Stéphane Peu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stéphane Peu
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(3 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 2e circonscription de la Seine-Saint-Denis
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique Gauche démocrate et républicaine
Prédécesseur Mathieu Hanotin
Conseiller municipal de Saint-Denis
En fonction depuis le
(26 ans et 1 jour)
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Pau (France)
Nationalité française
Parti politique PCF
Profession Employé administratif

Stéphane Peu, né le à Pau en France, est un homme politique français, membre du Parti communiste français.

Il est député de la 2e circonscription de la Seine-Saint-Denis depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stéphane Peu est adjoint au maire de Saint-Denis, chargé de l'urbanisme, et vice-président du Conseil de Territoire Plaine Commune, délégué à l'habitat et au foncier, fonctions qu'il abandonne conformément à la loi après son élection comme député.

Il intègre en le Conseil national de l'habitat sur désignation de la Fédération nationale des offices publics de l'habitat[1].

Communiste, il est candidat d'union du Parti communiste français (PCF) et de La France insoumise, soutenu par Ensemble !, aux élections législatives de 2017 dans la deuxième circonscription de la Seine-Saint-Denis. Il signe en la charte de La France insoumise, condition nécessaire à l’obtention du label, tout en obtenant que les sommes allouées au financement des partis politiques continuent de bénéficier au PCF[2]. Le , il est élu député face à Véronique Avril, candidate de La République en marche. Son élection marque le retour du PCF dans la circonscription, victorieux à chaque élection législative depuis sa création, mais battu en 2012 par le socialiste Mathieu Hanotin[3].

Il fait partie du groupe parlementaire de la Gauche démocrate et républicaine, constitué par onze élus communistes et cinq élus ultramarins[4].

En vue du congrès du Parti communiste français de 2018, Stéphane Peu présente avec Elsa Faucillon un texte, proposant notamment une alliance avec La France insoumise. Il rassemble moins de 12 % des voix lors du vote des militants, alors que leur objectif se situait entre 15 et 20 %[5].

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 18 novembre 2011 portant nomination au Conseil national de l'habitat
  2. Dominique Sanchez, « Stéphane Peu signe la Charte de la France insoumise », lejsd.com, (consulté le 27 juin 2017)
  3. Gwenael Bourdon, « Législatives 2017 : avec Stéphane Peu, le PCF reconquiert la 2e circonscription », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  4. Alban de Montigny, « Les communistes formeront un groupe indépendant de La France insoumise », La Croix,‎ (lire en ligne).
  5. Pauline Graulle, « Congrès du PCF : un désaveu historique pour la direction, une aubaine pour Mélenchon », sur Mediapart, (consulté le 21 octobre 2018).
  6. Décret du 14 juillet 2012 portant promotion et nomination

Liens externes[modifier | modifier le code]