Georges Gosnat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gosnat.
Georges Gosnat
Illustration.
Fonctions
Sous-secrétaire d'État à l'Armement

(5 mois et 4 jours)
Président du Conseil Georges Bidault
Gouvernement Bidault I
Député de la Charente-Maritime

(13 ans, 1 mois et 17 jours)
Élection 21 octobre 1945
Réélection 2 juin 1946
10 novembre 1946
17 juin 1951
2 janvier 1956
Législature Ire Constituante
IIe Constituante
Ire, IIe, IIIe (Quatrième République)
Groupe politique Communiste
Député de Paris
Élu dans la 50e circonscription de la Seine (Ivry-Vitry)

(2 ans, 8 mois et 21 jours)
Législature IIe (Cinquième République)
Groupe politique Communiste
Prédécesseur Maurice Thorez
Député du Val-de-Marne
Élu dans la 3e circonscription

(15 ans, 2 mois et 17 jours)
Élection 5 mars 1967
Réélection 23 juin 1968
4 mars 1973
19 mars 1978
14 juin 1981
Législature IIIe, IVe, Ve, VIe, VIIe (Cinquième République)
Groupe politique Communiste
Successeur Paul Mercieca
Biographie
Nom de naissance Georges Raoul Gosnat[1]
Date de naissance
Lieu de naissance Bourges (Cher)
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Père Venise Gosnat
Mère Alice Morand
Conjoint Georgette Alleaume
Denise Bastide
Marie Lambert
Enfants Raymonde Gosnat
André Gosnat
Pierre Gosnat

Georges Gosnat, né le à Bourges (Cher) et mort le à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), est un homme politique français.

Membre du Parti communiste français, il fut sous-secrétaire d'État à l'Armement et successivement député de la Charente-Maritime, de Paris et du Val-de-Marne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Gosnat[2] est le fils de Venise Gosnat (1887-1970), forgeron aux établissements militaires de Bourges puis concierge aux HBM à Ivry-sur-Seine, figure historique du PCF, ancien combattant de 1914-1918, résistant et maire-adjoint d’Ivry-sur-Seine de 1935 à 1965[3],[4],[5], et d'Alice Morand (1892-1970).

Il passe les neuf premières années de sa vie à Bourges, sa ville natale puis vint habiter Ivry-sur-Seine avec ses parents[6].

Dans les années 1930, il adhère aux Jeunesses communistes. Il fait ses études à l’École supérieure de commerce de Paris.

Avec l’accord de Maurice Thorez, Georges Gosnat demande lors de son service militaire au 172e régiment d'infanterie, à suivre le peloton : il devient ainsi l’un des premiers jeunes communistes accédant au poste d’officier d’infanterie. En 1937, il est nommé secrétaire général de la compagnie maritime France-Navigation qui doit ravitailler en armes soviétiques la république espagnole lors de la guerre d'Espagne. Ses activités l'amènent d'ailleurs à séjourner en URSS en août 1938.

Mobilisé en septembre 1939 comme lieutenant, il est fait prisonnier par les Allemands en mai 1940 en Belgique et interné dans un camp d’officiers à Nienburg. Après plusieurs tentatives d’évasion, il est transféré au camp disciplinaire de Lübeck d’où il sera libéré par l’Armée rouge en 1945.

Après la Libération, il est nommé trésorier des affaires domestiques du PCF en novembre 1947 puis devient membre du comité central en 1954.

Lors des élections du 21 octobre 1945, Georges Gosnat est élu député de la Charente-Maritime à la première Assemblée nationale Constituante où sa liste communiste recueille 35 290 voix sur 171 624 suffrages exprimés. Il est réélu à la seconde Assemblée constituante le 2 juin 1946, la liste communiste, précédée par la liste socialiste, obtenant 42 341 voix sur 194 651 suffrages exprimés. Pendant la IVe République, il est successivement réélu député de la Charente-Maritime en novembre 1946, 1951 et 1956. Durant son mandat au palais Bourbon, il siège dans plusieurs commissions : moyens de communication et PTT ; défense nationale ; territoires d'outre-mer ; marine marchande et pêches ; finances ; presse. Il est en outre élu représentant de l'Assemblée nationale au sein de la commission de contrôle de la circulation monétaire le 28 février 1956.

De juin à novembre 1946, il fait une brève carrière ministérielle en devenant sous-secrétaire d'État à l’Armement auprès du ministre de l'Armement Charles Tillon dans le premier gouvernement Bidault.

Le 12 juillet 1964, il succède à Maurice Thorez à la mort de celui-ci en devenant député de Paris dans la 50e circonscription de la Seine (Ivry-Vitry) jusqu'en avril 1967. Le 5 mars 1967, il est élu député de la 3e circonscription du Val-de-Marne, puis est réélu jusqu'à sa mort le 22 mai 1982.

Georges Gosnat est inhumé au cimetière communal Monmousseau d'Ivry-sur-Seine[7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Georges Gosnat se marie en premières noces le 24 décembre 1935 à Ivry-sur-Seine avec Georgette Alleaume (née en 1913), sténo-dactylographe, résistante, arrêtée en 1942, déportée à Ravensbrück et libérée en 1945[8] ; de ce mariage naîtra une fille :

  • Raymonde Gosnat (née en 1936).

Il partage ensuite la vie de Denise Bastide, députée communiste de la Loire, avec qui il a deux enfants :

  • André Gosnat ;
  • Pierre Gosnat, homme politique, député de 2007 à 2012 et maire d'Ivry-sur-Seine de 1998 à 2015.

Il se marie en secondes noces le 30 juillet 1970 à Ivry-sur-Seine avec Marie Lambert, députée communiste du Finistère.

Mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Fonction ministérielle[modifier | modifier le code]

Fonction Gouvernement Période
Sous-secrétaire d'État à l'Armement auprès de Charles Tillon, ministre de l'Armement Bidault I du 24 juin au 28 novembre 1946

Mandats parlementaires[modifier | modifier le code]

  • 21 octobre 1945 - 10 juin 1946 : Député de la Charente-Maritime
  • 2 juin - 27 novembre 1946 : Député de la Charente-Maritime (réélu)
  • 10 novembre 1946 - 4 juillet 1951 : Député de la Charente-Maritime (réélu)
  • 17 juin 1951 - 1er décembre 1955 : Député de la Charente-Maritime (réélu)
  • 2 janvier 1956 - 8 décembre 1958 : Député de la Charente-Maritime (réélu)
  • 12 juillet 1964 - 2 avril 1967 : Député de Paris, élu dans la 50e circonscription de la Seine (Ivry-Vitry)
  • 5 mars 1967 - 30 mai 1968 : Député de la 3e circonscription du Val-de-Marne
  • 23 juin 1968 - 1er avril 1973 : Député de la 3e circonscription du Val-de-Marne (réélu)
  • 4 mars 1973 - 2 avril 1978 : Député de la 3e circonscription du Val-de-Marne (réélu)
  • 19 mars 1978 - 22 mai 1981 : Député de la 3e circonscription du Val-de-Marne (réélu)
  • 14 juin 1981 - 22 mai 1982 : Député de la 3e circonscription du Val-de-Marne (réélu)

Hommage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Assemblée Nationale, « Georges, Raoul Gosnat - Base de données des députés français depuis 1789 - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 1er février 2018)
  2. « Généalogie de Georges Raoul GOSNAT », sur Geneanet (consulté le 31 janvier 2018).
  3. Voir sur ivry94.fr
  4. « GOSNAT Venise, Ernest, Hidol - Maitron », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr (consulté le 3 février 2018)
  5. Olivier Bertrand, « Trois vies dédiées à Ivry-la-rouge. L'histoire des Gosnat raconte celle du PCF en banlieue. », Libération,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Voir sur ivry94.fr
  7. Voir sur bertrandbeyern.fr
  8. Voir sur afmd.asso.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]