Victot-Pontfol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victot-Pontfol
Le château de Victot.
Le château de Victot.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Mézidon-Canon
Intercommunalité Communauté de communes de Cambremer
Maire
Mandat
Ambroise Dupont
2014-2020
Code postal 14430
Code commune 14743
Démographie
Population
municipale
118 hab. (2012)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 50″ N 0° 00′ 55″ O / 49.1638888889, -0.015277777777849° 09′ 50″ Nord 0° 00′ 55″ Ouest / 49.1638888889, -0.0152777777778
Altitude Min. 7 m – Max. 127 m
Superficie 10,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Victot-Pontfol

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Victot-Pontfol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Victot-Pontfol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Victot-Pontfol

Victot-Pontfol est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 118 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à 18 kilomètres de Lisieux et 24 de Caen, la commune de Victot-Pontfol jouit de paysages typiquement augerons.

Communes limitrophes de Victot-Pontfol[1]
Hotot-en-Auge Beuvron-en-Auge, Gerrots Rumesnil
Hotot-en-Auge Victot-Pontfol[1] Rumesnil,
Cambremer
Hotot-en-Auge,
Corbon
Corbon, Notre-Dame-d'Estrées Cambremer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Victot : la forme Vigetot est attestée vers 1160[2]. Ce toponyme peut être issu de l'anthroponyme scandinave Vigi ou franc Wigo[2], adjoint du substantif topt, « ferme ».

D'après René Lepelley, Pontfol est formé à partir du latin pons, « pont », et follis, « fou »[3].

Le toponyme de l'ancienne commune des Authieux-sur-Corbon est constitué de l'ancien français Authieux qui est le pluriel d'autel et de Corbon, le nom de la commune voisine.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1858, Victot (120 habitants en 1856) absorbe Les Authieux-sur-Corbon (57 habitants) et Pontfol (114 habitants)[4],[5],[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1977 en cours Ambroise Dupont[7] UMP Éleveur, conseiller général et sénateur
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 118 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
118 87 119 131 128 122 119 123 103
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
120 304 286 263 273 275 266 256 252
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
237 235 209 237 224 207 216 247 215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
180 150 161 139 132 123 126 125 119
2012 - - - - - - - -
118 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Victot du XVIe siècle construit pour la famille Boutin et acheté en 1798 par Pierre Aumont, fournisseur en chevaux des armées napoléoniennes. Les façades, les toitures et les douves font l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 27 juillet 1953, le reste, y compris les bâtiments du haras et l'ancienne église paroissiale Saint-Denis de Victot, est inscrit[10].
  • Église du XIXe siècle.
  • Chapelle Saint-Martin, reste de l'ancienne église paroissiale de Pontfol. L'église des Authieux-sur-Corbon a été détruite au début du XIXe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Arsène Aumont-Thiéville (1805 à Victot-1874), homme politique, député du Calvados de 1837 à 1846.
  • Pierre Efratas, romancier. Dans son œuvre, la Normandie, le Pays d’Auge et la petite localité de Victot-Pontfol jouent un rôle particulier, intervenant peu ou prou comme des axes géographiques, des constantes reliant souvent les personnages et les époques. Les exemples les plus emblématiques en sont le Roman de Pontfol[11] et Le Destin d'Ivanhoe[12] dont l'intrigue trouve son épilogue à la commanderie templière de La Houblonnière, localité proche de Victot-Pontfol.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[13].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 267
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Victot-Pontfol », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 25 novembre 2012)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Les Authieux-sur-Corbon », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 25 novembre 2012)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Pontfol », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 25 novembre 2012)
  7. a et b Réélection 2014 : « Victot-Pontfol (14430) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  10. « Château de Victot », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. 1997 - 1er tome paru aux éditions Claude Lefrancq, Belgique – France, sous le titre La Nuit des Stellaires, Collection Littérature
  12. Éditions Charles Corlet, 2003
  13. « Victot-Pontfol sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 4 : Arrondissement de Pont-l'Évêque, Caen, Hardel,‎ (lire en ligne), p. 144-146 : Victot
  • Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 4 : Arrondissement de Pont-l'Évêque, Caen, Hardel,‎ (lire en ligne), p. 176-178 : Pontfol
  • Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 4 : Arrondissement de Pont-l'Évêque, Caen, Hardel,‎ (lire en ligne), p. 146-147 : Les Authieux-sur-Corbon

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :