Roi de France et de Navarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de roi de France et de Navarre est un double titre royal que portèrent les rois de France et les rois de Navarre pendant deux siècles, à compter de Henri IV de France (qui était aussi Henri III de Navarre), jusqu'à la prise du titre de roi des Français par Louis XVI en 1789/1791[1], et à nouveau sous Louis XVIII et Charles X.

Historique[modifier | modifier le code]

Cinq rois capétiens de France ont été aussi rois de Navarre : Philippe IV de France (Philippe Ier de Navarre de 1284 à 1305), Louis X de France (Louis Ier de Navarre de 1305 à 1316), Jean Ier de France (Jean Ier de Navarre en 1316), Philippe V de France (Philippe II de Navarre de 1316 à 1322) et Charles IV de France (Charles Ier de Navarre de 1322 à 1328). Toutefois, après ces quarante-trois ans et demi de règne, Jeanne, sa fille, est écartée du trône de France en invoquant pour la première fois la Loi salique et conserve la Navarre (où les femmes avaient continuellement pu transmettre le droit à la couronne) qui redevient indépendante.

En 1589, quand le roi de Navarre Henri III hérite du trône de France sous le nom d'Henri IV, il choisit d'utiliser le titre de « roi de France et de Navarre » plutôt que « roi de France et roi de Navarre ».

Il s'agit surtout du titre puisque la Haute-Navarre fut conquise par l'Aragon, puis conservée et intégrée dans le royaume d'Espagne durant le règne de la reine Catherine de Navarre, à qui il ne resta plus que la Basse-Navarre.

Les armoiries d'Henri IV de France (qui fut d'abord Henri III de Navarre) et de ses descendants comportaient donc une partie liée au royaume de Navarre, reflétant ce titre. Par édit du , Louis XIII rattache le royaume de Navarre à la France, mais il continue d'utiliser le double titre, et ses successeurs continueront à le porter.

Ce rattachement s'avère irréversible : en 1790 la Navarre française est incorporée dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Quand le titre de Louis XVI devient roi des Français, l'ancien royaume est considéré comme territoire français à part entière.

Le titre de roi de France et de Navarre fut repris de 1814 à 1830 par Louis XVIII puis Charles X mais sans cependant restaurer le territoire navarrais. La monarchie de Juillet reprend le titre de « roi des Français ».

L'expression survit tout de même dans la culture française : même au XXIe siècle, « de France et de Navarre » est utilisé pour dire « strictement partout en France »[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Constitution de 1791, chapitre II, article 2
  2. De France et de Navarre — De partout.
  3. De France et de Navarre

Voir aussi[modifier | modifier le code]