Ptolémée Kéraunos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ptolémée Kéraunos
Illustration.
Statère d'or de Ptolémée Kéraunos
Titre
Roi de Macédoine
281279 av. J.-C.
Prédécesseur Lysimaque
Successeur Antigone II Gonatas
Biographie
Dynastie Lagides
Date de décès
Père Ptolémée Ier
Mère Eurydice
Fratrie Ptolémaïs
Lysandra
Ptolémée II Philadelphe
Argées
Arsinoé II Philadelphe
Philatéra
Conjoint Arsinoé II

Ptolémée Kéraunos (Πτολεμαίος Κεραυνός / Ptolemaíos Keraunós, dit « la Foudre », eu égard à son tempérament) est le fils de Ptolémée Ier et d'Eurydice, fille d'Antipater, ce qui fait de lui un Épigone, un héritier des Diadoques. Il est brièvement roi de Macédoine de 281 à 279 av. J.-C.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ptolémée Kéraunos quitte l'Égypte en 284 av. J.-C. En effet son père Lysimaque favorise son frère né de Bérénice (le futur Ptolémée II). Il s'installe d'abord en Macédoine auprès d'Agathoclès, le fils de Lysimaque qui est marié à sa sœur Lysandra. Or Lysimaque, convaincu par les intrigues de son épouse Arsinoé, elle-même fille de Ptolémée et de Bérénice, fait mettre à mort Agathoclès, l'héritier du trône, en 282. Craignant la haine de sa demi-sœur, Ptolémée Kéraunos se réfugie alors, avec Lysandra, auprès de Séleucos Ier et le pousse contre Lysimaque, qui est vaincu et tué à la bataille de Couroupédion (281).

En septembre 281, il fait assassiner Séleucos Ier, qui tentait de s'emparer de la Macédoine et dont l'armée vient de franchir l'Hellespont, puis se fait acclamer roi de Macédoine par l'armée. Il en profite pour épouser Arsinoé et faire aussitôt assassiner les enfants qu'elle avait eus de Lysimaque. Il s'allie avec Pyrrhus à qui il fournit 5 000 fantassins, 400 cavaliers, et vingt éléphants pour sa campagne en Grande-Grèce. Il parvient à repousser les assauts d'Antigone II Gonatas. Cependant en 279, dépourvu d'expérience dans la défense septentrionale de la Macédoine, il est sévèrement battu en tentant de repousser une invasion des Celtes (ou galates) menée par Bolgios durant la Grande Expédition. Blessé et capturé, il est exécuté par les vainqueurs.

Source antique[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]