Margrave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de margrave (de l'allemand Markgraf, qui se traduit littéralement par « comte de la marche ») était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l'empire carolingien, puis à certains princes du Saint-Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

Au Moyen Âge, un margrave était le gouverneur d’une marche carolingienne, c’est-à-dire d’une province frontalière. Comme les régions éloignées avaient tendance à avoir une grande importance pour les souverains qui en étaient éloignés et qu’elles étaient souvent très grandes, les margraves avaient des pouvoirs plus étendus que les nobles qui administraient des provinces plus centrales.

La plupart des marches, et donc des margraves, se trouvaient sur la frontière orientale de l’empire carolingien, et plus tard sur la bordure du Saint-Empire romain germanique (par ex. dans l'ouest sur l'Escaut, la marche de Valenciennes).

La marche d’Espagne constitue une exception. Elle était située à la frontière avec le monde musulman (Gothie) et correspondait à ce qui est aujourd’hui la Catalogne.

En Europe centrale, les margraviats les plus importants étaient la Marche de l’Est saxonne et la Marche de l’Est bavaroise (qui correspond à l’actuelle Basse-Autriche), qui en latin était appelé Marchia Orientalis, ce qui peut se traduire par la « région frontalière orientale ». Aux XIXe et XXe siècles, ce nom était parfois traduit en Ostmark, mais les documents médiévaux rédigés dans la langue vernaculaire ne mentionnent que le nom de Ostarrichi. À l’époque, l’Autriche était un poste avancé du Saint Empire, à la frontière avec les Hongrois et les Slaves. Au sud-est, la Styrie, aujourd’hui encore appelée Steiermark en allemand, était une autre marche importante.

Marggrabova est un exemple typique de ville des marches de l’est. Elle se trouvait en Prusse-Orientale et doit son nom au margrave Albert Ier de Brandebourg (aujourd’hui, cette ville est située en Pologne et a été rebaptisée Olecko).

Avec le temps, le titre de margrave est devenu héréditaire.

Parmi les œuvres de fiction, on trouve dans l'ouvrage de Jean Raspail « Sept cavaliers quittèrent la ville au crépuscule par la porte de l'Ouest qui n'était plus gardée » un margrave héréditaire, Son Altesse Sérénissime Welf III.

Le féminin margravine désigne l'épouse d'un margrave.

Voir aussi[modifier | modifier le code]