Parfait Jans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jans (homonymie).

Parfait Jans
Illustration.
Fonctions
Député des Hauts-de-Seine
Élu dans la 4e circonscription

(12 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection
Réélection
Législature Ve, VIe, VIIe (Cinquième République)
Groupe politique Communiste
Prédécesseur Charles Pasqua
Successeur Scrutin proportionnel

(1 an, 1 mois et 27 jours)
Élection
Législature IIIe (Cinquième République)
Groupe politique Communiste
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Charles Pasqua
Maire de Levallois-Perret

(17 ans, 11 mois et 19 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Charles Deutschmann
Successeur Patrick Balkany
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Levallois-Perret, Hauts-de-Seine (France)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Auxon, Aube (France)
Nationalité Drapeau de la France Français
Résidence Hauts-de-Seine

Parfait Jans est un homme politique français, né le à Levallois-Perret (Département de la Seine, aujourd'hui Hauts-de-Seine) et décédé le à Auxon (Département de l'Aube).

Biographie[modifier | modifier le code]

Parfait Jans est un enfant d’immigrés valdôtains ; ses parents sont originaires de la commune de Lillianes, dans la vallée du Lys qui descend du mont Rose[1].

Il exerce différents métiers — ajusteur en machines-outils, chauffeur de taxi — avant d’entamer une carrière politique[2]. Maire de Levallois-Perret de 1965 à 1983, il est député à l’Assemblée nationale (PCF) durant quatre législatures, de 1967 à 1968 puis de 1973 à 1986.

De 1976 à 1982, il siège au conseil général des Hauts-de-Seine en se faisant élire dans le canton de Levallois-Perret-Sud en battant le conseiller général sortant, Charles Pasqua, également président du conseil général des Hauts-de-Seine auquel il avait déjà pris son siège de député en 1973.

Après son retrait de la vie publique il devient auteur et éditeur d'ouvrages notamment historiques et policiers dont il puise l'inspiration dans l'histoire et les traditions de la vallée d'Aoste.

Il décède le 24 août 2011 à Auxon (Aube).

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Mystères de la Chamoisière, 1988.
  • Les Amoureux du Trou du Diable, 1989.
  • La Famille Carcagne, 1991.
  • De Pavie à Coursi, 1992.
  • Le Seing du Tabellion, historique, 1994.
  • Catherine de Challant, historique, 1996.
  • Les Salasses. Râahm et Ariothe, historique, 1997.
  • Les Frères Bioulaz, 2000.
  • La Combe crépusculaire, historique, 2002.
  • Roma doma ?, 2005[3]

Policier[modifier | modifier le code]

  • La Montagne pour seul témoin, 1988.
  • De Profundis à Saint-Vincent, 1990.
  • La Palomade Pont-Saint-Martin, 1995.
  • Le Château du Bois Brûlé, 1993.
  • Meurtre au forum Romain, 1999.
  • Le Mystère du lavoir, 2003.
  • René, Nino et les autres, 2004.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • L’Insurrection des Socques, 1981.
  • Le génocide du peuple salasse, 2000.

Essai[modifier | modifier le code]

  • Délivrance, du rêve à la réalité, 1995.

Livres pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Pirouette la Marmotte, illustré pour les enfants, 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Interview - Parfait Jans : "La francophonie valdôtaine est menacée, mais elle ne disparaîtra pas" », sur Le Petit Journal, (consulté le 7 août 2018).
  2. « Parfait Jans, rouge écrivain », sur l'Humanité, (consulté le 7 août 2018).
  3. Christine Henry, « Parfait Jans, l'ex-maire PCF devenu romancier », sur Le Parisien, (consulté le 7 août 2018) : « La quasi-totalité de ses ouvrages font référence au val d'Aoste, la région de ses ancêtres, les Salasses. Son dernier livre, qui mêle passé antique et histoire récente, ne fait pas exception. ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]