Khédive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Égypte
Cet article est une ébauche concernant l’Égypte.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Khédive (du mot persan خدیو xidīw, xadīw, signifiant « seigneur », ou « vice-roi ») est un titre héréditaire accordé en 1867 par le gouvernement ottoman au pacha d'Égypte, à l'époque Ismaïl Pacha.

Celui-ci appartenait à une dynastie musulmane d'origine albanaise, fondée en 1805 par Méhémet Ali. Cette dynastie a d'abord régné sur l'Égypte en tant que pachas (gouverneurs semi-indépendants), puis en tant que Khédives héréditaires.

Méhémet Ali avait reçu le soutien des sultans ottomans et en particulier celui de Selim III pour ses projets de réforme, mais il avait aussi guerroyé contre ses suzerains et s'était emparé, pour une dizaine d'années (1839-1840), de la Palestine, de la Syrie, de Chypre, de la Crète et de Thasos.

Mais ce n'est qu'à partir du règne d'Ismaïl que la dynastie est devenue héréditaire.

Création du titre[modifier | modifier le code]

Le titre de khédive est créé par un firman du [1] (5 safar 1284 AH[2]).

Liste des khédives[modifier | modifier le code]

Sous Abbas II Hilmi, Khédive de 1892 à 1914, les Britanniques envahissent le pays à la fin du XIXe siècle, néanmoins la dynastie reste en place et le titre se maintient jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. La monarchie héréditaire sera ensuite européanisée en royaume, qui prendra fin en 1953 lorsque Gamal Abdel Nasser renversera le roi Farouk et proclamera la république.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anouar Abdel-Malek, « La renaissance de l'Égypte (1805-1881) », dans Jacob Festus Ade Ajayi (dir.), Histoire générale de l'Afrique, t. 4 : L'Afrique au XIXe siècle jusque vers les années 1880, Paris, UNESCO, coll. « Histoire plurielle », , 1e éd. (ISBN 978-92-3-201712-3, présentation en ligne, lire en ligne), chap. 13, p. 362-392 [lire en ligne (page consultée le 17 août 2016)].
  2. Jean-Jacques Luthi, La vie quotidienne en Égypte au temps des khédives : 1863-1914, Paris et Montréal, L'Harmattan, coll. « Comprendre le Moyen-Orient », , 1e éd., 251 p., 22 cm (ISBN 2-7384-7019-X et 978-2-7384-7019-5, OCLC 468068355, notice BnF no FRBNF37034036), p. 10 [lire en ligne (page consultée le 17 août 2016)].
  3. İsmâil Paşa, Hidiv (1830-1895) (notice BnF no FRBNF10779500) [consulté le 17 août 2016].
  4. Tawfīq ibn Ismāʿīl (khédive d'Égypte ; 1852-1892) (notice BnF no FRBNF16760591) [consulté le 17 août 2016].
  5. ʿAbbās Ḥilmī II (khédive d'Égypte ; 1874-1944) (notice BnF no FRBNF14977594) [consulté le 17 août 2016].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]