Varilhes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Ariège image illustrant les Pyrénées
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Ariège et les Pyrénées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Varilhes
L'hôtel de ville
L'hôtel de ville
Blason de Varilhes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Pamiers
Canton Val d'Ariège
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Canton de Varilhes
(siège)
Maire
Mandat
Martine Esteban
2014-2020
Code postal 09120
Code commune 09324
Démographie
Gentilé Varilhois
Population
municipale
3 328 hab. (2014)
Densité 148 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 02′ 47″ nord, 1° 37′ 45″ est
Altitude Min. 309 m – Max. 592 m
Superficie 22,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Varilhes

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Varilhes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Varilhes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Varilhes
Le groupe scolaire

Varilhes (prononcer Varilles, de l'occitan Varilhas) est une commune française située dans le département de l'Ariège et la région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Varilhois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Pamiers située dans son Unité urbaine au sud de Pamiers sur l'Ariège en piémont pyrénéen et en plaine d'Ariège

Transport[modifier | modifier le code]

Le centre ville (ancienne RN 20)

Par la N20, d'un accès par voie ferrée gare de Varilhes sur la ligne de Portet-Saint-Simon à Puigcerda (frontière), Varilhes, chef-lieu de canton, bénéficie d'une situation de contact avec les vallées environnantes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Décoré le 11 novembre 1948 de la Croix de guerre 1939-1945[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Varilhes Blason D'argent, à deux fasces de vair.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Martine Esteban PS Cadre
Conseillère départementale
mars 2001 2008 Henri Servant    
mai 1941 1944 Louis Jean Baptiste Fauré[2]    
mai 1935 1940 Louis Siret[2] SFIO  
1876 1904 Paul Louis Henri Frézoul[2]    
septembre 1870 1874 Paul Louis Henri Frézoul[2]    
1830 1850 Joseph Frézoul[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 328 habitants, en augmentation de 14,6 % par rapport à 2009 (Ariège : 0,95 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 246 1 306 1 092 1 532 1 556 1 607 1 700 1 766 1 907
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 859 2 006 1 755 1 646 1 637 1 667 1 669 1 628 1 588
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 631 1 602 1 601 1 543 1 525 1 527 1 410 1 507 1 559
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 747 1 938 1 888 2 007 2 327 2 702 2 848 3 239 3 328
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[7] 1975[7] 1982[7] 1990[7] 1999[7] 2006[8] 2009[9] 2013[10]
Rang de la commune dans le département 10 9 10 10 8 9 9 8
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Musée Départemental de la Déportation et de l'internement

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Louis Clayes, "Deux siècles de vie politique dans le département de l'Ariège 1789-1989", Pamiers, 1994.
  • "Varilhes dans la Résistance 1940-1944", Communaute des Communes du Canton de Varilhes, 2012.
  1. La Commune de Varilhes (Ariège) décorée de la Croix de Guerre le 11 novembre 1948
  2. a, b, c, d et e Bruno Labrousse, Les Politiques Ariégeois
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr,‎ (consulté le 10 janvier 2016)
  8. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr,‎ (consulté le 8 janvier 2016)
  9. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr,‎ (consulté le 8 janvier 2016)
  10. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr,‎ (consulté le 8 janvier 2016)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]