Régence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régent.

Une régence est une période transitoire dans l'histoire d'une monarchie durant laquelle une personnalité pouvant éventuellement, mais pas nécessairement, appartenir à la famille royale, exerce le pouvoir au nom du monarque en titre, trop jeune, absent, incapable de gouverner par lui-même ou ne pouvant assumer ses fonctions de roi. L'équivalent républicain de la régence est l'intérim.

Sur les autres projets Wikimedia :

Exemples de régences[modifier | modifier le code]

Angleterre[modifier | modifier le code]

Bavière[modifier | modifier le code]

Belgique[modifier | modifier le code]

Bulgarie[modifier | modifier le code]

Byzance[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

  • 1643-1650 : régence du prince Dorgon, durant la minorité de son neveu l'empereur Shunzhi
  • 1661-1669 : durant la minorité de l'empereur Kangxi, la régence est exercée par un conseil, où l'autorité est usurpée par Oboi. L'empereur, encore adolescent, réalise en 1669 un coup d'État contre le régent.
  • 1861-1908 : différentes périodes de régence, officielles ou de fait, de l'impératrice douairière Cixi durant les minorités des empereurs Tongzhi et Guangxu, puis durant l'emprisonnement de ce dernier
  • 1908-1911 : l'empereur Puyi étant mineur, la régence est assurée par son père, le prince Zaifeng

Égypte[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Grèce[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste des régents de Grèce.

Huahine[modifier | modifier le code]

Hongrie[modifier | modifier le code]

  • 1920-1944 : la Hongrie est officiellement un Royaume, mais n'a pas de roi. Le pouvoir est assumé par l'amiral Miklós Horthy. En 1945-1946, la régence est assurée par un conseil formé de différentes personnalités politiques, durant les mois qui précèdent la proclamation de la République.

Irak[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Maroc[modifier | modifier le code]

Mexique[modifier | modifier le code]

Prusse[modifier | modifier le code]

Roumanie[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Russie[modifier | modifier le code]

Thaïlande[modifier | modifier le code]

  • 1935-1946 : après l'abdication de Rama VII, son neveu Rama VIII est désigné pour lui succéder. Le nouveau roi étant mineur et suivant sa scolarité en Suisse, le parlement instaure un conseil de régence, composé de trois membres de la famille royale.

Administration[modifier | modifier le code]

Aux Pays-Bas, la régence est un terme d'administration :

Dans leur colonie des Indes néerlandaises, une "régence", en néerlandais regentschap, était le territoire administré par un régent, mot par lequel les Hollandais traduisaient le javanais bupati.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Régences barbaresques désignent les régimes vassaux de l'empire ottoman établis à Tripoli, Tunis et Alger.

Art[modifier | modifier le code]

Le Style Régence est le nom donné au mobilier créé en France sous la Régence au début du XVIIIe siècle. Le mobilier régence préfigure le style Louis XV en introduisant un galbe soutenu notamment au niveau des pieds (de commode par exemple) tout en gardant l'aspect imposant et majestueux du style Louis XIV.

Le Regency style en Grande-Bretagne a fleuri au début du XIXe siècle. On le situe généralement entre 1795 et 1837, jusqu'à l'avènement de la reine Victoria. Son nom vient de la régence exercée entre 1811 et 1820 par le Prince de Galles, futur Georges IV, au nom de son père Georges III.

Voir (en anglais en attendant les traductions):

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lottin, Alain : Histoire des Provinces Françaises du Nord, tome 2, Westhoek Éditions des Beffrois 1989 ISBN 2-87789-004-X.
    Douxchamps, Cécile et José : Nos dynastes médiévaux, Wepion-Namur 1996 ISBN 29600078-1-6; ces auteurs donnent les dates de 1060-1065 pour la tutelle de Baudouin V.
  2. Duc de Castries : Philippe Ier in Rois et Reines de France Tallandier 1979 ISBN 2-235-00655-8; l'auteur indique que la reine n'exerça pas la régence.
  3. Calmette, Joseph, Les grands ducs de Bourgogne, Albin Michel, Paris, 1949
  4. Autrand, Françoise, Charles VI, Fayard, 2007. Durant les périodes de « folie » de Charles VI, il n'y a pas eu de régence. Le gouvernement est assuré par le Conseil royal.