Régicide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un exemple de régicide : l'assassinat du roi de Pologne Przemysl II en 1296, vu par Wojciech Gerson en 1881.

Le régicide désigne en premier lieu l'assassinat d'un monarque, ainsi que l'auteur de cet acte. La victime peut être un roi, comme le suggère l'étymologie du mot, mais aussi un empereur ou tout autre prince régnant. L'exécution d'une sentence de mort portée par un tribunal ou une assemblée à l'encontre d'un souverain déposé, comme Louis XVI en France ou Charles Ier en Angleterre, est également considérée comme un régicide.

Le terme de « régicide » n'est pas utilisé pour qualifier l'assassinat d'autres chefs d'États, tels que des présidents de la République. Il ne s'applique pas non plus pour les homicides accidentels (comme la mort d'Henri II lors d'un tournoi), ni pour les morts au combat (comme celle de Richard III).

Thomas d'Aquin, suivant en cela Aristote, considère que l'assassinat d'un tyran peut être licite dans certaines circonstances, mais on parle alors de tyrannicide (en).

Régicides célèbres[modifier | modifier le code]

Charles Ier[modifier | modifier le code]

L'ordre d'exécution de Charles Ier.

Au terme de son procès, le roi d'Angleterre Charles Ier est jugé coupable de haute trahison le 27 janvier 1649 et condamné à mort. Son acte d'exécution porte la signature de cinquante-neuf commissaires. Le roi est décapité trois jours plus tard, le 30 janvier, et la monarchie abolie une semaine après. Après la Restauration, en 1660, plusieurs commissaires sont à leur tour exécutés pour régicide, tandis que certains morts avant cette date, notamment Oliver Cromwell, sont l'objet d'une exécution posthume. D'autres régicides finissent leurs jours en prison ou bien en exil.

Louis XVI[modifier | modifier le code]

Article connexe : Votes sur la mort de Louis XVI.

Dans le cas de Louis XVI, « régicide » désigne l'exécution de la peine de mort prononcée contre lui par la Convention nationale, ainsi que les Conventionnels qui ont voté la mort. Ce terme de régicide est surtout employé au moment de la Restauration. Les « conventionnels régicides » qui, en 1815, pendant les Cent Jours ont signé l'acte additionnel aux constitutions de l'Empire ou accepté l'attribution par Napoléon premier d'une fonction (c'est-à-dire 84 % d'entre eux) ont fait, en janvier 1816, l'objet d'une loi d'indignité et de bannissement [1]. Toutefois, le 24 juin 1795, le futur Louis XVIII, alors comte de Provence, à l'annonce de la mort de Louis XVII au Temple, envoie de Vérone un manifeste dans lequel il prévoit en cas de retour au pouvoir le rétablissement des anciennes institutions politiques et religieuses, ainsi que la « punition des régicides »[2].

Noms de vingt-cinq députés célèbres ayant voté l'exécution du roi sans appel au peuple et sans sursis lors du vote sur la mort de Louis XVI :

Sanction[modifier | modifier le code]

Dans la France de l'Ancien Régime, un régicide ou même une tentative de régicide est puni par l'écartèlement. Au XVIIIe siècle, cependant, la peine prévue pour régicide est ramenée à la peine des parricides habituelle : la main droite coupée en signe d'expiation suivie de la décapitation. Cette peine accessoire, destinée à renforcer l'horreur du crime par celle du châtiment, est abolie avec le régime de Louis-Philippe.

Liste de régicides[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Avant l'ère commune[modifier | modifier le code]

Date Victime Titre Régicide Remarques
Amenemhat Ier Pharaon Inconnu Selon une hypothèse alternative, il aurait survécu à la conspiration. Son fils Sésostris Ier lui succède.
Mursili Ier Roi hittite Inconnu Son beau-frère Hantili Ier lui succède.
Ramsès III Pharaon Inconnu Conspiration du harem au profit du prince Pentaour. Son fils Ramsès IV lui succède.
Ishboshet Roi d'Israël Récab et Baana Personnage biblique. Son adversaire David lui succède.
Nadab Roi d'Israël Baasa Le général Baasa lui succède.
Éla Roi d'Israël Zimri Le général Zimri lui succède.
 ? Adad-Idri Roi d'Aram-Damas Hazaël Hazaël lui succède.
Joram Roi d'Israël Jéhu Le général Jéhu lui succède.
Athalie Reine de Juda Inconnu Personnage biblique. Victime d'une conspiration de palais. Son petit-fils Joas lui succède.
Joas Roi de Juda Inconnu Personnage biblique. Son fils Amasias lui succède.
Zhou Youwang Roi de Zhou Inconnu Tué à la bataille du mont Li. Son fils Zhou Pingwang lui succède.
Amasias Roi de Juda Inconnu Personnage biblique. Victime d'une conspiration de palais. Son fils Ozias lui succède.
Zacharie Roi d'Israël Shallum Personnage biblique. Shallum lui succède.
Peqahya Roi d'Israël Peqah Personnage biblique. Le général Peqah lui succède.
Peqah Roi d'Israël Osée Personnage biblique. Osée lui succède.
Sennachérib Roi d'Assyrie Inconnu Victime d'une conspiration de palais. Son fils Assarhaddon lui succède.
Amon Roi de Juda Inconnu Personnage biblique. Tué par ses propres serviteurs. Son fils Josias lui succède.
Xerxès Ier Grand roi achéménide et pharaon Artaban Victime d'un complot de son ministre Artaban. Son fils Artaxerxès Ier lui succède.
Xerxès II Grand roi achéménide et pharaon Sogdianos Tué par son frère Sogdianos qui lui succède.
Artaxerxès III Grand roi achéménide et pharaon Bagoas Peut-être empoisonné par son favori Bagoas ou bien mort de causes naturelles. Son fils Arsès lui succède.
Arsès Grand roi achéménide Bagoas Empoisonné par Bagoas. Son cousin Darius III lui succède.
Philippe II Roi de Macédoine Pausanias d'Orestide Tué par le sômatophylaque Pausanias d'Orestide. Son fils Alexandre III lui succède.
Philippe III Roi de Macédoine, roi d'Asie et pharaon Inconnu Tué sur ordre de l'ancienne reine Olympias. Son neveu Alexandre IV lui succède.
Alexandre IV Roi de Macédoine, roi d'Asie et pharaon Inconnu Tué sur ordre du diadoque Cassandre. Ses titres restent vacants quelques années pendant les guerres des diadoques.
Alexandre V Roi de Macédoine Inconnu Tué sur ordre de Démétrios Poliorcète qui lui succède.
Séleucos Ier Roi séleucide Ptolémée Kéraunos Tué par Ptolémée Kéraunos. Son fils Antiochos Ier lui succède.
Démétrios Kalos Roi de Cyrène Inconnu Tué sur ordre de son épouse, la reine Bérénice II.
Antiochos II Roi séleucide Inconnu Peut-être empoisonné sur ordre de son épouse, la reine Laodicé Ire. Son fils Séleucos II lui succède.
Agis IV Roi eurypontide de Sparte Inconnu Trahi par les éphores et étranglé. Son fils Eudamidas III lui succède.
Deidamie d'Épire Princesse Milo Dernière des Éacides en Épire. Victime d'une révolte populaire.
Archidamos V Roi eurypontide de Sparte Inconnu Tué sur ordre du roi agiade Cléomène III d'après Polybe. Euclidas, frère de Cléomène, lui succède.
Séleucos III Roi séleucide Inconnu Tué par deux officiers. Son frère Antiochos III lui succède.
Diodote II Roi gréco-bactrien Inconnu Victime d'une révolte d'Euthydème qui lui succède.
Hiéronyme Tyran de Syracuse Inconnu Victime d'une révolte.
Ziying Roi de Qin Xiang Yu Victime d'une révolte. Après quatre ans de guerre, le général Liu Bang lui succède et fonde la dynastie Han.
Brihadratha Maurya Souverain maurya Pushyamitra Shunga Chute de l'empire maurya. Pushyamitra fonde la dynastie Shunga.
Prusias II Roi de Bithynie Inconnu Tué sur ordre de son fils Nicomède qui lui succède.
Mithridate V Roi du Pont Inconnu Son fils Mithridate VI lui succède.
Ariarathe VI Roi de Cappadoce Gordios Peut-être tué sur ordre de son épouse, la reine Laodicé. Son fils Ariarathe VII lui succède.
Jugurtha Roi de Numidie Capturé par les Romains après une longue guerre et laissé mourir de faim en prison. Son demi-frère Gauda lui succède.
Ariarathe VII Roi de Cappadoce Mithridate VI Tué par Mithridate VI du Pont.
Ptolémée XI Pharaon Inconnu Égorgé par des soldats dans le gymnase d'Alexandrie. Son cousin Ptolémée XII lui succède.
Ariobarzane II Roi de Cappadoce Inconnu Victime d'une conspiration d'après Cicéron. Son fils Ariobarzane III lui succède.
Ariobarzane III Roi de Cappadoce Inconnu Tué sur ordre du général romain Caius Cassius Longinus. Son frère Ariarathe X lui succède.
Ariarathe X Roi de Cappadoce Inconnu Tué sur ordre du général romain Marc Antoine. Archélaos lui succède.
Ptolémée XV Pharaon Inconnu Dernier souverain lagide, tué sur ordre d'Octave. L'Égypte passe sous contrôle romain.
Antiochos II Roi de Commagène Inconnu Tué sur ordre d'Octave.

Ère commune[modifier | modifier le code]

Date Victime Titre Régicide Remarques
Caligula Empereur romain Chaerea et Sabinus Tué par ses gardes menés par Cassius Chaerea et Cornelius Sabinus. Son oncle Claude lui succède.
Galba Empereur romain Inconnu Tué sur ordre de son adversaire Othon qui lui succède.
Vitellius Empereur romain Inconnu Tué et jeté dans le Tibre par la foule. Son adversaire Vespasien lui succède et fonde la dynastie des Flaviens.
Domitien Empereur romain Maximus et Stephanus Victime d'une conspiration de palais. Nerva lui succède et fonde la dynastie des Antonins.
Han Shaodi Roi de Han Li Ru Déchu puis empoisonné sur ordre de Dong Zhuo. Son frère Han Xiandi lui succède.
Commode Empereur romain Narcisse Étranglé dans son bain par l'esclave Narcisse. Le préfet de Rome, Pertinax, lui succède.
Pertinax Empereur romain Inconnu Tué par des gardes prétoriens dans son palais. Didius Julianus lui succède.
Didius Julianus Empereur romain Inconnu Renversé et décapité sur ordre de Septime Sévère qui lui succède et fonde la dynastie des Sévères.
Caracalla Empereur romain Iulius Martialis Poignardé par le garde prétorien Iulius Martialis, peut-être sur ordre du préfet du prétoire Macrin qui lui succède.
Macrin Empereur romain Inconnu Capturé et exécuté sur ordre d'Héliogabale qui lui succède.
Héliogabale Empereur romain Inconnu Tué et jeté dans le Tibre par la foule. Son cousin Sévère Alexandre lui succède.
Sévère Alexandre Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Maximin Ier lui succède.
Maximin Ier Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Les sénateurs Balbin et Maxime Pupien lui succèdent.
Balbin et Maxime Pupien Empereur romain Inconnu Tués par des gardes prétoriens. Gordien III leur succède.
Trébonien Galle Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Émilien lui succède.
Émilien Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Valérien lui succède.
Gallien Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Claude II lui succède.
Aurélien Empereur romain Inconnu Tué par des officiers. Marcus Claudius Tacite lui succède.
Florien Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Probus lui succède.
Probus Empereur romain Inconnu Tué par des soldats. Carus lui succède.
Licinius Empereur romain Inconnu Renversé et exécuté sur ordre de Constantin Ier qui reste seul empereur.
Constant Ier Empereur romain Inconnu Capturé et exécuté sur ordre du général Magnence qui usurpe le trône.
Gratien Empereur romain Andragathius Tué par le général Andragathius sur ordre général Magnus Maximus qui lui succède.
Jin Xiaowudi Roi de Jin Zhang Tué par sa concubine Zhang. Son fils Jin Andi lui succède.
Valentinien III Empereur romain Optila et Thraustila Tué sur ordre du sénateur Pétrone Maxime qui lui succède.
Anko Empereur du Japon Mayowa Tué par son cousin, le prince Mayowa. Son frère Yūryaku lui succède.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Date Victime Titre Régicide Remarques
757 Æthelbald, roi de Mercie
786 Cynewulf, roi de Wessex Cyneheard (en)
24 ou Oswulf, roi de Northumbrie
Ælfwald Ier, roi de Northumbrie Sicga
Æthelred Ier, roi de Northumbrie
842 Langdarma, empereur du Tibet Lhalung Pelgyi Dorje
Edmond Ier, roi d'Angleterre Léofa
Knut IV, roi de Danemark
Conrad de Montferrat, roi de Jérusalem
Philippe de Souabe, roi de Germanie Othon VIII de Wittelsbach arme blanche
Éric IV, roi de Danemark
Przemysł II, roi de Pologne
Éric V, roi de Danemark arme blanche
Albert Ier, roi de Germanie Jean de Souabe arme blanche
Jacques Ier, roi d'Écosse Sir Robert Graham (en) arme blanche

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Date Victime Titre Régicide Remarques
Henri III, roi de France Jacques Clément arme blanche
Henri IV, roi de France François Ravaillac arme blanche
Osman II, sultan ottoman étranglé Renversé et assassiné par les janissaires, il fut le premier sultan ottoman à être victime d'un régicide
Charles Ier, roi d'Angleterre décapitation
Gustave III, roi de Suède Jacob Johan Anckarström arme à feu
Louis XVI, roi de France Convention nationale guillotine Exécution de Louis XVI
Paul Ier, empereur de Russie
Chaka, roi zoulou Dingane et Umthlangana
Alexandre II, empereur de Russie explosifs
Nasseredin Shah, chah d'Iran Mirza Reza Kermani arme à feu
Humbert Ier, roi d'Italie Gaetano Bresci arme à feu
Alexandre Ier, roi de Serbie arme à feu Coup d'État de mai
Charles Ier, roi de Portugal Alfredo Luís da Costa (pt) et Manuel Buíça arme à feu Régicide de Lisbonne (pt)
Georges Ier, roi de Grèce Aléxandros Schinás arme à feu
François-Ferdinand d'Autriche, Archiduc Gavrilo Princip arme à feu Attentat de Sarajevo
Nicolas II, empereur de Russie arme à feu Assassinat de la famille impériale russe
Mohammad Nadir Shah, roi d'Afghanistan Abdul Khaliq arme à feu
Alexandre Ier, roi de Yougoslavie Vlado Tchernozemski arme à feu Assassinat d'Alexandre Ier et Louis Barthou
Abdallah Ier, roi de Jordanie Mustafa Ashi arme à feu
Fayçal, roi d'Arabie saoudite Fayçal ben Moussaid arme à feu
Birendra, roi du Népal Dipendra Bir Bikram Shah Dev arme à feu Massacre de la famille royale du Népal

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Côme Simien, « La Convention interminable : les régicides au tribunal du passé (1815-1830) », Annales Historiques de la Révolution française, vol. 381, 2015-3, p. 189-211.
  2. Albert Soboul, La Révolution française, Paris, Gallimard, 1962, 2 vol, tome 2 p. 182 ; François Furet, Denis Richet,La Révolution française, Paris Fayard, 1973, p. 308.
  3. Absent au vote sur la procédure d'appel au peuple qu'il condamna verbalement lors de la procédure suivante sur la peine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jean-Pierre Bouchard, Jean-Christian Petitfils. Henri IV un mythe français : L’énigme Ravaillac. Le Figaro Magazine, 7 mai 2010.
  • Emmanuel Régis, Les régicides dans l'histoire et dans le présent. Etude médico-psychologique, 1890
  • Côme Simien, « La Convention interminable : les régicides au tribunal du passé (1815-1830) », Annales Historiques de la Révolution française, vol. 381, 2015-3, p. 189-211.
  • Raoul de Tayrac, Le régicide, étude de psychologie et de sociologie criminelle, 1902, 221 p.