André Gerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Gerin
Illustration.
Fonctions
Député de la 14e circonscription du Rhône

(19 ans, 2 mois et 15 jours)
Groupe politique Communiste
Prédécesseur Marie-Josèphe Sublet
Successeur Yves Blein
Maire de Vénissieux

(23 ans, 8 mois et 9 jours)
Prédécesseur Marcel Houël
Successeur Michèle Picard
Conseiller général du Rhône

(8 ans)
Circonscription canton de Vénissieux-Nord
Prédécesseur Marcel Houël
Successeur Christian Falconnet
Biographie
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Vienne
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Dessinateur industriel

André Gerin, né le à Vienne (Isère), est un homme politique communiste français. Il fut maire de Vénissieux de 1985 à 2009 et député de la 14e circonscription du Rhône de 1993 à 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

André Gerin est le troisième enfant d'une famille ouvrière. Après avoir passé un CAP de fraiseur, il est embauché comme ouvrier spécialisé (OS) chez Berliet à 17 ans, en 1963[1]. L'année suivante, il se marie, et sera père de deux enfants. En 1968, il s'installe aux Minguettes et en 1969 devient dessinateur industriel[2].

En 1964, il adhère au Parti communiste français et à la CGT[2].

Le , il est élu conseiller municipal de Vénissieux, puis conseiller régional l'année suivante.

En 1979, il est élu membre du Comité central du PCF. En , il devient maire de Vénissieux, succédant à Marcel Houël. La même année (), il est élu conseiller général.

Depuis 1993, il est député de la 14e circonscription du Rhône regroupant les communes de Vénissieux, Saint-Fons, Corbas, Feyzin et Solaize. Le , il est élu 5e vice-président, à la sécurité et la tranquillité publique, à la Communauté urbaine de Lyon. Il devient 3e vice-président de la Communauté urbaine de Lyon ; en , il démissionne de son mandat[3].

Il est réélu député le [4], pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la circonscription du Rhône (14e). Il fait partie du groupe de la gauche démocrate et républicaine.

Le , il annonce sa décision de quitter sa fonction de maire le suivant, au profit de son adjointe Michèle Picard[5].

Le , une soixantaine de députés signent sa demande de création d'une commission parlementaire sur le port du voile intégral (burqa ou niqab) en public[6],[7].

En , il déclare sur son site que « Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France. C’est un mensonge entretenu depuis 30 ans. Oui, c’est une chance pour le capitalisme financier, pour diviser, exploiter, exclure, ghettoïser (…) Aujourd’hui, limiter y compris l’immigration régulière devient vital, face à une situation explosive dans des centaines de villes populaires. C’est la seule manière d’endiguer le FN. », ce qui lui vaut de vives critiques, notamment des responsables de son camp politique[8][pertinence contestée]

Il n’est pas favorable au projet de mariage homosexuel, déclarant en 2012 : « Le système est aujourd’hui en fracture avec le peuple de France. On a tendance à plus s’occuper du sociétal que du social. Il ne faudrait pas que le mariage homosexuel soit l’arbre qui cache la forêt »[9].

Il ne se représente pas aux élections législatives de 2012[10].

Liste des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Mandats[modifier | modifier le code]

  •  : membre du conseil municipal de Vénissieux (Rhône)
  •  : membre du conseil municipal de Vénissieux
  •  : maire de Vénissieux
  •  : membre du Conseil général du Rhône
  •  : membre du Conseil général du Rhône
  •  : maire de Vénissieux
  •  : député du Rhône
  •  : maire de Vénissieux
  •  : député du Rhône
  •  : député du Rhône
  • – 2012 : député du Rhône
  •  : maire de Vénissieux , réélu avec 52,61 % des voix au premier tour.

Mandats intercommunaux[modifier | modifier le code]

  • Membre de la communauté urbaine du Grand-Lyon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de M. André Gerin », sur lesbiographies.com, .
  2. a et b Hervé Pupier, « André Gerin, député de Vénissieux, coco tendance rétro », Le Progrès,‎ (lire en ligne).
  3. « André Gerin », sur assemblee-nationale.fr.
  4. Olivier Charles, « André Gerin », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  5. « Michèle Picard dans les pas d'André Gérin », L'Humanité, 30 avril 2009.
  6. Ségolène Gros de Larquier, « Le “combat républicain” d'André Gerin (PC) », Le Point, 19 juin 2009.
  7. Chloé Leprince, « Burka, un vieux débat relancé », Rue89, 18 juin 2009.
  8. « Polémique. André Gerin : « Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France » », Le Progrès, (consulté le )
  9. Xavier Merlin, « Bernard Poignant : ce proche de François Hollande n’est pas favorable au mariage gay », sur fr.novopress.info,
  10. « 2012: André Gerin retire sa candidature », sur l'Humanité, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]