Maréchal (armée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maréchal.

Maréchal du francique *marhskalk, issu du germanique commun *markhaz, lui-même issu du celtique "markh" (cheval), et du germanique *skalkaz « serviteur », littéralement : le serviteur chargé du soin des chevaux.

Ce terme a très tôt désigné des agents du pouvoir royal médiéval, notamment sous son aspect guerrier. Le maréchal, ou les maréchaux, avaient comme rôle de seconder le connétable dans ses fonctions, essentiellement la conduite de la guerre et la juridiction du point d'honneur.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Plusieurs grades de maréchaux ont existé dans l'histoire allemande. L'empire allemand connaissait le grade de Generalfeldmarschall ("maréchal général de camp"), qui fut utilisé par la République de Weimar et le Troisième Reich. Il s'agissait du grade le plus élevé de la hiérarchie militaire des armées de terre et de l'air jusqu'en 1941 quand Hermann Göring reçut le grade de Reichsmarschall ("Maréchal du Reich" - à ne pas confondre avec la dignité de Reichserzmaschall qui existait dans l’empire romain germanique). On désigne souvent en français le grade de Generalfeldmarschall par le germanisme feld-maréchal.

Le grade de "maréchal de la République démocratique allemande" (Marschall der Deutsche Demokratische Republik) était le plus élevé de l'armée populaire de la République démocratique allemande mais il ne fut jamais attribué.

Autriche[modifier | modifier le code]

Il existait dans l'archiduché d'Autriche une dignité de maréchal (Marschall), héréditaire dans la famille de Sturburg.

Le grade de "maréchal de camp" (feldmarschall) constituait le sommet de la hiérarchie militaire de l'empire autrichien, puis de l'Austro-hongrie.

Bolivie[modifier | modifier le code]

En Bolivie , le titre maréchal est une distinction militaire, et il n'a été accordé que quatre fois :

Brésil[modifier | modifier le code]

Il y a eu sept maréchaux durant l'empire du Brésil :

Le grade a ensuite été conféré pendant la république. Il y a eu 66 maréchaux; 63 dans l'armée et trois dans la Force aérienne. Cinq maréchaux ont été Présidents de la République des États-Unis du Brésil, notamment dans les années qui ont suivi la mise en place de la République en 1889 et aussi entre 1964 (coup d'État brésilien) et le rétablissement de la démocratie en 1985 :

Angleterre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Field Marshal (Royaume-Uni).

La dignité de Comte-maréchal d'Angleterre (earl marshal of England) est un des grands offices de la couronne. À l'origine, le lord maréchal secondait le lord grand connétable. Après l'effacement de celui-ci à la fin du Moyen Âge, le comte-maréchal demeura à la tête du College of Arms chargé de toutes les questions d'héraldique et de généalogie. Le titre est porté de façon héréditaire dans la famille Fitzalan-Howard, au duc de Norfolk, et assure à son porteur un siège à la chambre des lords.

Écosse[modifier | modifier le code]

Le rôle du maréchal d'Écosse (Marischal of Scotland) était à peu près similaire à celui du maréchal d'Angleterre, mais il ne conserva plus de rôle effectif à la fin du Moyen Âge. Le titre de lord maréchal puis de comte-maréchal porté de façon héréditaire dans le clan Keith fut réuni à la couronne après la révolte jacobite de 1715.

Égypte[modifier | modifier le code]

Field Marshal insignia

Empire romain germanique[modifier | modifier le code]

Il existait dans l'Empire un grand office d'archimaréchal (Erzmarschall) transmis de façon héréditaire avec le titre d'Electeur de Saxe. En plus de ce grand office on trouvait dans la maison de l'Empereur, une dignité de maréchal (Marschall) transmise de façon héréditaire dans la famille de Pappenheim.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Le titre de « maréchal » (Marshal) est porté par plusieurs agents du maintien de l'ordre américains. Les United States Marshals sont chargés d'appliquer les décisions des cours de justices fédérales, de convoyer les prisonniers et d'assurer la sécurité des tribunaux. Dans de nombreuses collectivités territoriales (villes ou comtés) les marshals sont les agents de police.

Finlande[modifier | modifier le code]

La dignité de « maréchal de Finlande » (Suomen marsalkka), comme le grade de « sous-maréchal » (sotamarsalkka) n'ont été attribués qu'à Carl Gustaf Emil Mannerheim, respectivement en 1942 et en 1933.

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maréchal de France.

On distingue parmi les différents maréchaux français :

La famille de Lévis-Mirepoix porte le titre de « maréchal de la Foi ». Il remonte à la croisade des Albigeois au XIIIe siècle. La fonction de maréchal, gérant les affaires militaires de l'armée croisée, fut conférée au seigneur Guy Ier de Lévis, qui la fit descendre à ses héritiers.

Italie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maréchal d'Italie.

Japon[modifier | modifier le code]

La désignation officielle est Gensui, rikugun-taishō (Maréchal-général).

Libye[modifier | modifier le code]

En septembre 2016, Khalifa Haftar est promu maréchal par la Chambre des représentants[1], mais sans que ça soit reconnu par le gouvernement internationalement reconnu.

Ordre de Saint-Jean de Jérusalem[modifier | modifier le code]

Dans l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, aujourd'hui connu sous le nom d'ordre souverain de Malte, la charge de « grand maréchal » allait au pilier de la Langue d'Auvergne. Il était chargé de toutes les questions militaires de l'Ordre et en était le troisième personnage, après le grand maître et le grand commandeur. Cet office fut supprimé à la Révolution lorsque la confiscation des biens de l'ordre aboutit à la suppression de facto de la Langue d'Auvergne.

Pérou[modifier | modifier le code]

Grand Maréchal du Pérou (Gran Mariscal del Peru), communément appelé maréchal du Pérou, est le plus haut rang dans l'armée péruvienne. Contrairement aux autres rangs, elle est conférée seulement à un agent qui a été victorieux à la guerre.

1823 - José Mariano de la Riva Agüero y Sánchez Boquete

1828 - Agustín Gamarra Messia

1834 - William Miller

1919 - Andrés Avelino Cáceres Dorregaray

1939 - Oscar R. Benavides Larrea

1946 - Eloy G. Ureta

1989 - Francisco Bolognesi Cervantes (posthume)

Pologne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maréchal de Pologne.

La dignité de « maréchal de Pologne » (Marszałek Polski) est l'un des plus grands honneurs militaires du pays. Elle n'a été accordée qu'à six reprises, dont en 1922 à Ferdinand Foch, déjà maréchal de France et Field Marshal britannique.

République centrafricaine[modifier | modifier le code]

Jean-Bedel Bossaka s'autopromeut maréchal le 19 mai 1974.

République démocratique du Congo[modifier | modifier le code]

Mobutu se fit proclamer en 1982 Maréchal-Président de son parti unique, le Mouvement populaire de la Révolution, lors de sa fondation.

Roumanie[modifier | modifier le code]

Maresal (maréchal) est le plus haut rang dans l'armée de la Roumanie, les Forces armées roumaines. Il est l'équivalent d'un maréchal dans d'autres pays.

Le rang de Maresal ne peut être accordé qu'à un général ou un amiral en temps de guerre pour mérites militaires exceptionnels, par le Président de la Roumanie et confirmé par le Conseil suprême de la Défense nationale.

Seules trois personnes (en dehors des rois de Roumanie) ont été élevées au rang Maresal à ce jour: Alexandru Averescu et Constantin Prezan pendant la Première Guerre mondiale et Ion Antonescu pendant la Seconde Guerre mondiale.

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Field Marshal (Royaume-Uni).

Dans l'armée de terre britannique, le grade de Field Marshal ("maréchal de campagne") correspond au grade le plus élevé de la hiérarchie militaire. Il est principalement décerné aux membres de la famille royale. On le désigne souvent en français par le germanisme feld-maréchal.

Dans la Royal Air Force, la plupart des grades d’Air Officers (officiers généraux de l'Air) sont composés à partir de Marshal. On distingue, en ordre hiérarchique croissant, le Air Vice Marshal, le Air Marshal, le Air Chief Marshal et le Marshal of the Royal Air Force ce dernier grade étant l'équivalent de field-marshal pour l'armée de terre ou Admiral of the fleet pour la Royal Navy.

Russie et Union soviétique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maréchal de l'Union soviétique.

Le grade de « maréchal général de camp » (генерал-фельдмаршал) fut créé en 1700 dans l'armée impériale russe sur le modèle de l'armée prussienne. Il fut aboli en 1917. Il est souvent décrit en français par le germanisme feld-maréchal.

Le grade de « maréchal de l'Union soviétique » (Маршал Советского Союза) fut créé en 1935 et constituait le sommet de la hiérarchie militaire.

En 1943 les grades de « maréchal d'arme » (Маршал рода войск) et de « maréchal en chef d'arme » (Главный Маршал рода войск) furent créés. Il s'agissait des deuxième et troisièmes grades de la hiérarchie militaire.

Turquie[modifier | modifier le code]

Seules deux personnes ont été élevées au rang Maréchal à ce jour: Mustafa Kemal Atatürk (le 21 septembre 1921) et Fevzi Çakmak (le 31 août 1922), pour leurs succès dans la Guerre d'indépendance turque.

Yémen[modifier | modifier le code]

Le président Abdrabbo Mansour Hadi est maréchal.

Yougoslavie[modifier | modifier le code]

Le grade de « maréchal de Yougoslavie » (Maršal Jugoslavije) était le grade le plus élevé de l'armée de la république populaire de Yougoslavie. Seul Josip Broz Tito fut promu à ce grade.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le général Haftar prend le contrôle du pétrole en Libye », sur Libération (consulté le 16 septembre 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Pour maréchal-ferrant (artisan dont le métier est de ferrer les chevaux), voir fer à cheval