Tarn (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarn.
Tarn
Image illustrative de l'article Tarn (département)
Tarn (département)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Création du département
Chef-lieu
(Préfecture)
Albi
Sous-préfecture(s) Castres
Président du
conseil général
Thierry Carcenac
Préfète Josiane Chevalier
Code Insee 81
Code ISO 3166-2 FR-81
Démographie
Population 375 379 hab. (2010)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Superficie 5 758 km2
Subdivisions
Arrondissements 2
Circonscriptions législatives 3
Cantons 46
Intercommunalités 27
Communes 323

Le Tarn (prononcé [taːʁ] ou [taʁn]) est un département français traversé par la rivière éponyme. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 81.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du Tarn.

Le département a été créé à la Révolution française, le en application de la loi du , à partir d'une partie de la province du Languedoc. Le département a été constitué à partir des diocèses d'Albi, Castres et Lavaur.

En vertu de la loi du 28 pluviôse an V, les départements de l'Hérault et du Tarn ont échangé le canton d'Anglès (qui faisait partie du diocèse de Saint-Pons) et le canton de Saint-Gervais-sur-Mare (qui faisait partie du diocèse de Castres).

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Blason[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« D’or au chef-pal de gueules chargé d'une croix clêchée, vidée et pommetée de douze pièces d’or »

Drapeau[modifier | modifier le code]

TarnFlag.gif

Géographie[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Géographie du Tarn et Géologie du Tarn.
Carte du département du Tarn.

Le Tarn fait partie de la région Midi-Pyrénées. Il est limitrophe des départements de l'Aveyron, de l'Hérault, de l'Aude, de la Haute-Garonne et de Tarn-et-Garonne. La principale rivière est le Tarn. Tandis que la vallée du Tarn forme une plaine, le centre du département est vallonné. Le sud est formé d'un massif rocheux : la Montagne Noire. Le Tarn possède également un site géologique unique en France avec le Sidobre.

Climat[modifier | modifier le code]

Le Tarn possède 2 types de climats bien distincts :

- Le climat océanique dégradé : Il concerne l'ouest du département. Les hivers sont doux et pluvieux et les étés chauds avec une tendance orageuse. Les vents sont assez rares, si bien que l'Autan peut parfois souffler à la limite d'Albi.

- Le climat continental dégradé (ou montagnard) : La façade est du département est influencée par un climat plutôt continental du fait de la proximité du Massif Central. C'est là qu'il neige le plus sur le Tarn, et qu'il fait le plus froid l'hiver.

Économie[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Économie du Tarn et Agriculture du Tarn.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie du Tarn.

Les habitants du Tarn sont les Tarnais et les Tarnaises.

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Culture dans le Tarn.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme dans le Tarn.

Les résidences secondaires[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population du 1er janvier 2008, 7,7 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes du Tarn dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % du total des logements.

Transports[modifier | modifier le code]

Le système de transport public départemental comporte notamment Tarnbus. Via l'autoroute A68, Tarnbus a mis en place une ligne express reliant Lavaur, Saint-Sulpice, Lisle-sur-Tarn et Gaillac à Albi en mettant en place des parkings relais (P+R).

L'artère principale du département est l'axe Toulouse-Lyon via la A68 (et la RN88 entièrement en 2x2 voies dans le département) desservant Saint-Sulpice, Gaillac, Albi et Carmaux.

Le train est celui du système de TER Midi-Pyrénées[1] ainsi qu'une liaison grande ligne qui dessert le Tarn nord via le réseau intercités (Ligne Albi-Paris). Le Chemin de fer touristique du Tarn, disponible seulement le dimanche, est une attraction touristique davantage qu'une offre de transport public.

Le Conseil général ne promeut pas le covoiturage au niveau du département.

La construction d'une autoroute entre Toulouse et Castres est en cours de discussion[2], avec ses acteurs institutionnels[3] et ses détracteurs[4].

Politique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Conseil général du Tarn.

Administration[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Administration du Tarn.

Préfecture Albi, sous-préfecture Castres.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]