Hubert Wulfranc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hubert Wulfranc
Illustration.
A l'Assemblée, juin 2017
Fonctions
Député de la 3e circonscription de la Seine-Maritime
En fonction depuis le
(11 mois et 24 jours)
Législature XVe
Groupe politique Gauche démocrate et républicaine
Prédécesseur Luce Pane (PS)
Maire de Saint-Étienne-du-Rouvray

(16 ans)
Prédécesseur Michel Grandpierre (PCF)
Successeur Joachim Moyse (PCF)
Conseiller général du canton de Saint-Étienne-du-Rouvray

(11 ans)
Conseiller départemental du canton de Saint-Étienne-du-Rouvray

(2 ans, 3 mois et 13 jours)
Avec Séverine Botte
Successeur Stéphane Barré (PCF)
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Rouen (France)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Professeur d'histoire-géographie

Hubert Wulfranc, né le à Rouen, est un homme politique français. Membre du Parti communiste français, ancien maire de Saint-Étienne-du-Rouvray et conseiller départemental du Saint-Étienne-du-Rouvray, il est député de la Seine-Maritime depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Directeur de cabinet de 1981 à 1995 de Michel Grandpierre, Hubert Wulfranc lui succède à la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray en 2002. Dans l'intervalle 1995-2002, il est professeur d'histoire-géographie et de français au lycée professionnel Fernand-Léger de Grand-Couronne[1].

Il devient conseiller général de la Seine-Maritime de 2004 à 2015 puis conseiller départemental jusqu'en 2017 en binôme avec Séverine Botte . Il exerce en outre la fonction de vice-président de la Métropole Rouen Normandie.

Hubert Wulfranc fera face durant son mandat de maire à l'attentat de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray en juillet 2016[2].

Mandat national[modifier | modifier le code]

Hubert Wulfranc se présente une première fois en 2007, puis en 2012 aux élections législatives sans succès, devancé par Pierre Bourguignon puis Luce Pane.

Il se porte candidat aux élections législatives de 2017 avec le soutien du PCF et de La France insoumise. Opposé, au second tour, au candidat La République en marche ! (REM), Cyrille Grenot, il est élu député de la 3e circonscription de la Seine-Maritime avec plus de 61 % des suffrages exprimés[3],[4],[5].

En raison de la loi interdisant le cumul des mandats, Hubert Wulfranc démissionne le de son mandat de maire au profit de son 1er adjoint Joachim Moyse. Il reste conseiller municipal. Il quitte également son siège de conseiller départemental du canton de Saint-Étienne-du-Rouvray au profit de Stéphane Barré, maire d'Oissel.

À l'Assemblée nationale, Hubert Wulfranc est inscrit au groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) et appartient à la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Il est également secrétaire de la commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]