après son rôle dans Us, Elisabeth Moss poursuit dans le genre de l’épouvante avec le thriller psychologique Invisible Man. Elle brille dans son interprétation d’une victime que personne ne croit[8]. Ce film d'horreur joue avec les codes du genre pour aborder les violences faites aux femmes[9].

Son jeu est à nouveau salué pour la série Shining Girls, aux côtés de Jamie Bell et Wagner Moura, où elle incarne une cible d'un tueur en série, repartant sur ses traces via son emploi dans un journal local[10],[11].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

L'actrice avec son ex-mari Fred Armisen aux 15th Screen Actors Guild Awards (janvier 2009).

Elisabeth Moss est membre de la scientologie[12]. Elle possède la double nationalité américaine et britannique. Mariée à l'acteur Fred Armisen d' à , elle fréquente depuis 2012 Adam Arkapaw, le directeur de la photographie, rencontré sur le tournage de Top of the Lake[13],[14].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Angelmaker de Zev Berman : Petite Turcott
  • 2007 : They Never Found Her de Claude Kerven : Anna
  • 2007 : Honored de Stephanie Fischette : Katie
  • 2014 : Couples Therapy de Danny Jelinek : Sophie
  • 2016 : Tokyo Project de Richard Shepard : Claire

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 2024 : The Veil (mini-série télévisée) : Imogen Salter
  • Animation[modifier | modifier le code]

    Théâtre[modifier | modifier le code]

    Distinctions[modifier | modifier le code]

    Récompenses[modifier | modifier le code]

    Nominations[modifier | modifier le code]

    Voix françaises[modifier | modifier le code]

    En France, Anne Dolan[15] est la voix régulière d'Elisabeth Moss. Natacha Muller et Sylvie Jacob l'ont doublée respectivement à trois reprises chacune.

    Au Québec, elle est principalement doublée par Mélanie Laberge.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
    2. a b et c Lucie P., « ELISABETH MOSS », sur allocine.fr.
    3. « Elisabeth Moss », sur gala.fr.
    4. a et b (en) « Elisabeth Moss », sur emmys.com (consulté le ).
    5. « Listen Up Philip », sur Premiere.fr (consulté le ).
    6. Arno Kikoo, « THE KITCHEN (VERTIGO) VOIT SA DATE DE SORTIE AVANCÉE À L'ÉTÉ 2019 », sur Comics Blog, .
    7. Arno Kikoo, « L'ADAPTATION DE THE KITCHEN (VERTIGO) CONTINUE DE SE MONTRER TIMIDEMENT AVEC UNE NOUVELLE PHOTO », sur Comics Blog, .
    8. « Retour sur 4 rôles forts d’Elisabeth Moss, actrice puissante », sur madmoizelle.com/, .
    9. « VIDEO. « Invisible Man »: Elisabeth Moss rend visible les violences faites aux femmes », sur 20minutes.fr/.
    10. À voir sur Apple TV+ Elisabeth Moss illumine la série «Shining Girls», blick.ch, 3 mai 2022, par Margaux Baralon
    11. “Shining Girls” : une Elisabeth Moss incandescente traque un serial killer, lesinrocks.com, 26 avril 2022, par Alexandre Büyükodabas
    12. (en) Greg Gilman, « ‘Mad Men’ Star Elisabeth Moss Is Over Talking About Scientology, Still Open to Trashing Marriage to Fred Armisen », sur thewrap.com, (consulté le ).
    13. « Elisabeth Moss », sur Premiere.fr (consulté le ).
    14. Prisma Média, « Elisabeth Moss - La biographie de Elisabeth Moss avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le ).
    15. a b c d e f g h et i « Comédiennes ayant doublé Elisabeth Moss en France » sur RS Doublage
    16. a b c d e f et g « Comédiennes ayant doublé Elisabeth Moss en France » sur Doublage Séries Database

    Liens externes[modifier | modifier le code]

    Sur les autres projets Wikimedia :