Autoroute A750 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoroute A750
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Autoroute A750 (France)
L'autoroute A750 au niveau de la sortie no 61 (Saint-Paul).
Autres dénominations L'Héraultaise
Caractéristiques
Longueur 25 km
Direction ouest/est
Extrémité ouest A75 à Clermont-l'Hérault
Extrémité est Grabels / Montpellier
Réseau Autoroute française.
Territoire traversé
1 région Occitanie
1 département Hérault
Villes principales Montpellier, Gignac, Clermont-l'Hérault
L'autoroute A750 à la sortie 62
L'autoroute A750 à la sortie 62 Bel-Air, avec au loin le quartier de la Mosson / Paillade à Montpellier.
La construction de l'autoroute a requis de traverser le massif séparant Montpellier de la vallée de l'Hérault
La construction de l'autoroute a requis de traverser le massif séparant Montpellier de la vallée de l'Hérault.

L'autoroute A750, dite L'Héraultaise, est une autoroute 2×2 voies entièrement gratuite reliant Bel-Air (Grabels) à l'A75 sur la commune de Ceyras sur environ 25 km ; elle est prolongée par la RN 109, elle aussi en 2×2 voies, en direction de Montpellier.

L'autoroute appartient à la DIR Massif Central, de même que la RN 109. Son tracé reprend en partie celui de la route nationale 109, complété par des contournements de centres-villes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet[modifier | modifier le code]

L'autoroute A750 a été imaginée dès le début du projet comme antenne de l'autoroute A75 car cette dernière passe à environ 25 km de Montpellier sur un axe Béziers/Clermont-Ferrand. Cette autoroute serait gratuite dans la continuité de l'A75 et permettrait de détourner une partie du trafic vers la région parisienne des autoroutes A9 et A6/A7 en proposant une alternative en partie gratuite (seule la traversée du viaduc de Millau est payante sur l'A75).

À terme, l'autoroute doit relier l'échangeur avec l'A75 situé sur la commune de Ceyras à Montpellier en utilisant des tronçons mis en 2x2 voies de la Route nationale 109.

La réalisation et la mise en service[modifier | modifier le code]

Le chantier de l'autoroute a été particulièrement long et s'est étalé sur une vingtaine d'années, ponctuées par des mises en service de courts tronçons[1]. Si on compte les élargissements de la RN 109, la mise en service totale de l'autoroute s'est étalée de 1979 (mise en 2x2 voies de la section Grabels/Juvignac-Ouest) au , date de l'inauguration du dernier tronçon de 4 kilomètres Mas-de-Ratte - Mas-d'Alhen (près de la sortie n°60)[1],[2]. L'autoroute a également été renumérotée durant sa construction : avant 1996, les tronçons existants étaient nommés autoroute A759[1].

Circulation[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Le résumé du parcours inclut également les sorties situées sur la RN 109, prolongement de l'A750 en direction de Montpellier :

Lieux sensibles[modifier | modifier le code]

  • À l'entrée de Montpellier, l'A750-RN 109 se sépare en deux branches, prenant le nom d'Avenue de la Liberté : une vers Montpellier-Mosson puis une autre vers Montpellier-Centre sur laquelle les ralentissements et bouchons sont très fréquents aux heures de pointe.
  • À la sortie n°64 Juvignac-La Plaine sur la RN 109, le carrefour de croisement est dangereux si on veut s'engager vers Juvignac-Centre (pas de visibilité, voitures arrivant vite).
  • À la fin de l'A750, la jonction vers l'A75 vers Millau occasionne souvent des ralentissements, l'échangeur (appelé bifurcation de Ceyras) étant à une voie.

Futur[modifier | modifier le code]

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

La liste suivante répertorie les villes et sites remarquables aux abords de l'autoroute :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]