Route nationale 122

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Route nationale 122
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 122
Borne interdépartementale entre le Lot et le Cantal
Caractéristiques
Longueur 143 km
Direction sud/nord-est
Extrémité sud D840 à Figeac
Intersections D31 près de Viazac
D663 à Maurs
D19 à Maurs
D7 près de Cayrols
D20 près du Rouget
D920 à Aurillac
D117 près de Giou-de-Mamou
D54 à Vic-sur-Cère
D67 près des Chazes
D67 près du Lioran
D3 à Murat
D926 à Murat
D679 à Neussargues
D909 D21 à Massiac
Extrémité nord-est A75 près de Massiac
Réseau Route nationale
Territoire traversé
Régions Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes
Départements Lot, Cantal
Villes principales Maurs, Aurillac, Vic-sur-Cère, Murat
Notes
Actuelle RN 122

La route nationale 122, ou RN 122, est une route nationale française reliant Figeac à Massiac en passant par Aurillac et le tunnel du Lioran.

Elle double la ligne de chemin de fer Clermont-Ferrand - Neussargues - Le Lioran - Aurillac - Figeac - Toulouse-Matabiau qui a perdu une grande partie du trafic voyageur et messagerie en raison d'une politique de délaissement progressif par la SNCF, mais qui est en cours de modernisation par les Conseils généraux[1].

Le trafic longue distance de la RN 122 ne dépasse pas 3 000 véhicules en moyenne par jour avant Murat (Cantal) et après Maurs, mais l'itinéraire reste saturé car la fréquentation atteint 8 000 à Vic-sur-Cère et à 15 000 véhicules à l'ouest d'Aurillac en raison des déplacements locaux[2].

En effet, la nouvelle autoroute A 75 reliant Clermont-Ferrand à Béziers, offre un itinéraire de contournement qui prend déjà en charge une moyenne de 19 000 véhicules par jour entre Massiac et Millau[3], 12 500 à Saint-Flour.

Le décret du ne prévoit pas le déclassement de la RN 122.

Tracé actuel (N 122)[modifier | modifier le code]

De Figeac à Aurillac[modifier | modifier le code]

La route a été refaite entre Sansac-de-Marmiesse et Maurs.

Dans les prochaines années est prévu un contournement d'Aurillac et Sansac-de-Marmiesse[4] qui conserverait le nom de N122, composé ainsi :

  • le début se situerait avant le lieu-dit Pont du Laurent et se terminerait à la sortie d'Aurillac pour reprendre son tracé d'origine ;
  • en parallèle, la mise en 2×2 voies d'une portion de la nouvelle ex-N122 entre Aurillac et le croisement avec Ytrac.

Cette déviation est déclarée d'utilité publique le 5 avril 2013[5].

D’Aurillac à Massiac[modifier | modifier le code]

RN 122 passant devant le château de Comblat à Vic-sur-Cère.
RN 122, traversée de Vic-sur-Cère.

La route n'a pas été refaite entre Murat et le tunnel du Lioran, ni entre Thiézac et Polminhac. La traversée des agglomérations est parfois difficile. À Aurillac, il existe une voie de contournement passant par la zone d'activités mais la RN 122 passe par le centre ville.

Ancienne RN 122[modifier | modifier le code]

Route nationale 122
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 122
Historique
Déclassement D 922
Caractéristiques
Longueur 294 km
Direction sud/nord
Extrémité sud D988 à Gaillac
Intersections

D964 à Gaillac
D18 près de Gaillac
D600 à Cordes-sur-Ciel
D91 près de Cordes-sur-Ciel
D958 à Laguépie
D911 à Villefranche-de-Rouergue
D24 D1E à Villefranche-de-Rouergue
D1 près de Saint-Rémy
D87 près d'Asplos
D966 D840 D802 à Figeac
D31 près de Viazac
D663 D19 à Maurs
D7 près de Cayrols
D20 près du Rouget
D920 à Aurillac puis aux Quatre Chemins
D680 aux Quatre Routes
D122 près de Mauriac
D681 D678 à Mauriac puis au Vigean
D3 près d'Ydes
D979 à Bort-les-Orgues
D649 à La Pradelle
D73 à Trémouille-Saint-Loup
D987 D29 à Tauves
D203 à Mejanesse
D996 à Saint-Sauves-d'Auvergne
D31 près de Hors

Extrémité nord D2089 à Laqueuille (Col de la Chabanne)
Réseau Route nationale, déclassée
Territoire traversé
Régions Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine
Départements Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot, Cantal, Corrèze, Puy-de-Dôme
Villes principales Cordes-sur-Ciel, Villefranche-de-Rouergue, Villeneuve, Figeac, Maurs, Aurillac, Jussac, Saint-Cernin, Mauriac, Bort-les-Orgues, Tauves
Notes
Ancienne RN 122

Avant la réforme de 1972, la RN 122 reliait Gaillac à Laqueuille (à l'exception du court tronçon entre Aurillac et Les Quatre Chemins où elle était confondue avec la RN 120). La majeure partie de l'ancien tracé a été déclassée en RD 922 ; seule la section FigeacAurillac étant restée nationale.

Le nouveau tracé de la RN 122 appartenait autrefois à la RN 126 pour le tronçon AurillacMurat et à la RN 588 pour le tronçon MuratMassiac.

Tracé de l'ancienne RN 122[modifier | modifier le code]

De Gaillac à Figeac (D 922)[modifier | modifier le code]

De Figeac à Aurillac (N 122)[modifier | modifier le code]

Pour les communes desservies voir la section « De Figeac à Aurillac » du tracé actuel.

Le tronçon entre Figeac et Aurillac est resté route nationale.

D'Aurillac aux Quatre Chemins, la RN 122 était confondue avec la RN 120 (devenue la RD 120).

Des Quatre Chemins à Mauriac (D 922)[modifier | modifier le code]

De Mauriac à Laqueuille (D 922)[modifier | modifier le code]

Borne limite entre la Corrèze et le Cantal.
  • Mauriac D 922
  • Le Vigean
  • Boissières, commune de Jaleyrac (déviée)
  • Bassignac
  • Ydes
  • Saint-Thomas, commune de Bort-les-Orgues
  • Bort-les-Orgues
  • Mouleyres, commune de Lanobre
  • Veillac, commune de Lanobre
  • Le Péage, commune de Lanobre
  • Sioprat, commune de Lanobre
  • La Pradelle, commune de Lanobre
  • Les Quatre Vents, commune de Bagnols
  • Tauves
  • Mejanesse, commune de Saint-Sauves-d'Auvergne
  • Saint-Sauves-d'Auvergne (déviée).
    Son accès est toutefois possible par la RD 31 (qui permet aussi d’accéder à Murat-le-Quaire par la RD 219). Pente de 8 % à la descente vers la RD 996.
  • Hors, commune de Saint-Sauves-d'Auvergne (déviée)
  • Laqueuille où elle rencontrait la RN 89 (actuellement RD 2089).

Entre la RD 98 et le col de la Chabanne (altitude 1 025 m), la RD 922 a repris un tronçon de la RN 89, qui est donc déviée. Virages contrastés dans le bourg et vitesse limitée à 30 km/h.

Ancienne route Toulouse - Clermont[modifier | modifier le code]

L'actuelle RN 122 qui passe dans la vallée de la Cère et le tunnel du Lioran est une route royale qui a été créée par les intendants au XVIIIe siècle afin de remplacer la Via Celtica, probablement d'origine romaine, qui passait en ligne droite sur les crêtes par le Plomb du Cantal.

Tracé de la route antique[modifier | modifier le code]

Longueurs des tronçons[modifier | modifier le code]

L'actuelle RN 122 ne compte que 143 km (61 km entre Figeac et Aurillac et 82 km jusqu'à Massiac).

L'ancienne RN 122 était plus longue (294 km) : 107 km entre Gaillac et Figeac, 61 km entre Figeac et Aurillac et 126 km entre Aurillac et la RN 89 à Laqueuille.

Galerie d’images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entre 2006 et 2009, l'ensemble du parc roulant voyageur a été renouvelé.
  2. Comptage DDE 15 en 2005.
  3. Au niveau du péage des Martres-d’Artière.
  4. « La déviation de Sansac se met en route », sur La Montagne
  5. « RN 122 - Déviation de Sansac de Marmiesse et raccordement Sud Aurillac », sur le site de la préfecture du Cantal, (consulté le 13 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Franck Imberdis, Le Réseau routier de l’Auvergne au XVIIIe siècle, PUF.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :