Itinéraire à grand gabarit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Itinéraire à grand gabarit est un aménagement routier réalisé en 2004 pour transporter, de Langon à Blagnac, les pièces de l'A380 fabriquées à Hambourg et Saint-Nazaire et assemblées dans l'atelier d'Airbus près de Toulouse.

L'itinéraire à Toulouse est conçu pour accueillir des colis pouvant atteindre 14 mètres de haut, 8 mètres de large et 50 mètres de long[1].

Généralités[modifier | modifier le code]

Langon : Transfert d'une aile depuis la barge sur la Garonne au hangar de préparation du convoi.

À Langon une darse spéciale destinée à recevoir les convois fluviaux a été créée sur le cours de la Garonne. Une imposante grue a été établie en rive gauche (sud) du fleuve pour procéder au déchargement des éléments d'un même avion amenés depuis le port de Bordeaux sur des barges et à leur chargement sur des camions adaptés aux transports volumineux. Ces camions, généralement au nombre de six et dédiés chacun à un élément d'avion, à savoir un pour l'aile droite, un pour l'aile gauche, un pour l'empennage horizontal et trois pour chacune des parties avant, centrale et arrière du fuselage, sont réunis sur une aire de préparation du convoi, à proximité du lieu de déchargement.
Ces aménagements marquent l'origine de la partie routière de l'Itinéraire à grand gabarit.

Cet itinéraire s'appuie sur le réseau routier existant. Les agglomérations dont la traversée est impossible par les longs convois de pièces détachées sont contournées soit par des rocades ouvertes à la circulation publique, soit par des pistes réservées. Quelques obstacles (passages supérieurs) font aussi l'objet d'un évitement par des rampes aménagées. D'immenses aires de rétention des convois, fermées et sécurisées, ont été aménagées le long du parcours.

De nombreux aménagements de sécurité et d'agrément ont été également réalisés (carrefours giratoires, chicanes, pistes cyclables, etc.). Ces aménagements sont spécialement conçus pour permettre le passage des convois. Lors du passage des convois, une signalisation spéciale par panneaux lumineux et barrières interdit momentanément le passage du trafic normal. Des itinéraires de substitution, comme pour les autoroutes, sont indiqués.

L'Itinéraire à grand gabarit a été classé dans le réseau routier national, et maintenu dans celui-ci par le décret du 5 décembre 2005 prévoyant le transfert de la grande majorité des routes nationales aux départements. La section d'Eauze à l'Isle-Jourdain étant une route nationale déjà existante (la N 124), le parcours de Langon à Eauze a reçu le numéro de N 524 et le parcours de L'Isle-Jourdain à Blagnac a reçu le numéro de N 224. Au niveau des pistes réservées, la numérotation s'applique en fait au réseau routier public assurant la continuité de l'itinéraire entre les deux extrémités de la piste. Les routes N 524 et N 224 sont d'anciennes routes départementales. Ceci explique que certaines portions de ces routes correspondent à des routes de trafic très modeste pour des routes nationales.

Le premier convoi a été effectué les 5, 6 et 7 avril 2004. Les convois, qui ne circulent que la nuit, de 22 heures à 6 heures, mettaient généralement trois jours pour effectuer le voyage. Cette durée pouvait aller jusqu'à cinq jours en raison de l'interdiction de circuler les samedis, dimanches et jours fériés. Depuis septembre 2014, la durée normale d'un convoi a été réduite à seulement deux nuits[2].

Itinéraire de Langon à Blagnac[modifier | modifier le code]

Convoi de l'A380 sur une aire de rétention sécurisée de l'IGG (à proximité de L'Isle Jourdain)

Les villes traversées ou contournées sont :

La N 124 est rejointe près d'Espas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]