Route nationale 90 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route nationale 90.

Route nationale 90
Cartouche de la route
Image illustrative de l’article Route nationale 90 (France)
La RN 90 vue depuis la ligne de chemin de fer à Aime.
Historique
Déclassement D 1090 (hors voie express) et entre Bourg-Saint-Maurice et l'Italie
Caractéristiques
Longueur 175 km
Direction sud-ouest/nord-est
Extrémité sud-ouest D1075 à Grenoble
Intersections D1006 près de Chignin
A430 D1212 à Albertville
D902 à Bourg-Saint-Maurice
Extrémité nord-est Col du Petit-Saint-Bernard
Réseau Route nationale partiellement déclassée
Territoire traversé
1 région Auvergne-Rhône-Alpes
2 départements Isère, Savoie
Villes principales Montmélian, Albertville, Moûtiers

La route nationale 90, ou RN 90, est une route nationale française reliant actuellement Albertville à Bourg-Saint-Maurice.

Avant 2006, elle reliait Grenoble au col du Petit-Saint-Bernard. Le décret du 5 décembre 2005 ne conserve que la section située entre l'autoroute A430 et Bourg-Saint-Maurice, au titre de la liaison Lyon – Italie via Chambéry sur l'annexe Tarentaise[1]. Les autres sections sont déclassées en RD 1090 et leur gestion est confiée aux conseils généraux.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Passant à travers un relief très accidenté, cette route présente des caractéristiques montagnardes fortes, avec la traversée de deux tunnels, la présence de nombreux viaducs, le passage dans des zones exposées à des chutes de blocs et d'abondantes chutes de neige en hiver.

Dans les années qui ont précédé les jeux olympiques d'Albertville, la RN 90 a fait l'objet d'un vaste programme de modernisation, avec sa mise à deux fois deux voies sur une grande partie de son linéaire.

Gestion de la route en hiver[modifier | modifier le code]

Lors des grands départs en vacances, et notamment en hiver, la RN 90 supporte un très fort trafic routier. Certains samedis du mois de février, ce sont ainsi 75 000 à 80 000 véhicules qui empruntent cette route, pour accéder ou revenir des grandes stations de sport d'hiver (Courchevel, Val Thorens, Les Menuires, La Plagne, Les Arcs, Val-d'Isère, Tignes, etc.).

En outre, lorsque les grands cols de Savoie sont fermés à la circulation (et notamment les Col du Petit-Saint-Bernard, de l'Iseran, de la Madeleine), la RN 90 devient le seul axe routier permettant d'accéder en Tarentaise. En cas de coupure accidentelle (à la suite d'un accident ou d'une chute de blocs par exemple), les habitants de la vallée peuvent alors se retrouver isolés du reste du territoire.

Régulation du trafic[modifier | modifier le code]

Lorsque le nombre de véhicules dépasse la capacité maximale de la route, c'est-à-dire lorsque le trafic routier dépasse un certain seuil, des embouteillages apparaissent. Sur la RN 90, dès lors que ces ralentissements atteignent des zones dangereuses, un système de régulation du trafic est activé par le PC Osiris. Ce dispositif vise à créer un bouchon dans une zone sûre, pour éviter que le bouchon ne se crée spontanément un peu plus loin, dans une zone dangereuse. De cette manière, les usagers ne se trouvent jamais arrêtés dans un tunnel ou sous une falaise sujette aux chutes de blocs.

Tracé[modifier | modifier le code]

De Grenoble à Albertville (D 1090)[modifier | modifier le code]

L'actuelle RD 1090, doublée par les autoroutes A41, A43 et A430, passe par :

D'Albertville à Bourg-Saint-Maurice[modifier | modifier le code]

L'actuelle RN 90 passe par :

De Bourg-Saint-Maurice à l'Italie (D 1090)[modifier | modifier le code]

L'ex-N 90 (désormais D 1090), quelques dizaines de mètres après le Col du Petit Saint-Bernard, en direction de Bourg Saint-Maurice. On distingue à gauche l'entrée du jardin botanique Chanousia.

La RD 1090 passe par :

Échangeurs de la voie express[modifier | modifier le code]

Les sorties (autoroute A430 + nationale 90) sont[2] :

Tunnels traversés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]