Fors (Deux-Sèvres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fors.

Fors
Fors (Deux-Sèvres)
Le passage à niveau à Fors.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Niort
Canton Frontenay-Rohan-Rohan
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Niortais
Maire
Mandat
Mme Dominique Pougnard
2014-2020
Code postal 79230
Code commune 79125
Démographie
Population
municipale
1 789 hab. (2016 en augmentation de 4,31 % par rapport à 2011)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 14′ 14″ nord, 0° 24′ 29″ ouest
Altitude Min. 25 m
Max. 66 m
Superficie 18,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Fors

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Fors

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fors

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fors

Fors est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine. Ses habitants sont les Forsitains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Fors est située à 12 km au sud de Niort, la préfecture des Deux-Sèvres.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village est le même depuis 1243, les origines seraient gallo-romaines (ex-foris : « en dehors » de la cité). À cette époque, il y a 11 métairies qui forment des petits quartiers (la Nouzière, la Chamerie). Il y a une forteresse depuis 1099.

Il y a principalement trois familles qui ont régné sur Fors :

  • Les VIVONNE : jusqu’en 1494.
  • Les POUSSARD : 1494-1663.

Anne Poussard était la première maîtresse de François Ier. Il édifia un château magnifique pour elle, en lieu et place de la forteresse. Taille du château : 30 m de long sur 30 m de large, une façade de 10 m de haut. (Environ la moitié d’un petit terrain de foot). À sa mort, Jean son fils sera seigneur de Fors. Charles, le petit-fils de François Ier, sera vice-amiral des côtes de Normandie (il meurt à 80 ans en 1584).

Entre 1663 et 1686, il y a une procédure judiciaire pour connaître le droit du sang sur le château.

  • Les MABOUL : (1686-1776)

Les premiers de la famille a régner sur Fors sont Anne Catheu (morte à 91 ans) et Louis Maboul 2e du nom. Jacques Maboul, le frère de Louis, est nommé évêque d’Arles en 1708, et fit l’oraison de Louis XIV en 1715. Louis François Maboul, fils de Anne Catheu sera maître des requêtes en 1728 à Versailles, à la cour du roi. À cette époque, il y a 37 métairies à Fors. Donc, en 1686, Louis 2e du nom hérite du château, il y fera des travaux jusqu’en 1716. Il conserve l’architecture principale et ajoute des toits en ardoise (en mansardes), une grande avenue de 1 km de long, 2 cours. Il achète une trentaine de villas autour du château qu’il fait détruire pour faire des avenues de marronniers. Le périmètre de château allait jusqu’à l’actuelle église. Louis meurt en 1721.

En 1725, Anne Marie Louise Maboul, fille de Louis, épouse Jean Emmanuel de Crussol. Après la mort du dernier Crussol, au début du XVIIIe siècle, le château est entre deux lignées. Il revient à Philippe Xavier de la Rochebrochard. En 1815, il y a un retour des Bourbons à la chute de Napoléon Ier. Par peur de devoir rendre le château, il préfère le détruire. Les ruines seront achetées par M. Arnault, qui les cédera à M. Robelin en 1884. Celui-ci se servira des ruines pour construire sa maison (en face de l’actuelle mairie). D’ailleurs, plusieurs maisons ont été faites avec les pierres du château à cet endroit. Le reste sera pillé (ex de la maison de Prahecq avec la salamandre du château).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fors Blason D'azur au chevron d'or accompagné de trois besants, celui de la pointe soutenu d'un croissant, le tout du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
29/03/2014   Mme Dominique Pougnard   Conseillère départementale du canton de Frontenay-Rohan-Rohan (depuis 2015)
15/03/2008 29/03/2014 Alain Fort[1]    
17/03/2001 15/03/2008 Michel Brault    
17/06/1995 10/03/2001 Rémi Chauveau    
17/03/1989 16/06/1995 Rémi Chauveau    
20/03/1983 16/03/1989 Rémi Chauveau    
25/03/1977 19/03/1983 Rémi Chauveau    
26/03/1971 24/03/1977 Marcel Poirault    
21/03/1965 25/03/1971 Marcel Serpault    
21/03/1959 20/03/1965 Marcel Serpault    
08/05/1953 20/03/1959 Marcel Serpault    
03/06/1949 07/05/1953 Marcel Serpault    
31/10/1947 02/06/1949 Abel Babin    
20/05/1945 30/10/1947 Ernest Brault    
26/12/1937 19/05/1945 Ernest Brault    
19/05/1929 25/12/1937 Louis Girard    
17/05/1925 18/05/1929 Louis Girard    
10/12/1919 16/05/1925 Georges Lefèvre v    
1re Guerre 1re Guerre Guilloteau Brault    
1re Guerre 1re Guerre Louis Brault    
1re Guerre 1re Guerre Ernest Albert    
17/05/1908 1re Guerre Ernest Albert    
11/11/1904 16/05/1908 René Girard Papineau    
08/05/1904 11/11/1904 François Gautier    
17/05/1896 07/05/1904 Gautier Moreau    
13/02/1894 16/05/1896 Gautier Moreau    
07/03/1874   Louis Bordier   )
07/05/1871 07/03/1874 Louis Bordier    
20/09/1870 07/05/1871 Brault (Mangou)    
10/09/1865 xx/09/1870 Louis Bordier    
12/08/1860 13/08/1865 Louis Bordier    
24/06/1855 11/08/1860 Louis Bordier    
20/07/1852 23/06/1854 Louis Bordier    

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Fors, cela correspond à 2008, 2013, 2018[2], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
586565639756806743740810809
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
840817807792825849712690761
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
716746755755748718709716749
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
7247318191 2961 4061 3471 5771 6101 643
2013 2016 - - - - - - -
1 7741 789-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le champ de foire : il a toujours existé depuis Saint Louis au XIIIe siècle[réf. nécessaire]. Il donnait lieu à au moins deux foires par an jusqu’au début du XXe siècle.
  • La mairie : en 1855, il y a l’achat d’une maison qui servira d’école et de mairie (en face du bureau de tabac). En 1923, la mairie achète la maison en face de chez Robelin, qui sera l’actuelle mairie et qui servira toujours d’école.
  • Ancien bar, maison avec sol en terre, l’ancienne poste et le presbytère.
  • Le presbytère : construit en 1860, il servira de logement et de bureau administratif au curé.
  • Fromagerie HETEL : Créé en 1947 à la place de l’ancienne distillerie par M. Lestel et Mme Spangenberg.
  • L’église date du XIIe siècle et dépendait de l’abbé de BourgDieu de Bourges. Elle fut détruite pendant la guerre des religions (fin du XVIe siècle).
  • La cloche : Cette vieille cloche avait été fondue le 23 mai 1881 au Mans, son poids était de 206 kilos. Les parrains et marraines, dont les noms se retrouvent gravés sur le métal, sont en général les donateurs des cloches. Sur cette cloche, le fondeur BOLLEE avait inscrit dans le métal : J’ai été bénite en 1881, M. Morisset étant alors curé de FORS. ADELINE est mon nom, j’ai eu pour parrain M. Charles ARNAUD propriétaire à la Chauvinière et ma marraine a été Adeline ARNAUD née BRAULT.
    Cette cloche sera refondue en 2011, avec la volonté de conserver l’histoire du patrimoine et donc de se rapprocher au plus près de la copie de la cloche de 1881. Le tout pour un montant de 11 299,12 € TTC. Les mêmes inscriptions y figurent avec simplement l'ajout de : Refondue en l’an 2011 par Bollée fondeur à ORLEANS. La bénédiction de cette nouvelle cloche se fera en l’église Notre Dame de Fors le 23 octobre 2011.
  • Les fresques à l’intérieur de l’église seront découvertes en 1923.
  • L’école : Les premières traces d’école date de la fin du XVIIIe siècle, où elle était faite par le concierge régisseur du château, Geoffroy dit le bBoîteux-Grenotton.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph-Charles Lefèbvre, Cardinal-archevêque de Bourges (né à Tourcoing en 1892 et décédé à Bourges en 1973), il y vécut ses années de jeunesse et d'adolescence. Sa famille s'était installée à Fors pour y exploiter une distillerie[réf. nécessaire].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  2. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 6 avril 2012)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.