Gaby Charroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charroux.

Gaby Charroux
Illustration.
Fonctions
Président du Pays de Martigues
En fonction depuis le
(3 ans, 7 mois et 23 jours)
Prédécesseur Fonction créée
Maire de Martigues
En fonction depuis le
(10 ans, 2 mois et 26 jours)
Réélection
Prédécesseur Paul Lombard (PCF)
Député de la 13e circonscription des Bouches-du-Rhône

(5 ans)
Élection 20 juin 2012
Législature XIVe
Groupe politique GDR
Prédécesseur Michel Vaxès (PCF)
Successeur Pierre Dharréville (PCF)
Biographie
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Alger (Algérie)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Instituteur

Gaby Charroux, né le à Alger (Algérie), est un homme politique français, membre du Parti communiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enseignant de formation, il est Directeur du Centre d'Information et d'Orientation (CIO) de Martigues de 1972 à 2002.

C'est en 1989, que Gaby Charroux est sollicité par le maire de la Ville de l'époque, Paul Lombard, pour intégrer l'équipe municipale. Après avoir occupé plusieurs délégations durant 2 mandats, dont celle à la Jeunesse, il devient premier adjoint à l'occasion des élections municipales de 2008 puis maire de la ville de Martigues le 29 mai 2009, suite à la démission de Paul Lombard.

Parallèlement, il est élu lors des élections cantonales de 2008[1], Conseiller général pour le canton Martigues-Est où il intègrera la majorité de l'Assemblée délibérante du Conseil Général des Bouches du Rhône dirigé alors par Jean-Noël Guérini. Durant son mandat, il siègera à la Commission Permanente et portera la délégation aux Personnes handicapées jusqu'à sa démission en 2012 en raison du cumul avec son mandat de député.

En effet, candidat aux élections législatives de 2012 sous l'étiquette Front de gauche dans la 13e circonscription des Bouches-du-Rhône, il arrive en tête à l'issue du premier tour avec 27,4 % des suffrages exprimés, contre 21,7 % pour Béatrix Espallardo (FN) et 24,8 % pour René Raimondi (PS). Ce dernier se désiste en sa faveur et Gaby Charroux est élu député au second tour, avec 60,3 % des suffrages exprimés[2].

En 2013, il démissionne de son poste de président de la Communauté d'Agglomération du Pays de Martigues, au profit du 1er vice-président Henri Cambessedes, afin de se consacrer à ses mandats de député et de maire[3].

Aux élections municipales de 2014, il conduit une liste d'alliance FG-PS-EELV, « Martigues de toutes nos forces », qui obtient une nette victoire avec 49,9 % des suffrages exprimés au premier tour, puis 58,5 % au second tour. Il est réélu maire de Martigues le 4 avril 2014.

Dans le cadre de la mise en place de la Métropole Aix-Marseille-Provence en janvier 2016, il est candidat déclaré à la présidence du futur EPCI face à Jean-Claude Gaudin. À cette occasion, il publie Métropole, un autre chemin[4] afin de décliner un ensemble de propositions politiques alternatives pour la Métropole.

Suite à l'intégration le 1er janvier 2016 de la Communauté d'Agglomération du Pays de Martigues au sein de la Métropole Aix Marseille Provence, celle-ci devient le Conseil de Territoire du Pays de Martigues pour lequel Gaby Charroux est élu Président le 26 mars 2016[5]. Il est, de droit, vice-président du Conseil de Métropole.

Il ne se représente pas aux élections législatives de 2017, souhaitant se consacrer à la commune de Martigues. Le candidat PCF Pierre Dharréville est élu à sa succession avec 62 % des voix[6].

Le 13 décembre 2018, Gaby Charroux annonce lors d'un Webchat[7] avec la population, sa volonté d'être tête de liste lors des élections municipales de 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections cantonales 2008 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Cantonales/elecresult__cantonales_2008 (consulté le 7 août 2019)
  2. Résultats des élections législatives 2012, site du ministère de l'Intérieur
  3. « Gaby Charroux, démissionne de la présidence de la Communauté d'agglomération du Pays de Martigues », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 7 août 2019)
  4. Katia Salamé-Hardy, « Métropole, un autre chemin », sur Revue Politique et Parlementaire, (consulté le 7 août 2019)
  5. « PdM: Organisation », sur www.paysdemartigues.fr (consulté le 7 août 2019)
  6. « Qui est Pierre Dharréville (PCF) élu député face à Magali Sirerols REM ? », France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur,‎ (lire en ligne)
  7. « Martigues : Gaby Charroux a "envie de garder le cap en 2020" », sur LaProvence.com, (consulté le 7 août 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]