Direction interdépartementale des routes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DIR.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Les Directions interdépartementales des routes (DIR) sont, en France, des services déconcentrés du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, créés par le décret 2006-304 du 16 mars 2006. Elles ont été créées dans la continuité de l'application de la loi « Libertés et responsabilités locales » du 13 août 2004, qui a transféré aux départements une partie des routes nationales existantes, pour assurer l'entretien, l'exploitation et la gestion des routes nationales restantes. Ces compétences étaient auparavant attribuées aux Directions départementales de l'équipement (DDE).

Elles ont ainsi la charge du domaine routier de l'État, qui se compose désormais de 2 883 km d'autoroutes non-concédées et de 9 784 km de routes nationales, soit un total de 12 667 km en 2012[1].

Depuis le 1er janvier 2014, sept des DIR disposent d'une unité qui constitue la division « transport » du Centre régional d'information et de coordination routières (CRICR) de la Zone de défense et de sécurité dont elle fait partie.

Les DIR sont au nombre de onze, mais depuis le 1er juillet 2010, la DIR Île-de-France est intégrée au sein de la Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement (DRIEA).

Le point d'appui de Châteauroux, de la DIR Centre-Ouest.
Le point d'appui de Châteauroux, de la DIR Centre-Ouest.

Direction interdépartementale des Routes Nord-Ouest[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Rouen.

Réseau[modifier | modifier le code]

Les réseau confié à la DIR Nord-Ouest s'étend sur 1070 km[2] sur 9 départements: le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, la Manche, l'Orne, la Seine-Maritime, et la Somme; dans 3 régions différentes: le Centre-Val de Loire, la Normandie, et le Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Direction interdépartementale des Routes Sud-Ouest[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Toulouse[3].

Réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau de la DIR Sud-Ouest s'étend sur 939 km, dans les départements de l'Ariège, de l'Aveyron, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, et le Tarn, essentiellement en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (seule la N524 possède une partie de son tracé en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes)[4].

Autoroutes[modifier | modifier le code]

L'A621 dans l'agglomération toulousaine

La DIR Sud-Ouest est chargée de 5 autoroutes, ou portions d'autoroutes, réparties essentiellement autour de l'agglomération toulousaine:

Routes nationales[modifier | modifier le code]

La nationale 20 en voie express, au niveau de Varilhes

Le réseau de routes nationales géré par la DIR Sud-Ouest est composée des axes nationaux non-confiés aux départements en 2006, certains étant partiellement aménagés en voies express, et des axes de l'Itinéraire à Grand Gabarit (IGG):

Direction interdépartementale des Routes Atlantique[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Bordeaux, où est également implanté le CRICR Sud-Ouest.

Réseau[modifier | modifier le code]

La DIR Atlantique gère 607 km de routes, réparties sur 6 départements de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes: la Charente, la Charente-Maritime, la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques, les Deux-Sèvres et la Vienne[5].

Autoroutes[modifier | modifier le code]

La DIR Atlantique est chargée de la gestion de 4 autoroutes, ou portions d'autoroutes, localisées en Gironde, autour de l'agglomération bordelaise:

Routes nationales[modifier | modifier le code]

Les routes nationales de DIR Atlantique sont pour la plupart des itinéraires aménagés ou en cours d'aménagement, dont certains font partie de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA):

Galerie[modifier | modifier le code]

Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement (DRIEA)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DRIEA.

La DIR Île-de-France est intégrée, depuis le 1er juillet 2010, au sein de la Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement (DRIEA). Son siège à Paris (CRICR Île-de-France).

Direction interdépartementale des Routes Centre-Ouest[modifier | modifier le code]

Le siège de la DIRCO à Limoges.

Son siège se situe à Limoges.

Réseau[modifier | modifier le code]

Le point d'appui de Châteauroux.
Le point d'appui de Châteauroux.

La DIR Centre-Ouest gère 1 150 km de routes, dont la portion non-concédée de l'A20, répartis sur 14 départements: l'Allier, la Charente, le Cher, la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, le Gers, l'Indre, le Lot-et-Garonne, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne, et la Haute-Vienne; dans 4 régions différentes: Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Auvergne-Rhône-Alpes, Centre, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, et Pays de la Loire[6].

Cela en fait la 4e DIR par la longueur du réseau exploité.

Autoroutes[modifier | modifier le code]

La DIRCO gère une seule portion d'autoroute, l'autoroute A20, entre l'A71 à Vierzon, et Nespouls (échangeur n°53).

Routes nationales[modifier | modifier le code]

Le nombre de routes nationales gérées par la DIRCO, comprend nombreuses portions de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA), partiellement aménagées:

Galerie[modifier | modifier le code]

Direction interdépartementale des Routes Ouest[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Rennes, où est également implanté le CRICR Ouest.

Direction interdépartementale des Routes Méditerranée[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Marseille, où est également implanté le CRICR Méditerranée.

Réseau[modifier | modifier le code]

La DIR Méditerranée gère 743 km de routes, répartis en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et Auvergne-Rhône-Alpes, sur 9 départements: les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault, l'Isère, le Var et le Vaucluse[7].

Autoroutes urbaines non concédées[modifier | modifier le code]

Les autoroutes qui relèvent de la DIR Méditerranée sont :

Routes nationales[modifier | modifier le code]

Les routes nationales qui relèvent de la DIR Méditerranée sont :

Galerie[modifier | modifier le code]

Direction interdépartementale des Routes Massif central[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Clermont-Ferrand.

Réseau[modifier | modifier le code]

La DIR Massif Central gère 908 km de routes, répartis sur 8 départements: l'Ardèche, l'Aveyron, le Cantal, l'Hérault, la Haute-Loire, le Lot, la Lozère, et le Puy-de-Dôme; dans 2 régions: Auvergne-Rhône-Alpes, et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées[8].

Parmi les principaux axes gérés par la DIR Massif central, figure l'autoroute A75, exception faite de la section concédée du viaduc de Millau. Le relief accidenté de la région implique que la DIR exploite et gère de nombreux ouvrages d'art. La gratuité de l'A75 multiplie également le nombre d'échangeurs.

Autoroutes[modifier | modifier le code]

La DIR Massif Central gère 4 autoroutes:

Routes nationales[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Direction interdépartementale des Routes Centre-Est[modifier | modifier le code]

Son siège se situe à Lyon, où est également implanté le CRICR Centre-Est.

Réseau[modifier | modifier le code]

La DIR Centre-Est gère 1 232 km de routes, réparties sur 12 départements (Allier, Ardèche, Aube, Côte-d'Or, Drôme, Isère, Loire, Nièvre, Rhône, Savoie, Saône-et-Loire, Yonne) et 4 régions (Auvergne, Bourgogne, Champagne-Ardenne et Rhône-Alpes[10]).

Le réseau se compose de plusieurs axes routiers dont la RN 7 entre le nord de la Nièvre et Lyon, la portion orientale de la Route Centre Europe Atlantique entre Montmarault et Mâcon, ou encore l'autoroute A38 près de Dijon.

Galerie[modifier | modifier le code]

Direction interdépartementale des Routes Nord[modifier | modifier le code]

Siège à Lille (CRICR Nord).

Direction interdépartementale des Routes Est[modifier | modifier le code]

Siège à Nancy (CRICR Est).

Guyane[modifier | modifier le code]

Article détaillé : DREAL.

Par ailleurs, en Guyane, seule région d'outre-mer pour laquelle l'État n'a pas transféré les routes nationales à la collectivité, les missions assurées en métropole par les DIR sont exercées par la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL), créée en 2011[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Consistance et cartes du réseau routier national - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer », sur www.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 19 avril 2016)
  2. internet DIR Nord-Ouest, « Le réseau, les implantations », sur www.enroute.nord-ouest.developpement-durable.gouv.fr,‎ (consulté le 21 juin 2016)
  3. Direction Interdépartementale des Routes du Sud-Ouest (DIRSO), « Le siège de la DIR Sud-Ouest », sur www.enroute.sud-ouest.developpement-durable.gouv.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  4. Direction Interdépartementale des Routes du Sud-Ouest (DIRSO), « Le réseau, les implantations », sur www.enroute.sud-ouest.developpement-durable.gouv.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  5. DIR Atlantique - Notre réseau, nos implantations
  6. a et b DIRCO - Le réseau, les implantations
  7. DIR Méditerranée - Notre réseau, nos implantations
  8. Le réseau de la DIR Massif central
  9. DIR Massif Central, « Le réseau de la DIR Massif Central », sur www.enroute.massif-central.equipement.gouv.fr,‎ (consulté le 20 avril 2016)
  10. DIR CE - Le réseau
  11. Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, « DEAL Guyane »,‎ (consulté le 11 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]