Unieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Unieux
Unieux
Blason de Unieux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Saint-Étienne
Intercommunalité Saint-Etienne Métropole
Maire
Mandat
Christophe Faverjon
2020-2026
Code postal 42240
Code commune 42316
Démographie
Gentilé Unieutaires
Population
municipale
8 408 hab. (2018 en diminution de 4,68 % par rapport à 2013)
Densité 980 hab./km2
Population
agglomération
374 068 hab. (2018)
Géographie
Coordonnées 45° 24′ 09″ nord, 4° 15′ 44″ est
Altitude 460 m
Min. 421 m
Max. 660 m
Superficie 8,58 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Saint-Étienne
(banlieue)
Aire d'attraction Saint-Étienne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Firminy
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Unieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Unieux
Liens
Site web ville-unieux.fr

Unieux est une commune française située dans le département de la Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en banlieue de l'unité urbaine de Saint-Étienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Aux portes des gorges de la Loire, au bord du plan d'eau du barrage de Grangent, la commune bénéficie de la présence de la réserve naturelle régionale des gorges de la Loire, qui couvre une superficie de 320 hectares.

Unieux est situé dans la vallée de l'Ondaine, à 3 km de Firminy[1], 16 km de Saint-Étienne[2] et 74 km de Lyon[3].

La superficie de la commune est de 8,58 km2 ; son altitude varie de 421 à 660 mètres[4].

Voies routières[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par la route départementale 3 en direction de Firminy, Roche-la-Molière et Saint-Bonnet-le-Château. Elle est aussi desservie par la D 25 qui part de l'intersection avec la D 3 située à la Croix de Marlet (lieu-dit entre Roche-la-Molière et Firminy appartenant à la commune d'Unieux).

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Unieux possède une gare sur le territoire de la commune de Fraisses, la Gare de Fraisses - Unieux grâce à la ligne 10 des TER Rhône-Alpes entre Lyon, Saint-Étienne et Le Puy-en-Velay.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Unieux est desservie par la Société de transports de l'agglomération stéphanoise (STAS) grâce aux lignes 303234 (Nouveau réseau )

La ville est desservie par le réseau départemental TIL avec la ligne 104 en direction d'Usson-en-Forez et la ligne 123 en direction de Saint-Bonnet-le-Château

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Unieux est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[5],[6],[7]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Étienne, une agglomération inter-départementale regroupant 32 communes[8] et 374 068 habitants en 2018, dont elle est une commune de la banlieue[9],[10].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Étienne dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 105 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[11],[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village d'Unieux est devenu une commune à la Révolution en 1794, par démembrement de la paroisse de Firminy mais jusqu’en 1830, c'est la ville de Firminy qui s'occupe de l'administration pour Unieux. La première séance du conseil municipal a lieu le et Jean Pepier est élu maire. Mais le premier maire d'Unieux, appelé « agent municipal », était Barthélémy Gachet, élu en 1794.

Les cérémonies religieuses se déroulent à Firminy jusqu'en 1830, date à laquelle l'église du bourg est achevée. En effet les paroissiens d'Unieux, refusant de participer aux frais de restauration de l'église de Firminy, entreprirent la construction de leur propre lieu de culte. En 1830, le cimetière d'Unieux est créé, puis dans les années qui suivent, il est régulièrement agrandi.

La mairie-école fut construite en 1852.

Grâce à l'industrie du fer, des martinets, forges et clouteries sont installés sur les biefs de l'Ondaine dès le début du XVIIe siècle.

En 1829 : création des Forges d'Unieux par Jacob Holtzer (aciers corroyés) au bord de l'Ondaine[13].

Le bureau de poste est construit le , proche voisin de l'usine Holtzer.

Unieux possède une gare mise en service en 1883, le bâtiment voyageurs a été démoli, elle est devenue la halte ferroviaire SNCF de Fraisses - Unieux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Huniaco en 1361, Ugnyeux en 1534[14],[15].

Il s'agit d'un nom de domaine gallo-roman en -(i)-acum, suffixe d'origine gauloise caractérisant un lieu et par extension une propriété. L'évolution phonétique locale de ce suffixe a abouti à la finale -(i)eu(x), terminant de nombreux toponymes de la région. Le premier élément est un nom de personne germanique Huno[16],[17] ou Unno[18],[19].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 mars 1977 Charles Crouzet[20] PCF  
mars 1977 1985 Pierre Fressonnet PCF  
1985 mars 1989 Noel Thiebaud PCF  
mars 1989 juin 1995 Marcel Doutre    
juin 1995 décembre 1996 Noel Thiebaud PCF  
décembre 1996 mars 2008 Marcel Doutre UMP  
mars 2008 En cours Christophe Faverjon PCF Secretaire départemental du PCF de la Loire depuis 2018[21]
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018 en diminution de 4,68 % par rapport à 2013, la commune comptait 8 408 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier annuellement les populations légales des communes à partir de 2006. Pour Unieux, commune de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[22]. Les populations légales des années 2008, 2013, 2018 correspondent à des recensements exhaustifs[23].

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9237398831 0481 4291 4901 4721 6071 682
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9522 4143 2353 2033 4413 8504 0054 1504 377
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 8095 0965 1875 6175 8815 9145 6505 8476 894
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
7 7188 4289 0928 2658 0648 3398 4678 4858 504
2013 2018 - - - - - - -
8 8218 408-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Unieux (Loire).svg

Les armoiries de Unieux se blasonnent ainsi :

D'azur au chevron de gueules, chargé d'une faucille d'or et bordé d'argent, accompagné en chef de deux gerbes de blé d'or liées de gueules et en pointe d'un marteau pilon d'or posé sur une terrasse alésée du même, l'enclume sommée d'un lingot de gueules.

Activités et loisirs[modifier | modifier le code]

La commune d'Unieux étant située au bord des gorges de la Loire, de nombreuses activités sportives sont à disposition : canoë-kayak, escalade...

Unieux accueille une auberge de jeunesse.

Unieux est jumelée avec la ville de Mineo en Sicile Centrale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jacob Holtzer (1802-1862), important industriel du bassin de Firminy, a été maire d'Unieux ainsi que son gendre Pierre-Frédéric Dorian et Paul Ménard-Dorian. Il est mort à Unieux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Unieux et Firminy », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  2. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Unieux et Saint-Étienne », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  3. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Unieux et Lyon », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  4. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  5. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  7. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Unité urbaine 2020 de Saint-Étienne », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  9. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  10. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  11. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. « Unieux (42) – Établissements Jacob Holtzer », sur le site jetons-monnaie.net.
  14. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 690a.
  15. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France (lire en ligne)
  16. Albert Dauzat et Charles Rostaing, op. cit.
  17. Ernest Nègre, op. cit.
  18. Ernest Nègre, op. cit.
  19. Marie-Thérèse Morlet, Les Noms de personne sur le territoire de l'ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, t. I, p. 141a.
  20. Biographie de Charles Crouzet, Le Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français
  21. Émeline Rochedy, « Christophe Faverjon, nouveau patron du PCF dans la Loire », sur Francebleu.fr, (consulté le ).
  22. « Le recensement de la population en bref », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  23. « Calendrier de recensement des communes de la Loire », sur Insee (consulté le ).
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :