Annales historiques de la Révolution française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Annales (homonymie).
Annales historiques de la Révolution française  
Discipline histoire
Langue français
Publication
Maison d’édition Armand Colin / Dunod (France)
Fréquence trimestriel
Indexation
ISSN (papier) 0003-4436
ISSN (web) 1952-403X
OCLC 909781944
Liens

Les Annales historiques de la Révolution française sont une revue historique trimestrielle, fondée par Albert Mathiez en 1908. C'est aujourd'hui la seule publication scientifique régulière dans le monde à être entièrement consacrée à l'histoire de la Révolution française. Elle est éditée par les Éditions Armand Colin.

L'organe de la Société des études robespierristes[modifier | modifier le code]

La revue est publiée par la Société des études robespierristes, association fondée en 1907 par l'érudit Charles Vellay (1876-1953), qui en devient secrétaire-général. Regroupant des historiens français et étrangers spécialisés dans l'histoire de la Révolution française, cette association a été reconnue d'utilité publique par décret du . Son premier président fut l'historien Albert Mathiez. Ses successeurs sont : Georges Lefebvre, Albert Soboul, Ernest Labrousse, Jacques Godechot, Jean-René Suratteau, Jean-Paul Bertaud, Claude Mazauric, Michel Vovelle, Philippe Bourdin. Le président actuel est Michel Biard, professeur à l'Université de Rouen.

D'abord baptisée Annales révolutionnaires (1908-1923), la revue prend son nom définitif en , quand les Annales fusionnent avec la Revue historique de la Révolution française et de l'Empire, publication créée en 1909 par Charles Vellay après sa rupture avec Albert Mathiez et son départ de la Société.

Les Annales sont dirigées par Albert Mathiez de 1908 à 1932 (avec Gustave Laurent de 1924 à 1931) puis Georges Lefebvre de 1932 à 1940. Suspendue en 1940, leur publication reprend en 1946[1]. Après la mort de Georges Lefebvre, la revue est successivement dirigée par Albert Soboul (jusqu'en 1982), Jean-René Suratteau (jusqu'en 1986), Michel Vovelle, Jean-Paul Bertaud (1993-1999)[2], Philippe Bourdin (1999-2005), puis Michel Biard (2005-2011). Le directeur actuel est Hervé Leuwers.

Les Annales historiques de la Révolution française ont longtemps bénéficié du soutien de l'Institut d'histoire de la Révolution française, dont le directeur a dirigé le comité de rédaction jusqu'en 1994[2].

Désormais, la revue est éditée avec le concours de l'Institut des Sciences humaines et sociales du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), et celui du Centre National du Livre. Elle offre chaque année deux numéros spéciaux (thématiques), dont l'un est également édité en anglais sur la plateforme CAIRN international[3], et deux numéros composés d'articles divers. Les Annales historiques de la Révolution française publient :

Les AHRF se préoccupent également des origines et des développements ultérieurs de la Révolution (des années 1770 au début du XIXe siècle) et analyse la mémoire de l'événement et ses répercussions dans le monde contemporain.

Son siège est au 17, rue de la Sorbonne, dans le 5e arrondissement de Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Walter, Maximilien de Robespierre, Gallimard, 1989, p. 661-663.
  • Annales historiques de la Révolution française, n° spécial consacré à "Un siècle d'études révolutionnaires, 1907-2007", n° 353, 2008, lire en ligne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louise-Noëlle Malclès, Les sources du travail bibliographique, vol. 2, Librairie Droz, 1952, 954 pages, p. 216 (ISBN 2600047484).
  2. a et b François Bédarida, Maurice Aymard, Yves-Marie Bercé, Jean-François Sirinelli, L'Histoire et le métier d'historien en France 1945-1995, Éditions MSH, 1995, 437 pages, p. 138 (ISBN 2735106810).
  3. http://www.cairn-int.info/journal-annales-historiques-de-la-revolution-francaise.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]