Khong tayiji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Khong tayiji (mongol : ᠬᠤᠨ
ᠲᠠᠶᠢᠵᠢ
, VPMC : qun tayiji, cyrillique : хун тайж, MNSKhun Taij), parfois écrit gong tayiji, ou traduit en chinois par hun taiji (chinois : 浑台吉 ; pinyin : hún táijí ; littéralement : « prince héritier ») est un titre des rois mongols. Il s'agissait au début d'un titre donné aux héritiers du grand Khan, réservé aux descendants de Gengis Khan. Ceux-ci n'étaient pas des héritiers de filiation, mais était élus par un Qurultay.

Le terme est probablement inspiré par le terme chinois chinois : 皇太子 ; pinyin : huáng tàizǐ ; littéralement : « prince héritier de l'empereur »[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres titres de noblesse mongols[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (zh) « 浑台吉 », baidu baike (consulté le 24 février 2015)