Ichirgu-boil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Ichirgu-boil(a) ou Ichirguboil(a) (vieux-bulgare (en) : чрьгобыля ; bulgare : Ичиргу боила) désignait dans le Premier Empire bulgare (681–1018) un officier de haut rang qui commandait la garnison de la capitale. Il était à la tête de 400 cavaliers lourds. C'était le personnage le plus important de l'empire après le Khan et le Kavkhan (en). En temps de paix, l'Ichirgu-boil pouvait également remplir des fonctions diplomatiques.

Selon l'historien bulgare Veselin Beshevliev (en), le terme irchigu serait d'origine turco-altaïque et signifierait « interne »[1]. Pour d'autres, il serait d'origine caucasienne et signifierait « archer ». Boil(a) désigne un noble, un seigneur.

Une inscription funéraire découverte en 1952 à Preslav —capitale de l'Empire bulgare de 893 à 972— lors de fouilles archéologiques, mentionne l'existence de l'Ichirgu-boil Mostich (en)[2], qui servait sous les empereurs Siméon Ier (893–927) et Pierre Ier (927–969).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (bg) Бешевлиев В., Прабългарски епиграфски паметници, Издателство на Отечествения фронт, София, 1981.
  2. (bg) Мая Стоянова, "Манастир пази десет века тайни на знатен род", frognews.bg, 14 avril 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) The language of the Asparukh and Kuber Bulgars, Vocabulary and grammar : Old Bulgar word.