Jean-Philippe Nilor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Philippe Nilor
Image illustrative de l'article Jean-Philippe Nilor
Fonctions
Député de la 4e circonscription de la Martinique
En fonction depuis le
Élection
Prédécesseur Alfred Marie-Jeanne
3e vice-président de l'assemblée de Martinique
En fonction depuis le
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Fort-de-France, Martinique (France)
Nationalité française
Parti politique MIM

Jean-Philippe Nilor, né le à Fort-de-France, est un homme politique français, membre du Mouvement indépendantiste martiniquais. Il est député de la quatrième circonscription de la Martinique depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Nilor est titulaire d'un diplôme d'études approfondies (DEA) en aménagement du territoire et en économie du transport.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est membre du comité national et porte-parole du Mouvement indépendantiste martiniquais. De 1997 à 2012, il est assistant parlementaire du député Alfred Marie-Jeanne.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Conseiller municipal d'opposition de la commune de Sainte-Luce de 2001 à 2004, Jean-Philippe Nilor est élu en mars 2004 au conseil régional de la Martinique et réélu en 2010. De 2004 à 2010, il est vice-président de la commission santé, action sociale et logement et secrétaire de la commission développement économique et emploi.

Élu en 2008, conseiller général du canton de Sainte-Luce, Jean-Philippe Nilor est 12e vice-président du conseil général de 2008 à 2011 et président de la commission des textes législatifs et règlementaires. Il est ensuite, du 31 mars 2011 au 18 décembre 2015, membre de la commission permanente en tant qu'assesseur.

Député[modifier | modifier le code]

Le , lors du premier tour des élections législatives, il arrive en tête avec 10 358 voix soit 39,80 %, devant son principal adversaire de l'alliance Ensemble, pour une Martinique nouvelle Arnaud René-Corail, maire des Trois-Ilets. Le 17 juin, il est élu au second tour député de la quatrième circonscription de la Martinique en obtenant 20 204 voix soit 69,41 % des suffrages[1]. Touché par le cumul de mandats, il démissionne de celui de conseiller régional.

À l'Assemblée nationale, il siège depuis le au groupe parlementaire de la Gauche démocrate et républicaine (GDR)[2] et est membre de la commission des affaires sociales.

Assemblée de Martinique[modifier | modifier le code]

Le 13 décembre 2015, il est élu conseiller de l'assemblée de Martinique, dont il devient le troisième vice-président le 18 décembre, au côté du président Claude Lise.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nilor - Porté par le Sud », France-Antilles,‎ (consulté le 17 juin 2012)
  2. « Le groupe GDR à l'Assemblée nationale compte quinze député-e-s », L'Humanité, 25 juin 2012