Première circonscription de l'Essonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Première circonscription
de l’Essonne
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la circonscription.
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Essonne
Superficie 45,43 km2
Subdivisions
Cantons 4
Communes 6
Représentation
Député Francis Chouat
Législature XVe législature (2018-2022)
Autres informations
Population 130 373 hab. (2010)
Densité 2 870 hab./km2
Date de création 13 juillet 1966

La première circonscription de l’Essonne, aussi appelée circonscription d’Évry — Corbeil-Essonnes[1], est une circonscription électorale législative française, subdivision du département de l’Essonne dans la région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Occupation des sols.
Type d'occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 53,4 % 2 464,09
Espace urbain non construit 18,0 % 830,41
Espace rural 28,6 % 1 322,32
Source : Iaurif[2]

La première circonscription de l’Essonne est située au nord-est du département de l’Essonne. Son altitude varie entre trente-deux mètres à Évry et quatre-vingt-seize mètres à Courcouronnes. La commune la plus étendue est Corbeil-Essonnes avec 1 101 hectares, la plus petite est Courcouronnes avec 437 hectares. En 2006, la commune la plus peuplée était Évry avec 52 651 habitants contre seulement 4 859 habitants à Villabé.

Composition[modifier | modifier le code]

La première circonscription de l’Essonne est constituée de cinq communes :

Commune Code Insee Population Maire Nuance politique
Bondoufle 91 2 10 086 9 132 hab. Jean Hartz PR
Corbeil-Essonnes 91 2 96 174 51 049 hab. Bruno Piriou PC
Évry-Courcouronnes 91 2 97 228 68 090 hab. Stéphane Beaudet LR
Lisses 91 2 10 340 7 650 hab. Thierry Lafon DVD
Villabé 91 2 06 659 5 360 hab. Karl Dirat SE

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la Première circonscription de l’Essonne.
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2010
158 841213 106216 008116 712123 936129 233130 373
En 1986 intervint le redécoupage des circonscriptions législatives.
(Sources : base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[Note 1])
Histogramme de l’évolution démographique.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de la première circonscription de l’Essonne en 2008 en pourcentages[3].
HommesClasse d’âgeFemmes
7,3 
65 ans et plus
9,5 
61,7 
20 à 64 ans
61,2 
31,1 
0 à 19 ans
29,2 

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de la 1re circonscription de 1967 à 1986.

La première circonscription de l’Essonne a été créée par la loi organique no 66-501 du , elle comptait alors le canton de Brunoy, le canton de Corbeil-Nord (minoré des communes de Bondoufle, Courcouronnes, Écharcon, Évry, Lisses et Ris-Orangis, le canton de Montgeron dans leurs définitions de 1964 et les communes de Corbeil-Essonnes, Morsang-sur-Seine, Saint-Pierre-du-Perray et Saintry-sur-Seine[4]. Elle a été modifiée par la loi organique no 86-1197 du et comporte depuis le canton de Corbeil-Essonnes-Est, le canton de Corbeil-Essonnes-Ouest, le canton d'Évry-Nord et le canton d'Évry-Sud[5].

Représentation[modifier | modifier le code]

Députés de la première circonscription de l’Essonne[modifier | modifier le code]

Liste des députés successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1968 Roger Combrisson[6] PCF Résistant, déporté
Chef de district SNCF
Maire de Corbeil-Essonnes (1959 → 1992)
Conseiller général de Corbeil-Essonnes (1964 → 1976)
1968 1973 Jean-Claude Fortuit[7] UDR Ambassadeur de France
Conseiller général de Montgeron (1972 → 1976)
Vice-président de la Société de géographie
1973 1981 Roger Combrisson[8],[9],[10] PCF Résistant, déporté
Chef de district SNCF
Maire de Corbeil-Essonnes (1959 → 1992)Conseiller général de Corbeil-Essonnes (1964 → 1976)
1981 1986 Michel Berson[11] PS Cadre de banque
Maire de Crosne (1977 → 1998)
Député de l'Essonne (8e circ.) (1993 → 1997)
1986 1988 Indéterminable[Note 2]    
1988 mai 1991 Jacques Guyard[12] PS Historien
Maire d’Évry (1983 → 1999)
Nommé secrétaire d'État en mai 1991
mai 1991 avril 1992 Jean Albouy PS Adjoint au maire de Corbeil-Essonnes
Suppléant de Jacques Guyard, siège pendant ses fonctions gouvernementales
avril 1992 juin 2002[13] Jacques Guyard[14],[15] PS Historien
Maire d’Évry (1983 → 1999)
Secrétaire d'État (1991 → 1992)
Retrouve son mandat après la fin de ses fonctions gouvernementales
2002[16] mai 2012 Manuel Valls[17],[18],[19] PS Conseiller en communication
Maire d’Évry (2001 → 2012)
Nommé ministre en mai 2012
juillet 2012 février 2017[20] Carlos Da Silva PS[21] Professeur des écoles ( ? → 2012[22]) puis assistant parlementaire
Conseiller municipal de Corbeil-Essonnes
Conseiller général de Corbeil-Essonnes-Est (2008 → 2015)
Suppléant de Manuel Valls, siège pendant ses fonctions gouvernementales
janvier 2017[23] octobre 2018[24] Manuel Valls DVG Conseiller en communication
Maire d’Évry (2001 → 2012)
Ancien ministre (2012 → 2014), puis premier ministre (2014 → 2016)
Démissionnaire
novembre 2018[25] 2022[26]. Francis Chouat DVG Historien, syndicaliste enseignant[réf. nécessaire]
Président de la CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart (2016 → 2018)
Maire d’Évry (2012 → 2018)

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Circonscription regroupant en partie des banlieues populaires, et constituée d’un grand nombre de quartiers dits « défavorisés », comme Les Pyramides à Évry ou Les Tarterêts à Corbeil-Essonnes, la première circonscription de l’Essonne est une circonscription traditionnellement à gauche.

Ainsi, depuis le redécoupage de 1986, celle-ci s’est toujours imposée dans la circonscription, en cas de vague rose nationale (60 % en 1988 et 57 % en 1997), et plus difficilement en cas de vague bleue (50,19 % en 1993 et 52,97 % en 2002). Enfin, il faut noter la forte présence du Front national, qui atteint jusqu'à 19,28 % des voix en 1997, sans réussir toutefois à provoquer une triangulaire.

Manuel Valls, membre du Parti socialiste (PS), par ailleurs maire d'Évry depuis 2001, a été le député de la circonscription de 2002 à 2012 et de 2017 jusqu'à sa démission de , dans le cadre de sa candidature à la mairie de Barcelone[24]. Élu relativement difficilement en 2002 face à l'industriel Serge Dassault, maire Union pour un mouvement populaire (UMP) de Corbeil-Essonnes, dans un contexte national de défaite de la gauche, Manuel Valls a été réélu en avec plus de 60 % des suffrages, face à la candidate de droite Cristela de Oliveira. Il s'agit du meilleur score de la gauche en Essonne.

Seule la commune de Bondoufle semble avoir résisté à la vague rose locale. Les communes de Courcouronnes, de Lisses et surtout Corbeil-Essonnes, pourtant détenues par la droite, ont majoritairement accordé leurs suffrages au candidat socialiste, et ce dans un contexte national de victoire de la droite.

Les quatre cantons de la circonscription sont en 2009 à gauche : les cantons d'Évry-Nord et d'Évry-Sud sont détenus par le parti socialiste (dont le président du conseil général Michel Berson pour celui d’Évry-Nord), soulignant au passage l’hégémonie de ce parti sur la capitale essonnienne, tandis que celui de Corbeil-Essonnes-Ouest (canton qui comprend aussi la commune de Villabé) est représenté par le communiste Bruno Piriou, dans une commune de tradition ouvrière, longtemps fief du Parti communiste français, avant de devenir en 1995, celui de l'UMP Serge Dassault. Le canton de Corbeil-Essonnes-Est, pris à la droite en (le centre-ville plus les quartiers environnants) est détenu par le socialiste Carlos Da Silva.

À la suite de la démission de Manuel Valls le de son mandat de député[27], une élection législative partielle a lieu les 18 et pour élire un nouveau député[28]. Onze candidats se disputent le siège de député lors du 1er tour[29],[30],[31]. Le second tour voit la victoire de Francis Chouat (DVG, soutenu par LREM) par 59,1 % contre 40,9 % pour Farida Amrani (LFI) lors d'un scrutin marqué par une très forte abstention[25].

Élections législatives de 1967[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 5 et 12 mars 1967 de la 1e circonscription de l'Essonne[32]
Premier tour Second tour
Inscrits 75 454 75 437
Abstentions 10 822 14,34 % 11 094 14,71 %
Votants 64 632 85,66 % 64 343 85,29 %
Bulletins enregistrés 64 632 64 343
Bulletins blancs ou nuls 1 162 1,8 % 2 066 3,21 %
Suffrages exprimés 63 470 98,2 % 62 277 96,79 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Armand Cachat UDR 25 973 40,92 % 29 616 47,56 %
Roger Combrisson PCF 23 517 37,05 % 32 661 52,44 %
Robert Thévenet FGDS 8 160 12,86 %
M. Bonifay CD 5 820 9,17 %

Élections législatives de 1968[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 23 et 30 juin 1968 de la 1e circonscription de l'Essonne[33]
Premier tour Second tour
Inscrits 79 001 78 993
Abstentions 14 236 18,02 % 15 794 19,99 %
Votants 64 765 81,98 % 63 199 80,01 %
Bulletins enregistrés 64 765 63 199
Bulletins blancs ou nuls 692 1,07 % 1 984 3,14 %
Suffrages exprimés 64 073 98,93 % 61 215 96,86 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Roger Combrisson PCF 21 160 33,02 % 29 372 47,98 %
Jean-Claude Fortuit UDR 17 346 27,07 % 31 843 52,02 %
Armand Cachat RI 11 420 17,82 %
R. Girard FGDS 4 688 7,32 %
V. Fremaux PSU 3 725 5,81 %
Xavier Pidoux de La Maduère Modérés 3 585 5,6 %
B. Antoine Technique et démocratie 2 149 3,35 %

Élections législatives de 1973[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 4 et 11 mars 1973 de la 1e circonscription de l'Essonne[34]
Premier tour Second tour
Inscrits 100 391 100 264
Abstentions 17 011 16,94 % 16 122 16,08 %
Votants 83 380 83,06 % 84 142 83,92 %
Bulletins enregistrés 83 380 84 142
Bulletins blancs ou nuls 1 519 1,82 % 3 419 4,06 %
Suffrages exprimés 81 861 98,18 % 80 723 95,94 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Roger Combrisson PCF 27 679 33,81 % 42 225 52,31 %
Jean-Claude Fortuit UDR-URP 23 656 28,9 % 38 498 47,69 %
Jacques-Edmond Grangé Divers réformateurs 12 420 15,17 %
Yves Durand PS 7 952 9,71 %
C. Coussinet PSU 3 170 3,87 %
J. Rousson DVD 2 917 3,56 %
Inconnu EXD 2 367 2,89 %
Y. Thoraval LO 1 700 2,08 %

Élections législatives de 1978[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 12 et 18 mars 1978 de la 1e circonscription de l'Essonne[35]
Premier tour Second tour
Inscrits 124 922 24 248
Abstentions 21 009 16,82 % 18 566 76,57 %
Votants 103 913 83,18 % 5 682 23,43 %
Bulletins enregistrés 103 913 5 682
Bulletins blancs ou nuls 1 617 1,56 % −96 044 −1 690,32 %
Suffrages exprimés 102 296 98,44 % 101 726 1 790,32 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Roger Combrisson PCF 29 020 28,37 % 53 379 52,47 %
Serge Dassault UDF 25 838 25,26 % 48 347 47,53 %
Renée Espinasse PS-PRG 22 628 22,12 %
Jean-Claude Fortuit RPR 14 161 13,84 %
A. Alterio ECO 4 772 4,66 %
Inconnu EXG 2 108 2,06 %
Inconnu EXD 1 960 1,92 %
Inconnu Front Autogestionnaire 1 809 1,77 %

Élections législatives de 1981[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 14 et 21 juin 1981 de la 1e circonscription de l'Essonne[36]
Premier tour Second tour
Inscrits 130 648 130 621
Abstentions 41 905 32,07 % 35 629 27,28 %
Votants 88 743 67,93 % 94 992 72,72 %
Bulletins enregistrés 88 743 94 992
Bulletins blancs ou nuls 887 1 % 1 853 1,95 %
Suffrages exprimés 87 856 99 % 93 139 98,05 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Serge Dassault UDF-RPR 28 768 32,74 % 37 735 40,51 %
Michel Berson PS 28 477 32,41 % 55 404 59,49 %
Roger Combrisson PCF 22 255 25,33 %
Inconnu DVD 3 261 3,71 %
Inconnu ECO 2 527 2,88 %
Inconnu EXG 1 605 1,83 %
Inconnu FN 876 1 %
Inconnu RADSOC 85 0,1 %
Inconnu EXD 2 0 %

Élections législatives de 1988[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 5 et 12 juin 1988 de la 1e circonscription de l'Essonne[37]
Premier tour Second tour
Inscrits 52 354 52 338
Abstentions 19 943 38,09 % 18 232 34,84 %
Votants 32 411 61,91 % 34 106 65,16 %
Bulletins enregistrés 32 411 34 106
Bulletins blancs ou nuls 363 1,12 % 1 117 3,28 %
Suffrages exprimés 32 048 98,88 % 32 989 96,72 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Jacques Guyard PS 11 112 34,67 % 19 642 59,54 %
Jacques Gering RPR 8 594 26,82 % 13 347 40,46 %
Roger Combrisson PCF 7 037 21,96 %
Gerard Duquenne FN 3 601 11,24 %
Andree Deschamps EV 1 604 5 %
Suzanne Brillon POE 100 0,31 %

Élections législatives de 1993[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 12 et 21 mars 1993 de la 1e circonscription de l'Essonne[38]
Premier tour Second tour
Inscrits 58 155 58 150
Abstentions 19 396 33,35 % 18 924 32,54 %
Votants 38 759 66,65 % 39 226 67,46 %
Bulletins enregistrés 38 759 39 226
Bulletins blancs ou nuls 1 772 4,57 % 3 028 7,72 %
Suffrages exprimés 36 987 95,43 % 36 198 92,28 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Henry Marcille RPR 10 490 28,36 % 18 032 49,81 %
Jacques Guyard PS 7 429 20,09 % 18 166 50,19 %
Jacques Olivier FN 5 963 16,12 %
Marie-Anne Lesage PCF 4 642 12,55 %
Jean-Bernard Gramunt LV 3 536 9,56 %
Jacques Bouffard RDRP 935 2,53 %
Francis Dominguez DVD 779 2,11 %
M'Barek Fraoui DIV 751 2,03 %
Monique Aspe NERNA 675 1,82 %
Yves Thoraval LO 546 1,48 %
Marc Heber-Suffrin Majorité Présidentielle 441 1,19 %
Francois Vallot PT 315 0,85 %
Maryvonne Fichou GV 275 0,74 %
Simone Chaillet UI 210 0,57 %
Bruno Tissier ES 0 0 %

Élections législatives de 1997[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des et de la 1re circonscription de l'Essonne v · d · m )
Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Jacques Guyard  sortant   réélu  PS 10 429 28,09 21 620 57,03
François Zambrowski  UDF (PR) 7 802 21,01 16 289 42,97
Jacques Olivier  FN 7 159 19,28
Bruno Piriou  PCF 3 977 10,71
Jacques Picard  Les Verts 2 177 5,86
Maurice Riou  LDI (MPF) 1 344 3,62
Yves Thoraval  Extrême gauche (LO) 1 067 2,87
Joël Roret  Divers écologiste () 765 2,06
Armelle Brault  Divers gauche 529 1,42
Nadine Plisson  Divers écologiste 488 1,31
Michèle Fédérak  Extrême gauche (LCR) 472 1,27
Daniel Fievet  Divers écologiste (MÉI) 401 1,08
Colette Lacote  Extrême gauche (PT) 292 0,79
Hervé Martenot  Divers gauche (IR) 201 0,54
Christian Lauzin  Divers (PLN) 30 0,08
Rémi Kerdiles  Divers (PH) 0 0,00
Inscrits 60 223 100 60 214 100
Abstentions 21 542 35,77 19 617 32,58
Votants 38 681 64,23 40 597 67,42
Blancs et nuls 1 548 4,00 2 688 6,62
Exprimés 37 133 96,00 37 909 93,38
Source : Assemblée nationale

Élections législatives de 2002[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des et de la 1re circonscription de l'Essonne v · d · m )
Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Manuel Valls  élu  PS 13 192 36,34 18 177 52,97
Serge Dassault  UMP (UDF) 13 048 35,95 16 139 47,03
Gaëtan de Fresnoye  FN 4 064 11,20
Bruno Piriou  PCF 1 670 4,60
Jacques Picard  Les Verts 1 277 3,52
Yves Thoraval  LO 1 067 2,87
Rosalie Lamin  Pôle républicain 555 1,53
Francis Couvidat  LCR 540 1,49
Jacques Olivier  MNR 424 1,17
Josiane Giordano  Divers écologiste 319 0,88
Jacqueline Maksoud  MPF 206 0,57
Olivier Levoux  Divers écologiste (MÉI) 142 0,39
Christine Danquigny  Extrême gauche (PT) 124 0,39
Luc Constant  Divers (ND) 100 0,28
Luc Massart-Weit  Divers écologiste () 96 0,26
Henriette Desjardins  CPNT 83 0,23
Vuong-Tanh Nguyen  Extrême droite 75 0,21
Robert Condet  Divers gauche 70 0,19
Inscrits 60 348 100,00 60 340 100,00
Abstentions 23 438 38,84 25 020 41,47
Votants 36 910 61,16 35 320 58,53
Blancs et nuls 612 1,66 1 004 2,84
Exprimés 36 298 98,34 34 316 97,16
Source : Assemblée nationale

Élections législatives de 2007[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des et de la 1re circonscription de l'Essonne v · d · m )
Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Manuel Valls  sortant   réélu  PS 15 337 41,30 21 523 60,12
Cristela de Oliveira  UMP 11 790 31,75 14 279 39,88
Nathalie Boulay-Laurent  UDFMoDem 2 858 7,70
Huguette Fatna  FN 1 413 3,80
Mourad Saadi  Divers 1 181 3,18
Hervé Pérard  Les Verts 1 075 2,89
Frédéric Bourges  PCF 1 051 2,83
Francis Couvidat  Extrême gauche (LCR) 867 2,33
Bernard Beaudet  app. UMP 692 1,86
Bernadette Lamiscarre  Divers écologiste () 295 0,79
Jean Camonin  Extrême gauche (LO) 240 0,65
Christine Danquigny  Extrême gauche (PT) 115 0,31
Abou Nije  Divers 110 0,30
Simon Qûé Gomis  Divers 58 0,16
Christophe Tavernier  Divers écologiste 57 0,15
Guillaume Brossollet  Divers 0 0,00
Inscrits 67 565 100,00 67 362 100,00
Abstentions 29 904 44,26 30 691 45,56
Votants 37 661 55,74 36 671 54,44
Blancs et nuls 522 1,39 869 2,37
Exprimés 37 139 98,61 35 802 97,63
Source : Ministère de l'Intérieur

Élections législatives de 2012[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 1e circonscription de l'Essonne[39]
Premier tour Second tour
Inscrits 70 325 70 336
Abstentions 35 687 50,75 % 37 552 53,39 %
Votants 34 638 49,25 % 32 784 46,61 %
Bulletins enregistrés 34 638 32 784
Bulletins blancs ou nuls 567 1,64 % 1 444 4,4 %
Suffrages exprimés 34 071 98,36 % 31 340 95,6 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Manuel Valls PS 16 559 48,6 % 20 554 65,58 %
Cristela De Oliveira UMP 6 651 19,52 % 10 786 34,42 %
Jean-Pierre Bray FN 4 588 13,47 %
Ulysse Rabate FDG 2 648 7,77 %
Danielle Valero EELV 1 389 4,08 %
Jacques Gering MODEM 680 2 %
Marianne Srhir DLR 396 1,16 %
Mohamed Chabbi UR 270 0,79 %
Francis Couvidat NPA 233 0,68 %
Fadhel Mahbouli AEI 217 0,64 %
Jean Camonin LO 179 0,53 %
Arnaud Vivrel SP 105 0,31 %
Morvan Prevot PR 85 0,25 %
Christine Danquigny POI 71 0,21 %

Élections législatives de 2017[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives des et de la 1re circonscription de l'Essonne
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 71 177 100,00 71 177 100,00
Abstentions 42 628 59,89 45 153 63,44
Votants 28 549 40,11 26 024 36,56
% des votants % des votants
Bulletins blancs 672 2,35 1 923 7,39
Bulletins nuls 239 0,84 726 2,79
Suffrages exprimés 27 638 96,81 23 375 89,82
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Manuel Valls (député sortant)
Divers gauche
7 033 25,45 11 757 50,30
Farida Amrani
La France insoumise
4 868 17,61 11 618 49,70
Caroline Varin
Les Républicains (Union des démocrates et indépendants)
3 298 11,93
Danielle Oger
Front national
2 819 10,20
Alban Bakary
Mouvement Démocrate
2 165 7,83
Michel Nouaille
Parti communiste français (Europe Écologie Les Verts)
2 095 7,58
Jean-Luc Raymond
La République en marche diss.
1 904 6,89
Dieudonné
Divers
1 061 3,84
David Soullard
Debout la France
663 2,40
Jacques Borie
Écologiste (Mouvement 100 % - France écologie)
298 1,08
Sylvain Lacassagne
Parti pirate
289 1,05
Jean Camonin
Lutte ouvrière
234 0,85
François Bouvard
Union populaire républicaine
220 0,80
Saliou Diallo
La République en marche diss.
218 0,79
Gautier Albignac
Divers
113 0,41
Éric Berlingen
Union des démocrates musulmans français
102 0,37
Stéphane Legruel
Nouveau Parti anticapitaliste
100 0,36
Mohamed Lemgharraz
Divers
97 0,35
François Risacher
Parti ouvrier indépendant démocratique
56 0,20
Nathalie Jolly
Divers droite
4 0,01
Fadhel Mahbouli
Écologiste
1 0,00
Jacqueline Sabattier
Parti chrétien-démocrate
0 0,00
Source : Ministère de l'Intérieur - Première circonscription de l'Essonne

Élections partielles de 2018[modifier | modifier le code]

Le , Manuel Valls annonce sa démission de son mandat de député dans le cadre de sa candidature à la mairie de Barcelone[27]. Il démissionne le 3 octobre suivant, ce qui conduit à l’organisation d’une élection législative partielle les 18 et . Onze candidats se disputent le siège de député lors du 1er tour[40],[30],[31]. Francis Chouat, maire d'Evry et candidat sans étiquette proche du centre, soutenu par La République en marche et des dissidents Les Républicains, se qualifie au second tour face à Farida Amrani, conseillère municipale et candidate de La France insoumise. Génération.s appelle à voter en faveur de cette dernière, tout comme le candidat communiste, Michel Nouaille et le Nouveau Parti anticapitaliste[41],[42]. Eva Sas (EÉLV) refuse de choisir entre les deux candidats, tandis que des élus d'EÉLV, comme Esther Benbassa ou Éric Piolle, soutiennent la candidate FI[43],[44]. Le candidat RN, Grégory Saillol, ne donne pas de consigne de vote[45].

Résultats[46]
Candidat Parti Premier tour[47] Second tour
Voix % +/- 2017 Voix % +/- 2017
Francis Chouat LREM[48] 3 789 29,99 Nv 6 570 59,10 Nv
Farida Amrani LFI-MRC 2 251 17,82 en augmentation 0,21 4 546 40,90 en diminution 8,80
Grégory Saillol RN 1 733 13,72 en augmentation 3,52
Éva Sas EÉLV-PS 1 330 10,53 Nv
Jean-François Bayle LR 1 290 10,21 en diminution 1,72
Michel Nouaille PCF-G·s 1 065 8,43 en augmentation 0,85
Mikaël Matingou DVG 577 4,57 Nv
Yavar Siyahkalroudi UPR 180 1,42 en augmentation 0,62
Rémy Courtaux DIV 166 1,31 Nv
Jean Camonin LO 155 1,23 en augmentation 0,38
Michèle Fédérak NPA 98 0,78 en augmentation 0,42
Inscrits 72 227 100,00   72 227 100,00  
Abstentions 59 160 81,91 59 908 82,94
Votants 13 067 18,09 12 319 17,06
Blancs 295 2,26 739 6,00
Nuls 138 1,06 464 3,77
Exprimés 12 634 96.69 11 116 90,23

Élections législatives de 2022[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2022 vont avoir lieu les dimanches 12 et .

Résultats des élections législatives des et de la 1re circonscription de l'Essonne[49]
Premier tour

Second tour

Nombre % des inscrits Nombre % des inscrits
Inscrits 73 470 100 73 488 100
Abstentions 45 358 61,74 45 705 62,19
Votants 28 112 38,26 27 783 37,81
% des votants % des votants
Bulletins blancs 579 2,06 1378 4,96
Bulletins nuls 291 1,04 548 1,97
Suffrages exprimés 27 242 96,91 25 857 93,07
Candidat
Étiquette politique (partis et alliances)
Voix % des exprimés Voix % des exprimés
Farida Amrani
Nouvelle Union populaire écologique et sociale
10 657 39,12 15 471 59,83
  Medhy Zeghouf
Ensemble
6 139 22,54 10 386 40,17
Thiebauld Vega
Rassemblement national
3 990 14,65
Samira Ketfi
Les Républicains
2 701 9,91
Joseph Saikaly
Reconquête
1 044 3,83
Rafik Garnit
Divers gauche
948 3,48
Jean Camonin
Lutte ouvrière
436 1,60
Antoine De Scorraille
Parti animaliste
411 1,51
  Géraldine Bailleul
Parti pirate
276 1,01
Eric Berlingen
Union des démocrates musulmans français
236 0,87
Christine Danquigny
Parti ouvrier indépendant démocratique
220 0,81
Jean-François Ricois
Sans étiquette
184 0,68

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chiffres obtenus par addition des données municipales.
  2. Entre 1986 et 1988, le scrutin proportionnel plurinominal était organisé sur une unique circonscription départementale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Découpage électoral du département sur le site de la préfecture de l'Essonne. Consulté le 03/06/2009.
  2. Fiche multicommunale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 22/11/2010.
  3. Données démographiques de circonscription sur le site de l'Insee. Consulté le 07/06/2012.
  4. Texte de la loi organique du 12 juillet 1966 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 03/06/2009.
  5. Texte de la loi organique du 24 novembre 1986 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 03/06/2009.
  6. Fiche de député Roger Combrisson pour la IIIe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  7. Fiche du député Jean-Claude Fortuit pour la IVe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  8. Fiche du député Roger Combrisson pour la Ve législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  9. Fiche du député Roger Combrisson pour la VIe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  10. Agnès Vives, « L'ancien maire Roger Combrisson est mort », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Fiche du député Michel Berson pour la VIIe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  12. Fiche du député Jacques Guyard pour la IXe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  13. Sébastien Ramnoux, « Les adieux politiques de Jacques Guyard », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. Fiche du député Jacques Guyard pour la Xe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  15. Fiche du député Jacques Guyard pour la XIe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  16. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 03/06/2009.
  17. Fiche du député Manuel Valls pour la XIIe égislature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  18. Fiche du député Manuel Valls pour la XIIIe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 24/04/2010.
  19. Fiche de Manuel Valls pour la XIVe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale. Consulté le 28/06/2012.
  20. Sébastien Morelli, « Carlos Da Silva, suppléant et désormais assistant parlementaire de Manuel Valls », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Redevenu simple député de la 1re circonscription de l’Essonne (Évry - Corbeil-Essonnes) après avoir démissionné de son poste de Premier ministre, Manuel Valls a dû se reconstituer une équipe d’assistants parlementaires pour les quatre mois qui restent avant les prochaines élections législatives ».
  21. « Essonne : Carlos Da Silva réélu patron du PS », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Pourquoi Carlos Da Silva a quitté la mairie », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. J.H, « Manuel Valls retrouve son siège de député », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. a et b Cécile Chevallier, Sébastien Morelli, Florian Garcia, « Valls à Barcelone, des élections d’ici trois mois en Essonne : Le député de la 1re circonscription de l’Essonne a officialisé, ce mardi, sa candidature et annoncé qu’il démissionnera de tous ses mandats en France », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. a et b Florian Garcia (avec Sébastien Morelli et Nicolas Goinard)), « Francis Chouat, l’éternel successeur de Manuel Valls : Le maire d’Evry a battu la candidate de la France Insoumise, Farida Amrani, ce dimanche, lors du deuxième tour de l’élection législative partielle de la 1re circonscription de l’Essonne », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. Sébastien Morelli, « Législatives 2022 : l’ancien maire d’Evry Francis Chouat ne se représentera pas : Le député apparenté LREM de la première circonscription avait succédé à Manuel Valls en novembre 2018. Agé de 73 ans, il continuera à exercer ses mandats de conseiller municipal d’Evry-Courcouronnes et de conseiller communautaire à Grand Paris Sud », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. a et b Vincent Michelon, « Manuel Valls démissionne de son mandat de député : "Je veux être le prochain maire de Barcelone" : Manuel Valls a confirmé mardi soir sa candidature aux élections municipales à Barcelone en mai 2019. L'ancien Premier ministre, qui va démissionner de son mandat de député de l'Essonne, constitue un cas inédit », LCI,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. Décret n° 2018-844 du 5 octobre 2018 portant convocation des électeurs pour l'élection d'un député à l'Assemblée nationale (1re circonscription de l'Essonne), sur Légifrance.
  29. « Arrêté préfectoral du 31 octobre 2018 modifiant la liste des candidats et de leurs remplaçants pour le 1er tour de scrution à l'élection d'un député à l'Assemblée nationale (1re circonscription de l'Essonne) les 18 et 25 octobre 2018 » [PDF], Préfecture de l'Essonne (consulté le ).
  30. a et b Sylvia Zappi, « Législative partielle de l’Essonne : duel tendu pour la succession de Manuel Valls : La candidate de La France insoumise, Farida Amrani, veut sa revanche après avoir raté l’élection de 139 voix en juin 2017 », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ) « A l’occasion de la législative partielle organisée après la démission de l’ancien premier ministre et dont le premier tour aura lieu le 18 novembre, Francis Chouat, son bras droit de toujours, part à la bataille dans un « tout sauf Mélenchon » assumé face à la candidate « insoumise » Farida Amrani. Soutenu par le mouvement macroniste, La République en marche (LRM), le maire d’Evry met en scène son duel avec la conseillère d’opposition ».
  31. a et b Sébastien Morelli, « Essonne : onze candidats à la succession de Valls devant les électeurs ce dimanche : Dimanche, les bureaux de vote de Bondoufle, Corbeil-Essonnes, Courcouronnes, Evry, Lisses, Villabé seront ouverts de 8 heures à 20 heures pour le 1er tour de la législative partielle », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  32. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 05/03/1967 par circonscription, cdsp_legi1967t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  33. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 23/06/1968 par circonscription, cdsp_legi1968t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  34. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 11/03/1973 par circonscription, cdsp_legi1973t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  35. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 12/03/1978 par circonscription, cdsp_legi1978t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  36. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 14/06/1981 par circonscription, cdsp_legi1981t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  37. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 05/06/1988 par circonscription, cdsp_legi1988t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  38. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 21/03/1993 par circonscription, cdsp_legi1993t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  39. Résultats des élections législatives françaises premier tour du 10/06/2012 par circonscription, cdsp_legi2012t1_circ.xls [fichier informatique], Banque de Données Socio-Politiques, Grenoble [producteur], Centre de Données Socio-politiques [diffuseur], février 2009.
  40. « Arrêté préfectoral du 31 octobre 2018 modifiant la liste des candidats et de leurs remplaçants pour le 1er tour de scrution à l'élection d'un député à l'Assemblée nationale (1re circonscription de l'Essonne) les 18 et 25 octobre 2018 » [PDF], Préfecture de l'Essonne (consulté le ).
  41. « Benoît Hamon on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. « Olivier Besancenot on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  43. « Esther Benbassa on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  44. « Farida Amrani on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  45. « gregory saillol on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  46. Élection législative partielle - 1re circonscription, sur Préfecture de l'Essonne.
  47. Résultats des élections partielles du 18 novembre 2018 dans la 1re circonscription de l'Essonne
  48. « La course à la première circonscription est lancée », Essonne Info | Site d'actualité et d'information en Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le )
  49. Ministère de l'Intérieur, « Résultat 1re circonscription de l'Essonne »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]