Gordien III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gordien.
Gordien III
Empereur romain
Image illustrative de l'article Gordien III
Buste de Gordien III, musée de Pergame, Berlin. Provenant probablement de l'ancienne collection du cardinal Melchior de Polignac.
Règne
(~6 ans)
Période « Anarchie militaire »
Précédé par Maxime Pupien et Balbin
Suivi de Philippe l'Arabe
Biographie
Nom de naissance Marcus Antonius Gordianus
Naissance
Décès (19 ans)
Circesium (Mésopotamie)
Inhumation Mausolée de(s) Gordien (III)
Mère Antonia Gordiana
Épouse Furia Sabinia Tranquillina
Liste des empereurs romains

Gordien III (Marcus Antonius Gordianus Pius) ( - ) est empereur romain de 238 à 244, pendant la période dite de l'« Anarchie militaire ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille bourgeoise, il est le neveu de Gordien II et le petit-fils de Gordien Ier, tous deux empereurs en 238. Deux sénateurs, Maxime Pupien et Balbin, succèdent à ces derniers mais le peuple demande à ce que Gordien III leur soit adjoint, et ce dernier est fait César par les deux empereurs. Aussi, lorsque dans l'été 238, les prétoriens éliminent Pupien et Balbin, ils font reconnaître Gordien comme empereur. La date exacte de proclamation est l'objet de plusieurs propositions : 29 juillet, le 6 ou 7 juin comme seul Auguste pour Xavier Loriot[1], avant le 27 mai selon une inscription syrienne étudiée par M. Sartre.

Dans un premier temps, Gordien III règne sous la direction de sa parenté et de sénateurs proches. Puis en 241, il tombe sous la coupe de Timésithée dont il épouse la fille. De rang équestre et ancien gouverneur, Timésithée devint préfet du prétoire.

En Orient, le souverain sassanide Sapor Ier a conquis la Mésopotamie et s'attaque à la Syrie. Gordien mène l'expédition pour le contrer. En passant près du Danube, l'expédition rétablit l'ordre sur la frontière.

Il meurt au retour d'une expédition menée sur le territoire de l'empire perse, au bord de l'Euphrate. On a longtemps cru qu'il a été assassiné par son préfet du prétoire Philippe, qui lui succède. On estime aujourd'hui qu'il a été blessé au combat ou atteint par une maladie, et que Philippe, au contraire, prouve l'attachement qu'il lui voue en édifiant pour lui un vaste mausolée.

Encore aujourd'hui, il est possible de percevoir les conséquences du règne de l'empereur romain. Les premières cartes géographiques de l'ancien empire perse peuvent être vues dans le musée national de Turquie.

Noms successifs[modifier | modifier le code]

Gordien III
  • En 225, naît Marcus Antonius Gordianus
  • Février 238, il est fait César par Maxime Pupien et Balbin : Marcus Antonius Gordianus Caesar
  • Été 238, il accède à l'Empire : Imperator Crotus Marcus Antonius Gordianus Pius Felix Augustus
  • 244, titulature à sa mort : Imperator Caesar Marcus Antonius Gordianus Pius Felix Augustus, Pontifex Maximus, Tribuniciae Potestatis VII, Imperator VII, Consul II, Pater Patriae.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Loriot, Les Fasti Ostiense, 1974, pp. 297-312

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Sartre, Dies imperii de Gordien III (le) : une inscription inédite de Syrie. In: Syria. Tome 61 fascicule 1-2, 1984, pp. 49-61 Consultable sur Persée

Voir aussi[modifier | modifier le code]