Pierre-Bénite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Bénite
La mairie
La mairie
Blason de Pierre-Bénite
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Métropole Métropole de Lyon
Arrondissement Lyon
Maire
Mandat
Jérôme Moroge
2014-2020
Code postal 69310
Code commune 69152
Démographie
Gentilé Pierre-Bénitains
Population
municipale
10 192 hab. (2014)
Densité 2 275 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 42′ 16″ nord, 4° 49′ 30″ est
Altitude Min. 155 m
Max. 232 m
Superficie 4,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Voir sur la carte administrative de la Métropole de Lyon
City locator 14.svg
Pierre-Bénite

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Voir sur la carte topographique de la Métropole de Lyon
City locator 14.svg
Pierre-Bénite

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pierre-Bénite

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pierre-Bénite
Liens
Site web www.pierrebenite.fr

Pierre-Bénite est une commune française située dans la métropole de Lyon en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Pierre-Bénitains[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située en banlieue de Lyon, Pierre-Bénite s’étend sur 440 hectares à 6 kilomètres environ au sud de Lyon, sur la rive droite du Rhône, en bordure de l’autoroute A7. Elle est une des 59 communes qui composent la métropole de Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lyon Rose des vents
Oullins N Saint-Fons
O    Pierre-Bénite    E
S
Saint-Genis-Laval Irigny

Histoire[modifier | modifier le code]

Ruisseau de la Mouche illustré par Joannès Drevet (1854–1940).

Naissance de Pierre-Bénite en 1869. Commune déclarée indépendante d'Oullins le 24 avril 1869, le petit bourg de la Petra Benedicta s’est bien développé depuis. La pierre bénite, émergence de granit située en bordure du fleuve, servait d’amarre aux bateliers venus se signer avant de poursuivre un voyage qui pouvait s’avérer dangereux. La pierre a été déplacée le 9 décembre 1986 sur le côté de la mairie où elle est aujourd’hui visible. La ville a longtemps eu une tradition maraîchère qui faisait d’elle le potager de Lyon. Pierre-Bénite a même donné naissance à une laitue réputée appelée la batavia de pierre-bénite. De leur côté, les hospices civils de Lyon avaient acquis la propriété Renaissance du Perron pour pourvoir les hôpitaux lyonnais en légumes frais. À la fin du XIXe siècle, ils se sont transformés en sanatorium pour évoluer vers un centre hospitalier moderne aujourd’hui en plein développement.

Le Grand Lyon disparait le , et laisse place à la collectivité territoriale de la métropole de Lyon. La commune quitte ainsi le département du Rhône[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
septembre 1944 octobre 1947 Séraphin Bouvier    
octobre 1947 mars 1971 Jean Pichon    
mars 1971 mars 2001 Jean-Marie Mick PCF  
mars 2001 juin 2009[3] Mireille Elmalan PCF  
21 juin 2009[4] 11 août 2011[5] Serge Tarassioux PCF  
18 août 2011 29 mars 2014 Mireille Domenech-Diana[6] PCF  
29 mars 2014 en cours Jérôme Moroge LR  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est née en 1869 de sa séparation avec celle d’Oullins. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1872. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 10 192 habitants, en augmentation de 2,78 % par rapport à 2009 (Métropole de Lyon : 5,17 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 638 1 832 2 409 2 520 2 577 2 742 3 161 3 241 3 498
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
4 168 4 584 5 318 5 240 5 189 5 910 5 840 8 030 10 049
1982 1990 1999 2004 2009 2014 - - -
9 468 9 574 9 963 9 949 9 916 10 192 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Pierre-Bénite est située dans l'académie de Lyon.

Il y a deux écoles primaires publiques: l'école du Centre et l'école Paul Eluard ainsi qu'un collège public : le collège Marcel Pagnol.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La Maison du Peuple

La commune de Pierre-Bénite connait plusieurs temps forts tout au long de l'année :

  • la cérémonie des Vœux du Maire aux Pierre-Bénitains en janvier ;
  • le Carnaval en février ;
  • la Fête de la musique en juin ;
  • l'Estival (marché artisanal, repas républicain, bal populaire et feu d'artifice) pour la Fête nationale ;
  • les Festivités de Noël (marché artisanal, retraite aux flambeaux, illumination de la mairie) en décembre.

Le théâtre de la Maison du Peuple comprend également douze spectacles par an dans sa saison culturelle.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Transport et communication[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Les lignes de bus, organisées par les Transports en commun lyonnais, qui desservent Pierre-Bénite sont :

Bus en mode C Ligne C7 : Gare Part-Dieu-Vivier Merle - Hôpital Lyon Sud
Bus TCL Ligne 15 : Bellecour - Irigny
Bus TCL Ligne 17 : Sainte-Foy - Saint-Genis-Laval
Bus TCL Ligne 18 : Perrache - Irigny - Vernaison
Bus TCL Ligne 88 : Bellecour - Saint-Genis-Laval (qui dessert uniquement l'ouest de Pierre-Bénite)

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Pierre-Bénite est située rue Henri Moissan. Elle est desservie par les TER de la ligne Lyon - Givors.

Accès routier[modifier | modifier le code]

Pour rejoindre la ville : A6/A7 sortie Pierre-Bénite Sud, suivre A45 sortie Pierre-Bénite centre. D'Oullins suivre Boulevard de l’Europe (RD15).

Économie[modifier | modifier le code]

Pôle économique de l'agglomération lyonnaise[modifier | modifier le code]

Depuis le début du XXe siècle, le développement régulier de la ville et de ses industries a précipité la disparition des zones de culture. Aujourd’hui, parmi plus de 400 acteurs économiques, une trentaine d’entreprises de taille importante sont implantées sur le territoire communal dont :

  • l'usine Arkema (anciennement Atofina), pôle de compétitivité "Axelera" en chimie-environnement. Sur la commune, Arkema emploie, en 2008, 800 salariés répartis sur les pôles de production, de recherche et le centre technique et informatique. Le site fabrique notamment des produits fluorés pour la réfrigération (le Forane) et un revêtement pour le BTP et l'industrie (le Kynar) ;
  • la Manufacture Hermès, cuir de luxe ;
  • les Ateliers A.S., impression sur soie ;
  • le Centre Hospitalier Lyon Sud, l'un des plus importants en Europe.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Infrastructures de proximité[modifier | modifier le code]

Un marché a lieu tous les mercredis et dimanches matin (8h-12h) sur la Place de la Paix : produits frais, vêtements…

Un marché de producteurs locaux se tient tous les vendredis après-midi de 16h à 19h, place Jean Jaurès. Il s'agit du premier marché labellisé par la Chambre d'agriculture du département du Rhône.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La maison du peuple
  • Maison du Peuple

La Maison du Peuple se compose d’une salle de spectacle (400 places), d’une salle de cinéma (88 places), d’une salle d’exposition (200 m2), d'un café culturel, d’une salle de danse et enfin, d’une salle de réunion à l'intention des associations pouvant accueillir 50 personnes. Elle présente des pièces de théâtre, de la danse et des concerts. La salle de cinéma dispose d'un son DTS et dolby SRD. Elle est inscrite dans le réseau GRAC et classée Art et essai.

  • École Municipale de Musique Agréée (EMMA)

On peut y recevoir une éducation musicale, chanter dans une chorale, écouter des concerts… Elle intervient aussi en milieu scolaire.

Sur 1 000 m2, la Médiathèque municipale propose un choix d’ouvrages en prêts ou en consultation, ainsi qu’un espace multimédia (consultation Internet et cd-roms). Des animations gratuites sont également proposées : L’heure du conte, lectures, conférences sur l’Histoire de l’Art….

  • Atelier d’arts plastiques

L’Atelier organise des cours à l’année, des stages d’initiation et de perfectionnement à de nombreuses disciplines (peinture, sculpture, dessin, gravure…), des visites commentées d’expositions, ainsi qu’une présentation des travaux des élèves.

Le chalet de la MJC de Pierre-Bénite
  • Maison des Jeunes et de la Culture

Association loi 1901, la MJC est ouverte à tous. Elle propose un vaste choix d’activités culturelles aussi bien aux enfants qu’aux adultes : cirque, danse rock… Son site: http://mjc.pierrebe.free.fr/

  • Eglise catholique

Intégrée à l'ensemble paroissial Oullins / Pierre-Bénite, l'église se situe au 35 rue Voltaire.

  • Association culturelle et musulmane

l'ACMPB est une association musulmane qui permet d'accueillir les fidèles dans un lieu de prière commun, et agréable. Récemment rénové entièrement, elle se prolonge sur deux étages, avec un lieu pour étudier les langues[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vestiges du château du Grand-Perron dans le Centre Hospitalier Lyon-Sud
  • Les vestiges du château du Grand Perron, dont la façade a été classée aux monuments historiques en 1926 et la villa de style Renaissance florentine du Petit Perron, ainsi qu’un pilori du XVIe siècle témoignent d’un passé historique qui connut quelque éclat.

Située au 89 rue Voltaire, la villa, dite du Petit Perron, a été construite en 1520 par Antoine de Gondi et comporte trois étages avec un bel escalier. Le 7 octobre 2005, c'est l'ensemble du site de la villa (intérieur, extérieur et jardin) qui a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

  • La fresque, réalisée par la Cité de la Création sur le mur d'enceinte du site industriel Arkéma, s'étend sur 1 km, soit une surface de 2 500 m2. Elle a été inaugurée en juin 2006.

D’autres fresques sont visibles en ville sur des façades d'immeubles d'habitation, des locaux d'entreprises et des commerces.

  • La place de la mairie avec ses jardins fleuris et sa sculpture

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

Pierre-Bénite compte sept parcs dont les deux plus importants sont :

  • Le parc Georges Manillier (superficie 28 000 m2) situé au cœur de la ville, il accueille de nombreuses manifestations telles que la fête de la musique, l'Estival le 14 juillet… Ombragé par des essences différentes, il propose des bancs, une tonnelle, un kiosque à musique, un point d'eau (bassin à poissons), un espace de jeux pour les enfants, un terrain de boules ainsi qu’une canisette. On peut y admirer le pilori Pierre-Bénitain, placé à l’entrée du côté de la rue Ampère.
  • Le parc Jean de La Fontaine (superficie de 30 000 m2), au centre du quartier du Perron, accueille notamment, en mai, la grande fête annuelle du quartier. On y trouve une fontaine, des jeux pour les enfants, des tables de pique-nique, des jeux de boules.
  • La place de la mairie ;
  • En 2014, la commune obtient le niveau « deux fleurs » au concours des villes et villages fleuris[11].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Bénite est le lieu de naissance de la variété de cerise burlat.
  • Armand Chagot, né le 10 octobre 1949 et décédé le 15 novembre 2010, acteur qui incarne le gendarme Raymond, ami de Louis Roman dans la série Louis la Brocante, est inhumé à Pierre-Bénite.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 29/09/2008.
  2. Métropole : clap de fin pour le Grand Lyon, Lyon Capitale
  3. Démissionnaire en cours de mandat.
  4. Ancien premier adjoint, il est élu en cours de mandat.
  5. Décédé en cours de mandat. Le Progrès du 12 août 2011.
  6. C'est le nom sous lequel elle a été élue maire le 18 août 2011 mais il s'agit bien de la même personne que Mireille Elmalan, maire de 2001 à 2009.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. http://acmpb.free.fr
  11. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]