Beaufour-Druval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beaufour-Druval
L'église Notre-Dame de Beaufour.
L'église Notre-Dame de Beaufour.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Mézidon-Canon
Intercommunalité Communauté de communes de Cambremer
Maire
Mandat
Jean-Pierre Mercher
2014-2020
Code postal 14340
Code commune 14231
Démographie
Gentilé Beaufourquais-Druvalais
Population
municipale
436 hab. (2014)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 50″ nord, 0° 01′ 33″ est
Altitude Min. 30 m – Max. 151 m
Superficie 11,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Beaufour-Druval

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Beaufour-Druval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaufour-Druval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaufour-Druval
Liens
Site web www.beaufour-druval.fr

Beaufour-Druval est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 436 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Beaufour-Druval[1]
Saint-Jouin Cresseveuille Danestal,
Bonnebosq
Saint-Jouin Beaufour-Druval[1] Auvillars,
Repentigny
Beuvron-en-Auge Gerrots Rumesnil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté sous sa forme romane Belfou en 1040 et 1066, puis mal latinisée Bella Fagus en 1195[2]. Pas de relation avec « un four » comme le montre les formes anciennes, mais avec le hêtre, jadis fou dans l'ouest.

Le nom de la localité de Druval est attesté sous la forme Druvallis au XVIe siècle[3]. Le deuxième élément du toponyme est le substantif val qui a conservé le sens de l'ancien français. Le premier élément peut être issu d'un anthroponyme germanique de la forme Drud- ou l'adjectif dru ayant le sens de « florissant » (« le val florissant »)[4].

Le gentilé est Beaufourquais-Druvalais[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Beaufour est probablement le lieu d'origine de Guillaume ou William de Beaufou (en), évêque de Thetford de 1086 à 1091 et de Richard de Beaufou, évêque d'Avranches de 1134 à 1142, sans doute parent avec le précédent.

En 1972, Beaufour (127 habitants en 1968[6], au nord) et Saint-Aubin-Lébizay (85 habitants[7], à l'ouest) s'associent à Druval (105 habitants[8]). La commue ainsi constituée prend le nom de Beaufour-Druval et le code Insee de Druval.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(maire en 1981)[9]   Albert Biron    
1995[10] mars 2008 Gérard Desvoye SE Agriculteur
mars 2008[11] en cours Jean-Pierre Mercher[12] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[12].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 436 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Beaufour-Druval[13]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population de Druval jusqu'en 1968, puis de Beaufour-Druval  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
350 176 243 252 211 230 213 181 163
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
163 149 152 137 130 148 134 140 149
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
155 125 129 118 125 106 114 116 96
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
131 105 239 293 323 362 432 421 436
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Beaufour
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322 255 327 317 271 319 281 261 225
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
247 230 233 223 218 210 219 192 165
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
166 183 166 133 128 136 136 128 116
1962 1968 - - - - - - -
93 127 - - - - - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[6])
Évolution démographique de Saint-Aubin-Lébizay
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
272 213 326 254 309 305 274 287 280
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266 254 248 230 243 202 182 271 200
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
209 208 185 124 120 96 104 90 110
1962 1968 - - - - - - -
90 85 - - - - - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[7])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame de Druval, en partie du XIIe siècle.
  • Église Notre-Dame de Beaufour, des XIIIe et XIXe siècles.
  • Église Saint-Aubin de Saint-Aubin-Lébisay, en partie du XIe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1236
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 76
  5. « Histoire et chiffres clés », sur beaufour-druval.fr, la mairie de Beaufour-Druval (consulté le 18 octobre 2016)
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Beaufour », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 octobre 2016)
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Aubin-Lébizay », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 octobre 2016)
  8. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000850614
  10. « Liste «Ensemble Beaufour-Druval-Saint-Aubin-Lebizay» », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 septembre 2015)
  11. « Jean-Pierre Mercher, maire ; Denise Davoust et Gérard Desvoye, délégués », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 septembre 2015)
  12. a et b Réélection 2014 : « Beaufour-Druval (14340) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 octobre 2016)
  13. Date du prochain recensement à Beaufour-Druval, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :